Accord de paix en République centrafricaine, à Syrte (Libye)

L'accord de paix signé par le gouvernement, le Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC) du général Abdoulaye Miskine, et l'Union des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR), autre faction rebelle centrafricaine, stipule l'arrêt immédiat des hostilités, l'abstention de tout acte militaire ou de toute autre forme de violence. Il engage le gouvernement centrafricain à mettre en place un programme prioritaire visant à créer les conditions de réhabilitation des combattants du FDPC et du UFDR et leur intégration dans les rangs des forces de défense et dans les formations paramilitaires

 

Autres contenus apparentés

 

[Publicité]
Restez informé
Abonnement à la lettre d'information de la DF