Retour
 
Emploi, chômage

Le retour du chômage de masse

Problèmes économiques
N°2995 - 12 mai 2010

Auteur(s) :

Editeur :

Année d'édition : 2010
Réf. : 3303332029952
48 pages, 21 x 27 cm

4,70

 

Problèmes économiques
No 2.995
12 mai 2010

Le retour du chômage de masse

Crise économique et emploi : des ajustements nationaux variables
Revue de l'OFCE
Marion Cochard et al.
La récession mondiale a laissé des traces durables : entre le premier trimestre 2008 et le deuxième trimestre 2009, le produit intérieur brut (PIB) des pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a chuté de 4,7 %. Ce recul de l'activité s'est accompagné de destructions massives d'emplois. Elles ont été très rapides et marquées aux Etats-Unis et en Espagne, un peu moins au Japon et au Royaume-Uni, et relativement limitées en France, en Italie et surtout en Allemagne. Ces observations ne sont pas surprenantes et s'expliquent par la nature différente des marchés du travail de ces pays, notamment leur degré de flexibilité. Face à la hausse du chômage, les réponses des gouvernements sont restées timides, car, pour l'instant et à l'exception de l'Allemagne, seule une faible part des plans de relance a été affectée aux mesures de soutien de l'emploi et aux dispositifs financiers en faveur des chômeurs.

Un million de chômeurs en fin de droits en 2010
Alternatives économiques
Camille Dorival
A la suite de la plus forte récession de l'Après-guerre, ainsi que de l'entrée en vigueur de nouvelles règles d'indemnisation, le nombre de chômeurs en fin de droits atteint en France, en 2010, la barre d'un million de personnes, ce qui correspond à une hausse d'environ 40 % par rapport à 2008. La plupart de ces personnes (environ 600 000) pourront bénéficier d'un des dispositifs existants. Près de 220 000 d'entre elles intégreront ainsi le revenu de solidarité active (RSA) et 170 000 percevront l'allocation de solidarité spécifique (ASS). Selon Pôle emploi, le sort de 400 000 personnes en fin de droits ne serait pas encore réglé pour le moment. Il s'agit souvent de jeunes, âgés de moins de 25 ans et qui ne sont donc pas éligibles au RSA, ou de personnes vivant dans un ménage dont les revenus sont trop élevés pour qu'elles aient droit aux dispositifs existants.

Quel taux de croissance pour réduire le chômage ?
Eco France - Crédit agricole
Olivier Bizimana et Axelle lacan
Le taux de chômage, qui a atteint 9,6 % en France métropolitaine au quatrième trimestre 2009, est attendu en hausse jusqu'au troisième trimestre 2010. Il pourrait ainsi franchir la barre des 10 %. Dans le même temps, la France affiche, et cela pour le troisième trimestre consécutif, un taux de croissance positif. Dans ce contexte, une question mérite une attention particulière : quel taux de croissance permettra de réduire le chômage et quand celui-ci baissera-t-il ? Les analyses des auteurs suggèrent que l'économie française doit afficher un taux de croissance d'au moins 1,7 % pour stabiliser son taux de chômage. C'est plus que ce qui est anticipé pour 2010 et pour 2011, mais des effets démographiques aideront, entre autres, à contenir la hausse du chômage, voire à faire baisser son niveau en 2011.

Existe-il des institutions favorables à un chômage faible ?
Idées
Christine Erhel
L'équilibre sur le marché du travail est influencé par de nombreuses institutions. A partir de celles qui entravent directement la fixation du salaire d'équilibre, comme le salaire minimum, l'analyse économique s'est penchée progressivement sur d'autres facteurs, tels les règles de licenciement et le droit du travail, puis sur la protection sociale, les politiques d'emploi, le système fiscal ou le degré de concurrence sur les autres marchés. Dans le cadre des politiques de l'emploi, la thématique des réformes institutionnelles comme solution au chômage a ainsi gagné du terrain, que ce soit en référence au modèle libéral incarné par les pays anglo-saxons ou au modèle danois avec sa flexicurité. Néanmoins, la question fondamentale, celle du lien effectif entre institutions et performances du marché du travail, n'est toujours pas tranchée.

