Retour
 
Communication, médias

Les données au service de la transformation de l'action publique

- Rapport au Premier ministre sur la gouvernance de la donnée 2015

Auteur(s) :

Editeur :

Année d'édition : 2016
Réf. : 9782110103376
80 pages, 16 x 24 cm
ISBN : 978-2-11-010337-6

10,00

 

L'administrateur général des données (créé le 16 septembre 2014, rattaché au Secrétaire général pour la modernisation de l'action publique) publie ici son premier rapport annuel. Il dresse un état des lieux des données existantes, de leur qualité ainsi que des exploitations innovantes que ces données autorisent. Il contient également des propositions destinées à améliorer leur exploitation et leur circulation entre les administrations. Il présente enfin les évolutions récentes de l'économie de la donnée.

Introduction

  • Première partie : les données au cœur de l'action publique

1. L’État, producteur de données
- Une très brève histoire des données de l’État
- Les grands producteurs de données publiques
De nouvelles sources et de nouveaux modes de production de données à mobiliser
2. L’État, utilisateur de données
- Organiser l’État, organiser la société, des usages traditionnels en pleine évolution
- Les nouvelles stratégies d’action

  •  Deuxième partie : le manque de gouvernance des données comme frein au potentiel  des données

1. La méconnaissance des données disponibles
2. Le système d'information de l’État n’est pas au service de l’usage des données
- Les choix d’architecture sont antérieurs à la révolution de la donnée
- L’État ne conserve pas suffisamment la maîtrise de son Système d’information
3. La culture administrative n’encourage pas le partage ni la coopération entre les administrations
- Le difficile partage des données au sein des administrations
4. Les logiques de gestion budgétaire freinent le partage et la coopération entre les administrations
- Comment concilier partage et gestion budgétaire ?
- L’administration se vend des données à elle-même
5. Des freins issus des modalités d’application des «secrets légaux » les flottements dans l’application des secrets légaux
- D’éventuels ajustements nécessaires
6. Diffuser les pratiques des datasciences

  • Troisième partie : premières pistes pour une bonne gouvernance des données

1. Partir des développements concrets
2. Révéler la donnée disponible dans l’État
3. Faire évoluer les systèmes d’information de l’État
4. Décloisonner les administrations
5. Une nouvelle doctrine d’application des secrets légaux
- Préciser la doctrine d’application des secrets légaux
- Les « packs de conformité » de la CNIL
- Faciliter l’anonymisation
6. Diffuser les nouveaux usages de la donnée
Conclusion
Glossaire
Bibliographie

Auteur(s) moral(aux)

Administrateur général des données

La Documentation française

Tous les titres de l’éditeur

 

Autres contenus apparentés