Retour
 
Entreprise, industrie

L'avenir de l'industrie

Problèmes économiques
N°3137 -

Auteur(s) :

Editeur :

Année d'édition : 2016
Réf. : 3303332031375
64 pages, 21 x 27 cm

5,00
En stock Ouvrage papier : besoin d'aide ?

ou 

 

L’idée du déclin inéluctable de l’industrie, qui avait cours au tournant du nouveau millénaire, est désormais totalement dépassée. Le secteur suscite un formidable regain d’intérêt. La transition du secteur industriel vers le modèle de l’usine connectée est lancée. L’industrie du futur aura ainsi peu à voir avec celle que nous connaissons aujourd’hui. Développements dans ce nouveau dossier stimulant de Problèmes économiques.

Comment produirons-nous demain ?
Futuribles

André-Yves Portnoff
L’essor du numérique a rebattu les cartes entre les secteurs secondaire et tertiaire. L’idée du déclin industriel comme celle de la séparation stricte entre services et industrie sont fortement remises en cause. En effet, de nouvelles perspectives de production apparaissent pour les entreprises. En même temps, ces dernières doivent faire face aux défis culturel et organisationnel qu’engendre la révolution numérique. L’auteur dessine les contours de l’usine du futur, également appelée Industrie 4.0 ou smart manufactoring (plus collaborative, agile, optimisant les nouveaux matériaux, la robotique, le cloud…) et souligne le rôle déterminant du facteur humain dans cette mutation. Les entreprises qui réussiront à s’adapter à cette nouvelle donne  auront de bonnes chances de renouer avec l’innovation et le succès.

Pas d’industrie, pas d’avenir ?
Les Notes du Conseil d’analyse économique

Définir l’activité industrielle est devenu de plus en plus difficile : elle va désormais des biens industriels classiques qui tendent à se « tertiariser » à certains services dont les processus de production ou de contenu en recherche et développement (R & D) n’ont rien à envier à l’industrie. Cette évolution impose de repenser la politique industrielle. Investir dans la formation, favoriser les investissements en R & D, viser le juste milieu entre protection de la propriété intellectuelle et  partage des connaissances, rechercher des rapprochements entre capital-risque privé et financements publics des projets sont les nouveaux objectifs de l’intervention publique en matière d’industrie.

La mutation des modèles économiques dans l’industrie
Frankfurter Allgemeine Zeitung

Georg Giersberg
L’industrie 4.0 représente davantage qu’un simple défi technique qui concernerait uniquement la digitalisation ou la mise en réseau de la production. Compte tenu des mutations qu’elle impose aux branches industrielles et à la compétition économique, elle pèse lourdement sur les business model des entreprises. Ces dernières sont obligées de s’adapter, voire de se réinventer si elles ne veulent pas disparaître. L’auteur propose un tour d’horizon de certaines  expériences et pratiques observées ces dernières années au sein de l’industrie allemande.

Les chaînes de valeur face à de nouveaux défis
Finances et Développement
Michele Ruta et Mika Saito
Le commerce international est en pleine mutation : outre écouler des biens vers des destinations de plus en plus lointaines, il sert aujourd’hui très souvent à fabriquer des produits grâce à la fragmentation géographique de chaînes de production  sans cesse plus poussée. Au cœur de ces chaînes de valeur mondiales, les biens et services intermédiaires occupent une place essentielle. Cette expansion modifie le processus de création du revenu et de la croissance dans le monde, ainsi que la nature de la concurrence entre les pays. Si les chaînes de valeur produisent de la richesse, elles le font à des rythmes différents selon les régions du monde. Par ailleurs, elles amplifient l’interdépendance des pays et donc le besoin de coopération et rendent la gouvernance du commerce mondial de plus en plus complexe.

