Retour
 
 

Introduction

[Le système éducatif français en panne], pour plus d'information, consulter la description longue en dessous de cette illustration

Apprendre à lire.
Photo : Philippe Graffion/Photologo © La Documentation française

Agrandir l'image

Alors que l’école a longtemps représenté le symbole républicain par excellence et constitué un vecteur d’ascension sociale, elle connaît à présent une crise de confiance. L’école française serait en effet inefficace, inégalitaire et élitiste.

L’ "Ecole républicaine" occupe non seulement une place majeure dans l’imaginaire français, mais elle a également joué un rôle singulier dans l’évolution sociale de la France moderne. Le consensus est large sur ce que devraient être les objectifs atteints par les élèves au sortir du système éducatif −, "acquérir les savoirs de base", "vivre avec les autres" et "se préparer à la vie professionnelle". Profonde en regard est l’insatisfaction face à tout ce qui concerne l’efficacité des établissements scolaires et leur contribution à la justice sociale. Au terme de plusieurs décennies de débat public, les sondages auprès de la population font apparaître un malaise croissant, sans doute d’autant plus fort que les exigences, des parents notamment, se renforcent et se multiplient.

Ce débat se déroule par ailleurs dans un environnement où les évaluations internationales jouent un rôle majeur. En effet, d’après les enquêtes PISA (Programme for International Student Assessment), les performances des écoliers et lycéens français affichent une baisse, tout en se maintenant dans la moyenne des pays de l’OCDE. Qui plus est, plusieurs indicateurs mettent en lumière l’accroissement des inégalités scolaires depuis quinze ans. Les écarts de compétences se creusent entre les élèves, notamment en fonction de leur origine sociale, leur sexe et leur parcours migratoire. Cette crise de l’égalité a pour conséquence de nuire aux plus faibles et de discréditer l’idée même de mérite et d’égalité des chances, valeurs et principes qui participent des fondements du pacte social républicain.

Pourtant, le système éducatif a fait, et continue de faire, l’objet de nombreuses réformes. Dans ce contexte, il est important de clarifier le mandat de l’école et de définir, de manière large et démocratique, ce qu’elle veut et doit transmettre. Idéalement, il devrait exister un consensus au sein de la société sur les valeurs et les fins de l’enseignement. Sa finalité première devrait être de donner à chacun, indépendamment de son milieu social, les plus grandes chances dans la vie.

Mis à jour le 01/08/2012

 

Autres contenus apparentés

Ressources complémentaires