Le contexte

Affiches électorales pour Edouard Balladur en 1995

Affiches électorales pour Edouard Balladur en 1995.

Photo : Patrick Dewarez © La Documentation française

Agrandir l'image
  •  Quatre mois avant l’élection, la droite a deux candidats issus du même parti, et le principal parti d’opposition, le PS, n’a pas encore trouvé le sien.
  • Depuis les élections législatives de mars 1993 et la victoire de l’opposition RPR-UDF, la France connaît sa deuxième période de cohabitation : François Mitterrand arrive bientôt au terme de son deuxième septennat, Edouard Balladur est Premier ministre en accord avec Jacques Chirac qui se réserve pour le scrutin présidentiel. Ce sera sa troisième candidature. L’accord ne résiste pas à la popularité d’Edouard Balladur qui décide de se présenter, appuyé par l’UDF et plusieurs responsables du parti gaulliste. Deux mois et demi avant le premier tour, il devance dans les sondages Jacques Chirac, qui s’est déclaré officiellement le 4 novembre. Philippe de Villiers, fort de son score aux élections européennes de 1994 (12,3 %), tente sa chance et Jean-Marie Le Pen est de nouveau candidat.
  • A gauche, sont enregistrées les candidatures de Robert Hue (PCF), Dominique Voynet (Verts) et, pour la quatrième fois, d’Arlette Laguiller (LO). Le PS, lourdement défait aux élections de 1993, a vu l’abandon de tous ses candidats éventuels : Michel Rocard après sa contre-performance aux européennes de 1994 (14,4 %), Jacques Delors, favori des sondages, qui annonce sa non-candidature le 11 décembre 1994. Lionel Jospin ne sera désigné officiellement que début février.
  • A noter la présence d’un candidat extérieur aux principaux mouvements, Jacques Cheminade.
  • Au premier tour, contre toute attente, Lionel Jospin arrive en tête (23,3 %), suivi par Jacques Chirac (20,8 %) et Edouard Balladur (18,6 %). Jean-Marie Le Pen obtient 15 % des suffrages exprimés. Au second tour, Jacques Chirac l’emporte avec 52,6 % des voix.

Innovations et particularités

Le Président Chirac reçoit les honneurs de la Garde républicaine au Palais de l’Elysée

Le Président Chirac reçoit les honneurs de la Garde républicaine au Palais de l’Elysée.

© Présidence de la République - Service photographique. Diffuseur: Documentation française

Agrandir l'image
  •  Pour la première fois depuis 1981, un Président sortant n’est pas candidat.
  • Pour la première fois, le centre et la droite non gaulliste n’ont pas de candidat issu de leur rang.
  •  Au premier tour, l’abstention (21,6 %) est la plus élevée de toutes les élections présidentielles à l’exception de celle de 1969 (22,4 %).
  • Les résultats du premier tour sont une surprise par rapport aux derniers sondages publiés une semaine avant le scrutin, qui plaçaient Jacques Chirac en tête devant Lionel Jospin et Edouard Balladur.
  • 1995 est aussi la révélation de l’inadaptation de la loi de 1977 interdisant la publication de sondages la semaine précédant les deux tours : ils peuvent être publiés par la presse étrangère plus facilement consultable par internet. De fait, dans ce domaine, l’égalité de tous les citoyens n’est plus assurée. Afin de remédier à ce constat, l’interdiction de publication la dernière semaine est levée pour le scrutin de 2002.
  • Première campagne présidentielle où les plafonds de dépenses sont strictement limitées (loi du 11 mars 1988, lois du 15 janvier et du 10 mai 1990) : 14 796 000 euros au premier tour, 19 764 000 euros au second. Chaque candidat doit faire parvenir ses comptes de campagne détaillés signés de lui-même, de son mandataire financier et certifiés par un expert comptable au Conseil constitutionnel dans les deux mois qui suivent l’élection.

Les résultats

 

Résultats du 1er tour : 23 avril 1995

Résultats du 1er tour : 23 avril 1995
 

Suffrages

% des inscrits

% des exprimés

Inscrits

39 992 912

100,0

 

Votants

31 345 794

78,4

 

Suffrages exprimés

30 462 633

76,2

100,0

Edouard Balladur

5 658 796

14,1

18,6

Jacques Cheminade

84 959

0,2

0,3

Jacques Chirac

6 348 375

15,9

20,8

Robert Hue

2 632 460

6,6

8,6

Lionel Jospin

7 097 786

17,7

23,3

Arlette Laguiller

1 615 552

4,0

5,3

Jean-Marie Le Pen

4 570 838

11,4

15,0

Philippe de Villiers

1 443 186

3,6

4,7

Dominique Voynet

1 010 681

2,5

 

> Proclamation des résultats du 1er tour par le Conseil constitutionnel (décision du 26 avril 1995)

Résultats du 2nd tour : 7 mai 1995

Résultats du 2nd tour : 7 mai 1995
 

Suffrages

% des inscrits

% des exprimés

Inscrits

39 976 944

100,0

 

Votants

31 845 819

79,7

 

Suffrages exprimés

29 943 671

74,9

100,0

Jacques Chirac

15 763 027

39,4

52,6

Lionel Jospin

14 180 644

35,5

47,4

> Proclamation des résultats du 2nd tour par le Conseil constitutionnel (décision du 12 mai 1995)

Vote du 23 avril pour Robrt Hue en %

Vote du 23 avril pour A.Laguiller en %

Vote du 23 avril pour J. Chirac en %

Vote du 23 avril pour E. Balladur en %

Vote du 23 avril pour P. De Villiers en %

 

Carte de France représentant les départements dans lesquels Jacques Chirac est majoritaire et ceux où Lionel Jospin est majoritaire lors du scrutin du 7 mai 1995

Source : Pierre Bréchon, La France aux urnes - Edition 2009, Les Etudes de la Documentation française

Mis à jour le 29/03/2012

 

Autres contenus apparentés

Ressources complémentaires