Retour
 
 

Grèce. Fractures transatlantiques et divisions européennes, par Noëlle Burgi

[Grèce. Fractures transatlantiques et divisions européennes, par Noëlle Burgi], pour plus d'information, consulter la description longue en dessous de cette illustration

Rencontre entre Alexis Tsipras, chef du gouvernement grec (à gauche) et le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, à Bruxelles le 4 février 2015.
Commission européenne

Agrandir l'image

Mis à jour le 25/02/2015

Introduction

Le bras de fer qui a opposé depuis leur arrivée au pouvoir, en janvier 2015, les dirigeants du parti grec Syriza aux ministres des Finances européens regroupés au sein de l’Eurogroupe autour de la question du rééchelonnement de la dette de l’État hellénique a relancé un débat resté pour beaucoup au niveau des experts. Opposant les tenants d’une politique déflationniste jugée indispensable pour assainir les finances publiques grecques et les partisans, notamment les Américains, d’une relance de l’économie, la controverse prend une nouvelle dimension.


 

Autres contenus apparentés

Ressources complémentaires