Choc démographique, politique d'emploi et sortie de crise
L'Option - Confrontations Europe
François Michaud
La démographie et, plus précisément, le choc démographique, est un facteur essentiel de l'évolution du marché du travail. Ce choc mondial ne concerne pas seulement les pays développés. En Europe, où l'essentiel du vieillissement de la population sera acquis dès 2020-2025, il y a une grande hétérogénéité de situations. Les pays d'Europe centrale et orientale (PECO), l'Allemagne et l'Europe du Sud seront davantage touchés par le vieillissement que la France ou les pays du Nord. Une des conséquences de ces disparités pourrait résider dans des différentiels de croissance économique, rendant moins attractifs les pays où la démographie est moins dynamique. La France et l'Allemagne pourraient ainsi suivre des sentiers de croissance très différents.

EGALEMENT DANS CE NUMERO

MONNAIES
Créer des monnaies régionales pour traiter la crise globale
Le Journal de l´École de Paris du management
Bernard Lietaer
Au début de la crise économique, la plupart des Etats ont craint d´être entraînés dans une débâcle bancaire et financière. Aujourd'hui, au moment où les gouvernements sont en train de gérer la sortie de crise, de plus en plus nombreux sont ceux qui s´interrogent sur la possibilité de transformer celle-ci en opportunité. Ainsi, ce choc économique majeur pourrait être l´occasion de créer de nouvelles monnaies régionales et de renforcer leur rôle. Cela offrirait un moyen efficace d'empêcher le déclenchement de crises systémiques et permettrait de stabiliser le système monétaire international (SMI).

NOUVELLES TECHNOLOGIES
La vraie révolution numérique
La Gazette de la société et des techniques
Michel Berry et Christophe Deshayes
Le monde vit en ce début de siècle la révolution numérique qu'on nous avait prédite depuis des décennies. Le plus souvent, celle-ci nous est présentée dans les médias à travers les innovations et les prouesses technologiques accomplies par les Nokia, Google, Apple, Facebook et autre Twitter. Cette révolution numérique ne doit cependant pas être réduite à sa seule dimension technique car ce qui se joue depuis quelques années est d'une toute autre nature : il s'agit ni plus ni moins de l'avènement d'un monde nouveau dont les conséquences se font sentir dans des pans entiers de l'industrie et dans les organisations, avec " la révolution du collaboratif ". Elle est en outre à l'origine de transformations sociales profondes.

INNOVATION
Entreprises, entrepreneurs et milieux innovateurs
La Revue des Sciences de Gestion
Dimitri Uzunidis
L´innovation dépend de la nature systémique des relations qui caractérisent un milieu économique. Il ne s'agit pas uniquement des interactions économiques mais également des structures sociales qui sont à l´origine des comportements innovateurs. Or, les institutions (Etat, collectivités locales) jouent un rôle significatif dans l´organisation et l´évolution des structures économiques. En retour, le milieu innovateur contribue à la performance innovante des entreprises par l´offre des ressources scientifiques et techniques qu´il peut organiser. Ainsi, l´innovation résulte d'un phénomène bien plus complexe que la simple organisation spécifique des relations économiques.




Auteur(s) moral(aux)

La Documentation française

La Documentation française

Tous les titres de l’éditeur

Problèmes économiques

Gagner du temps
Problèmes économiques extrait les articles les plus pertinents de la presse française et internationale pour donner une analyse distanciée de l'actualité économique

Rester informé
Grâce à la veille effectuée par la rédaction de la revue, aucune question économique importante n'échappe aux lecteurs.

 

La revue Problèmes économiques est née le 7 janvier 1948 de la fusion du Bulletin hebdomadaire d'informations économiques édité par la Documentation française et de la Revue hebdomadaire de la presse économique française publiée par le Centre national d'information économique (CNIE) de l'INSEE.

Elle a pour vocation, et ce dès son origine :

  • de rendre accessible au plus grand nombre l'information économique et sociale ;
  • d'être un outil de travail et de réflexion ;
  • de refléter ce que les revues françaises et étrangères, les instituts de conjoncture, les organisations internationales, les centres de recherche publient.

La revue est structurée autour d'un thème illustré par quatre ou cinq articles issus de revues françaises ou étrangères. Des articles indépendants viennent compléter le dossier.


Chaque année, deux numéros hors-série approfondissent, à partir d'articles inédits, des questions centrales de la science économique.

L'ensemble de ces numéros constitue une véritable collection, indispensable pour comprendre les grandes questions économiques.

Parution bimensuelle

 

Découvrez le n° spécial journées de l'économie - Lyon 2014  : Crise, croissance et modèle social [PDF, 4,2 Mo]

 

Autres contenus apparentés