Afrique du Nord - Moyen-Orient 2012-2013. Printemps arabe : trajectoires variées, incertitudes persistantes

Le monde arabe a connu depuis janvier 2011 des mouvements de protestation d’une ampleur inégalée depuis un demi-siècle. Une grande partie des États de la région ont été affectés par cette mobilisation.

L'édition 2012-2013 de la collection « Mondes émergents » fait un premier bilan du « Printemps arabe » et étudie ses conséquences dans les relations internationales ainsi que du point de vue géopolitique.

A l’occasion du « Printemps arabe » se sont exprimés un rejet de systèmes autoritaires - qui permettaient l’accaparement du pouvoir politique et des richesses par des régimes corrompus - et une aspiration à la dignité. En Tunisie et en Libye,  les anciens régimes ont été balayés. Mais ces mouvements, forts divers, n’ont porté ni programme politique cohérent, ni proposé de modèle socio-politique nouveau.

Un an après, en 2012, s’ajoutant à des problèmes structurels persistants, les incertitudes se multiplient. Celles-ci concernent, entre autres, la redéfinition du pacte social, la question de l’État et, plus généralement, le rapport de la nouvelle scène arabe avec le reste du monde.    

Au sommaire

- Printemps arabe : un premier bilan (Frédéric Charillon, Alain Dieckhoff)

- Le monde arabe en révolution : une nouvelle donne géopolitique (Denis Bauchard)

- L’après Printemps arabe dans les relations internationales. De l’espoir politique à l’inquiétude stratégique ? (Frédéric Charillon)

- Libye : révolution, guerre civile et montée en puissance de centres de pouvoir locaux (Wolfram Lacher)

- Syrie, 2011. D’une société atomisée à une révolution organisée et citoyenne (Ignace Leverrier)

- Les logiques de la protestation dans les monarchies du Golfe. Arabie Saoudite, Bahreïn et Oman à l’épreuve des changements économiques et sociaux (Laurence Louër)

- Yémen : l’An I de la révolution (Laurent Bonnefoy)

- Israël entre Printemps arabe et grogne sociale (Alain Dieckhoff)

- Sur-activisme des leaderships et démobilisations populaires dans les Territoires palestiniens (Aude Signoles)

- Maroc : réformer sans bouleverser (Jean-Noël Ferrié et Baudouin Dupret)

- Chronologie Afrique du Nord–Moyen-Orient : janvier 2011-février 2012 (Sihem Djebbi)

Frédéric Charillon est professeur des universités en science politique

Alain Dieckhoff est directeur de recherches au Centre national de la recherche scientifique, Centre d’études et de recherches internationales (Ceri), Sciences Po Paris

Afrique du Nord -  Moyen-Orient 2012-2013

Printemps arabe : trajectoires variées, incertitudes persistantes

Frédéric Charillon et Alain Dieckhoff (sous la dir.de)

Collection Mondes émergents

La Documentation française

198 pages, 19,50 euros 

Voir aussi, le n° 53 de « Questions internationales » « Printemps arabe et démocratie », paru en janvier 2012

 

Autres contenus apparentés

 

[Publicité]
Restez informé
Abonnement à la lettre d'information de la DF