Retour
 

Santé des jeunes : orientations et actions à promouvoir en 2002

Auteur(s) :

Editeur :

  • Ministère de la santé

Date de remise : Avril 2002
33 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Dans ce rapport, Xavier Pommereau examine un certain nombre de pistes afin de relancer l'action publique dans le domaine de la santé des jeunes. Le rapporteur revient tout d'abord sur les enseignements des Etats généraux de la santé de 1999. Il examine ensuite les risques majeurs auxquels sont exposés les adolescents (accidents de la route, suicide et plus largement problèmes de santé mentale, usage de substances psychoactives, conduites sexuelles à risque, obésité) et formule, dans chaque cas, une série de recommandations comme par exemple le renforcement des relais d'accueil et la mise en place d'actions d'information plus systématiques. L'auteur, tout en prenant en compte le bilan des actions déjà mises en oeuvre, a voulu exprimer son point de vue de praticien.

Sommaire
Santé des jeunes : orientations et actions à promouvoir en 2002
Xavier POMMEREAU
Avril 2002
 
Introduction
CHAPITRE I : Les enseignements récents des Etats Généraux de la santé
1 L'opinion des jeunes eux-mêmes
2 L'opinion des adultes
CHAPITRE II : Orientations et actions par thème
1 Prévention des accidents de la route
2 Prévention en santé mentale, prévention du suicide
3 Prévention de l'usage de substances psychoactives
4 Prévention des conduits sexuelles à risque
5 Prévention de l'obésité
CHAPITRE III : Douze actions prioritaires

Extrait
Santé des jeunes : orientations et actions à promouvoir en 2002
Xavier POMMEREAU
Avril 2002

 
En dehors de l'école, les adultes soulignent la nécessité d'offrir des lieux d'accueil et d'écoute " santé " pour les jeunes au sein de structures de proximité aisément accessibles. Pour les jeunes en recherche d'insertion, ils estiment nécessaire que les missions locales jouent un rôle accru dans l'information et l'orientation à propos des problèmes de santé. Le besoin croissant d'aide et de soutien aux parents est également évoqué, compte tenu de l'évolution des modes de vie et de la complexité de certaines situations familiales. Le médecin généraliste est considéré comme un référent essentiel qui peut avoir la confiance du jeune et de ses parents. En conséquence, la nécessité d'améliorer sa formation (initiale et continue) à la relation avec les adolescents apparaît indispensable. Il est enfin vivement souhaité que les structures de soins hospitaliers spécifiques aux jeunes soient en nombre suffisant et qu'elles s'articulent en réseau avec le secteur social et le milieu scolaire.