Tous les produits

 
Retour
 
Agriculture, alimentation

Filières de production et qualité nutritionnelle des aliments

Auteur(s) :

Editeur :

  • Premier ministre

Date de remise : Novembre 2006
77 pages

Pour lire les rapports vous avez besoin d'un lecteur PDF comme Adobe Reader (Acrobat) ou un logiciel libre

Numérique
 
Télécharger
Papier
13,00
 

Livré sous 5 à 8 jours

Frais de port France : 4,56 € pour 1 exemplaire

Par lettre, en date du 13 février 2006, le Premier ministre a demandé au député Yannick Favennec : de faire l'état des lieux de l'implication des filières de production agricoles à la qualité nutritionnelle des aliments ; de voir les réalisations et les expériences locales en la matière ; d'étudier les aspects innovants ; d'effectuer des propositions. L'auteur présente 19 mesures autour de 4 axes principaux : l'éducation au fait nutritionnel ; un pilotage concerté des actions ; rapprocher les producteurs des consommateurs ; approfondir les connaissances sur la qualité nutritionnelle et les développer sur le terrain.



Préambule


I – Alimentation
 

I– 1 / Les attributs de l’alimentation
I– 2 / Bien manger : un enjeu de santé publique
I– 3 / Inégalités devant l’alimentation
I– 4 / Alimentation et Education
I– 5 / Etiquetage : Information et éducation nutritionnelle
I – 5 / 1 – Des étiquettes nutritionnelles difficiles à comprendre
I – 5 / 2 – Faire évoluer l’étiquetage nutritionnel
I– 6 / Identifier la qualité nutritionnelle

 
II – Qualité nutritionnelle des aliments : implication des filières de production
 

I
I – 1 / Définition de la qualité nutritionnelle
II – 1 / 1 – La qualité nutritionnelle se différencie de la sécurité
II – 1 / 2 – Définition de la composition nutritionnelle
I
I – 2 / Produits bruts : une qualité initiale satisfaisante
I
I – 3 / Former les agriculteurs à la qualité nutritionnelle
I
I – 4 / Un enjeu économique pour les agriculteurs
II – 4 / 1 – Qualité nutritionnelle : une valeur ajoutée
II – 4 / 2 – S’inscrire dans une logique de produit
II – 4 / 3 – Agritourisme : un intérêt majeur pour les agriculteurs
I
I – 5 / Un partenariat à développer avec la Recherche
II – 5 / 1 – Politique de recherche dans les secteurs agricoles et agroalimentaires
II – 5 / 2 – Les producteurs, la recherche et le transfert de technologie
II – 5 / 3 – Agriculture biologique
I
I – 6 / Une meilleure rémunération de la qualité nutritionnelle
I
I – 7 / Un enjeu de communication
II – 7 / 1 – Organisations à vocation générale
II – 7 / 2 - Interprofessions
II – 7 / 3 – Ouvrir un espace médiatique aux produits bruts

 
III – La relation producteur-consommateur
 

III – 1 / Eloignement entre production et consommation
III – 2 / Tisser des liens privilégiés pour une meilleure accessibilité
III – 2 / 1 – Rapprocher le producteur et le consommateur

 
IV – Politique nutritionnelle
 

IV – 1 / Articuler les différentes politiques, mettre en cohérence les différentes
actions
IV – 1 / 1 – Avoir une vision transversale
IV – 1 / 2 – Mise en réseau des outils et des informations
IV – 2 / Programme national nutrition santé
IV – 2 / 1 – Une vision mitigée du PNNS

 
V – Réglementation
 

V – 1 / Restauration collective
V – 1 / 1 – Code des marchés publics
V – 1 / 2 – Recommandations du GPEMDA
V – 2 / Concurrence
V – 3 / Communauté européenne
V – 4 / Politique agricole commune

 
VI – Innovations et réalisations
 

VI – 1 / Pôles de compétitivité et pôle d’excellence rurale
VI – 1 / 1 - Pôles de compétitivité
VI – 1 / 2 - Pôle d’excellence rurale
VI – 2 / Réalisations des collectivités locales et territoriales
VI – 2 / 1 – Villes actives du PNNS
VI – 2 / 2 –Restauration collective (France-Italie-Autriche)
VI – 3 / Les réalisations d’un autre pays européen
VI – 3 / 1 – Concept du petit déjeuner traditionnel et équilibré
VI – 3 / 2 – Opérations fermes ouvertes
VI – 3 / 3 – Implication des consommateurs dans les filières agricoles
VI – 3 / 4 – Programme national nutrition santé

 
VII - Conclusion
 


 
VIII - Suggestions
 

1 – L’éducation au Fait nutritionnel
1) Une formation à tous les âges et pour tous les âges
2) Une formation à la lecture de l’étiquetage nutritionnel
2 – Un pilotage concerté des actions
1) Entrée des filières de production dans le comité de pilotage du PNNS
2) Un comité interministériel sur le PNNS
3) Offre alimentaire : un pilotage du ministère de l’Agriculture reconnu
4) Pas de logo PNSS pour les aliments
5) Une meilleure communication autour du CNA
6) Une expertise socio-économique pour éclairer le décideur public
7) Un outil d’orientation : l’observatoire sur le thème de l’alimentation
3 – Rapprocher les producteurs des consommateurs
1) Une meilleure communication
2) Des initiatives innovantes pour développer l’accessibilité des produits bruts
3) Personnes défavorisées
4) Distributeurs de fruits et légumes frais
5) Faire entrer la régionalisation dans la restauration collective
4 – Approfondir les connaissances sur la qualité nutritionnelle et les développer
sur le terrain
1) Des partenariats accrus avec la recherche
2) Agriculture biologique
3) Une recherche appliquée : pôle de compétitivité et pôle d’excellence rurale
4) Soutenir les producteurs dans leur démarche de développement de la qualité nutritionnelle
5) Une meilleure rémunération de la qualité nutritionnelle