Retour
 
 

Les limites des politiques monétaires non conventionnelles de la Banque centrale européenne, par Edwin Le Héron

[Les limites des politiques monétaires non conventionnelles  de la Banque centrale européenne, par Edwin Le Héron], pour plus d'information, consulter la description longue en dessous de cette illustration

Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne au 16ème Forum économique de Bruxelles le 9 juin 2016.
Photo : Jennifer Jacquemart © European Union

Agrandir l'image

Mis à jour le 06/07/2016

Introduction

Confrontée à de multiples crises depuis 2008, la Banque centrale européenne (BCE) a été contrainte de réagir rapidement et d’innover en mettant en œuvre des politiques monétaires qualifiées de « non conventionnelles ». Toutefois, si ces politiques originales ont eu dans un premier temps une réelle efficacité face à l’instabilité financière et à la crise des dettes souveraines, elles s’avèrent à terme insuffisantes voire risquées : la politique monétaire dont on exige trop n’est pas en mesure d’apporter une réponse à ces crises et la BCE, unique institution européenne fédérale, ne peut à elle seule faire face à un tel défi.


 

Autres contenus apparentés

Ressources complémentaires