Des technologies d’avenir vers l’internet des objets
Les Notes d’analyse de France stratégie

Mehdi Nemri
Internet constitue aujourd’hui une infrastructure incontournable pour les individus, les administrations et les entreprises. Ses capacités d’extension sont encore considérables et vont de plus en plus concerner l’interaction d’un nombre croissant d’objets entre eux ou avec nous-mêmes : l’internet devient l’internet des objets. Le renforcement de la compétition économique qui en résulte pourrait non seulement concerner la maîtrise des plateformes, mais également le partage de la valeur entre acteurs économiques traditionnels et nouveaux venus issus du numérique. Soutenir les industriels européens dans la standardisation de leurs technologies et renforcer la présence européenne au sein des instances de normalisation figurent parmi les nombreux défis associés à cette mutation.

Également dans ce numéro

La prime d’activité, rattrapée par la logique du RSA
Connaissance de l’emploi  
Bernard Gomel, Dominique Méda et Évelyne Serverin
La prime d’activité a été introduite en 2015 pour compléter l’arsenal des politiques sociales. Elle succédait au RMI (revenu minimum d’insertion), àla PPE (prime pour l’emploi) et au RSA-activité (revenu de solidarité active) dont elle partage les objectifs et qui tour à tour ont été supprimés. La prime d’activité a été présentée par les pouvoir publics comme une innovation en matière de lutte contre la pauvreté et d’incitation à l’emploi. Néanmoins, elle a été conçue sur le même modèle que le RSA-activité. La seule différence est l’existence d’un bonus individualisé qui s’ajoute au revenu garanti.

Vous avez dit « patrimoine rural » ?
Pour

Dominique Poulot
Le patrimoine rural français – qui a longtemps été considéré comme très menacé dans une société de plus en plus urbaine – est depuis plusieurs années en quête d’une légitimité. Si, au début du xxe siècle, le développement du tourisme a, grâce à un certain goût pour le paysage, redonné vie à la ruralité, la désertification des villages et l’exode urbain ont retardé la création d’un véritable patrimoine rural en France. C’est le repeuplement des campagnes, dans les années 1990, qui a permis de constituer un véritable patrimoine rural, à la fois naturel et culturel, grâce notamment à la création de musées organisant de nombreuses expositions autour du thème de l’agriculture et de la valorisation des produits et des coutumes issus du terroir.

La bataille pour la monnaie du monde
Commentaire
Antoine Brunet
En l’espace de quinze ans, la Chine qui faisait figure de nain géopolitique à la fin des années 1990, est devenue une superpuissance qui rivalise désormais avec les États-Unis. La suprématie industrielle et commerciale acquise par  l’empire du Milieu trouve sa traduction aujourd’hui dans le montant du produit intérieur brut chinois en parité de pouvoir d’achat qui, depuis 2014, selon la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI), est supérieur au PIB américain. Forte de ses succès, la Chine ne compte pas, selon l’auteur, en rester là. Son objectif ultime est de ravir l’hégémonie mondiale aux États-Unis. Elle aurait engagé à cette fin sur le terrain monétaire – alors qu’elle détient grâce à ses immenses réserves de change la suprématie financière - une offensive majeure afin de faire perdre au dollar  son statut de monnaie du monde.

 

 

Auteur(s) moral(aux)

La Documentation française

La Documentation française

Tous les titres de l’éditeur

Problèmes économiques

La revue cessera de paraître fin septembre 2016. Le dernier numéro servi sera le n° 3139.

Il n'est plus possible de s’abonner.

 

 

Gagner du temps
Problèmes économiques extrait les articles les plus pertinents de la presse française et internationale pour donner une analyse distanciée de l'actualité économique

Rester informé
Grâce à la veille effectuée par la rédaction de la revue, aucune question économique importante n'échappe aux lecteurs.

 

S'abonner à la revue
Poster un commentaire
* Champs obligatoires


Conformément à la loi Informatique et libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès , de rectification et d’opposition relatif aux informations vous concernant Pour exercer ce droit, nous vous invitons à cliquer ici pour nous contacter.

 

Autres contenus apparentés

Les internautes ont aussi acheté

  • Les années Obama

    5,00 format papier En savoir plus sur
  • Vers un monde sans croissance ?

    5,00 format papier En savoir plus sur

 

[Publicité]