Accord de paix en République centrafricaine, à Libreville (Gabon)

Le gouvernement de Bangui et la dernière rébellion encore active en Centrafrique, l'Armée populaire pour la restauration de la démocratie (APRD), signent un accord de paix qui ouvre la voie à un règlement général de la crise centrafricaine. Deux autres mouvements armés, l'Union des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR) de Damane Zakaria, présente dans le Nord-Est, et le Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC) d'Abdoulaye Miskine avaient signé des accords similaires en 2007

 

Autres contenus apparentés

30 Juin 2014 : arrêt de la chronologie

  • La chronologie couvre la période de janvier 2005 à juin 2014. Depuis fin juin 2014, cette rubrique n’est plus mise à jour