Retour
 

Pacte des villes pour vivre tous ensemble

Auteur(s) :

Editeur :

  • Ministère du logement et de la ville

Date de remise : Février 2008
140 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

A la demande de Mme Christine Boutin, ministre du logement et de la ville, François Rivière a rédigé ce rapport dans le but de mettre en place un plan national de valorisation des centres-villes visant un meilleur équilibre interne au centre-ville et avec sa périphérie. Il propose de créer des pôles d'excellence des coeurs de ville consistant à labelliser les municipalités pour leur dynamisme dans au moins trois domaines (patrimoine, environnement, offre de services, logement...). Par ailleurs il formule une série d'objectifs : mieux tirer parti du foncier en coeur de ville, simplifier les structures de l'Etat, avoir réalisé dans chaque ville, d'ici 2015, le plan d'accessibilité prévu par la loi, inscrire la mobilité dans une grande chaîne des transports, donner aux seniors des fonctions concrètes pour favoriser le vivre ensemble dans les coeurs de ville, mieux tirer parti des espaces interstitiels, comme des relais entre les coeurs de ville et les espaces périurbains, valoriser le commerce et les offres de services en centre-ville, faire de la culture et de l'éducation des pôles d'excellence de coeurs de ville.



INTRODUCTION


Premier objectif :
Réinterpréter la ville existante. Mieux tirer parti du foncier en cœur
de ville
Deuxième objectif :
Simplifier les structures de l’Etat
Troisième objectif :
Construire une nouvelle gouvernance locale.
Quatrième objectif :
Avoir réalisé dans chaque ville, d’ici 2015, le plan d’accessibilité prévu par la loi
Cinquième objectif :
Inscrire la mobilité dans une grande chaîne des transports
Sixième objectif :
Donnons aux seniors des fonctions concrètes pour favoriser le vivre
ensemble dans les cœurs de Ville
Septième objectif :
Mieux tirer parti des espaces interstitiels, comme des relais entre les
cœurs de Ville et les espaces périurbains.
Huitième objectif :
Valoriser le commerce et les offres de services en centre-ville.
Neuvième objectif :
Faire de la culture et de l’éducation des pôles d’excellence de
cœurs de Ville.
Dixième objectif :
Un projet national en faveur du logement social en cœur de Ville,
co-piloté par les Maires et les Préfets
Onzième objectif :
Valoriser les cœurs de Ville pour mieux unir « banlieues et centres
villes », ensuite, dans un même concept humaniste et fédérateur de« ville » : l’exemple du « Grand Paris »
Douzième objectif :
Pour mettre en synergie et en perspective tous ces objectifs, lancer
un plan national de valorisation des coeurs de ville, sous la forme
de « pôles d’excellence des cœurs de Ville ». Mettre en œuvre, dès
2008 un grand concours national des villes.

 
Première partie : Une Ville plus humaine
 

Reprendre conscience de l’enjeu civilisationnel, politique, social,économique du cœur de ville

« Urbs et civitas », ou comment recentrer la politique de la ville sur
la personne

Le cœur de ville, mémoire du passé et de l’avenir

Quel sens nouveau donner au patrimoine des cœurs de ville ?

Organiser les programmes de logement au cœur des villes, en
tenant compte de la spécificité des cœurs de villes

Appréhender la ville comme de multiples microsociétés

Une gouvernance en cœur de ville dont le maire soit le
pivot (entreprises, associations et citoyens)

Les nouvelles formes d’usage de l’habitat urbain : la ville est une
grande copropriété.

La richesse des villes, une « émergence énorme de pratiques, de
positions, d’associations, de pulsions citoyennes, de communautés
qui essaient de s’organiser » (Patrick Chamoiseau)

Il va falloir répondre de manière concrète au vieillissement de la
population : accessibilité pour les personnes âgées et pour les
personnes handicapées, même combat pour l’accessibilité de la
ville à tous.

Une communauté de vie qui mise de plus en plus sur tout ce qui
crée et favorise l’échange entre les personnes.
Il faut miser sur les micro-quartiers
La rue doit être à nous tous
La culture, facteur-clé de la régénération urbaine
« Habiter le dedans et le dehors »

 
Deuxième partie : Le cœur de Ville, laboratoire de nouvelles pratiques du bien vivre ensemble pour demain
 

La ville en chiffres

Un cœur de ville : un modèle urbain avec une connotation affective

Le cœur de ville, c’est le living room de la maison

Un cœur de ville, un endroit où l’on aime venir se promener
L'exemple d'une rue piétonne du centre ville de Meaux

Un cœur de ville est un endroit où s’épanouit le commerce de
proximité : on vient consommer, faire des achats de manière plus
qualitative, plus sélective (produits et services)
De nombreuses grandes et moyennes surfaces commerciales
du centre-ville semblent s’être adaptées à l’évolution rapide
des besoins et des manières de consommer des citadins du
cœur des villes. Non seulement par la qualité et la diversité de
ses produits, mais surtout pour la qualité et la diversité de ses
services.

Un cœur de ville, un endroit où l’Histoire est omniprésente : un
patrimoine protéiforme auquel on aime s’identifier
L'exemple du Château de Fontainebleau
L’exemple du Château de Lunéville

Un contrepoint aussi efficace que la valorisation d’un monument
historique emblématique en cœur de ville : l’aménagement d’une
nouvelle grande infrastructure moderne, la réhabilitation d’un
endroit démodé, comme nouveau point d’attraction du cœur de
Ville, ou la création d’un nouveau centre sur les vestiges d’un
ancien lieu industriel désaffecté :
L’exemple du Viaduc de Millau
L'exemple de la Cité du Design de Saint-Etienne
L’exemple du quartier de la Porte Jeune à Mulhouse

Un cœur de ville, un endroit où l’offre culturelle est adaptée à tous
les besoins

Un cœur de ville, c’est un endroit marqué par la réconciliation de
l’homme et de la nature
L'exemple du réaménagement des berges du Rhône à Lyon

Un cœur de ville, c’est un endroit où l’on peut venir, entrer et sortir,
quel que soit son mode de déplacement, quel que soit son
handicap
Le témoignage de Philippe Streiff

Un cœur de ville, c’est un lieu où s’exprime la diversité des goûts,
des besoins et de l’offre : chacun y trouve ce qu’il y cherche
L’exemple du « 59, faubourg des modes » à Lille

Un cœur de ville, c’est un lieu qui donne sa place à la ruralité et à la
nature au sein même de l’urbain.
L'exemple du Marché couvert Sainte Cécile d’Albi

 
Troisième partie : Pour un grand plan national de valorisation des cœurs de Ville
 

Définir une nouvelle politique foncière des cœurs de ville
L’exemple de Châlons en Champagne
L’exemple de Dunkerque

Prendre conscience que les centres-villes ne vont plus beaucoup
changer : d’où la priorité à donner à la régénération du patrimoine
bâti

Miser sur une accessibilité optimale des villes
Mobilité des personnes handicapées et des personnes âgées

La gouvernance animée par les maires, avec les associations et les
entreprises
La synergie municipalité / entreprises
La synergie municipalité / associations
Le développement de l’usage du numérique pour tous

Commerce de proximité
Le modèle de Meaux
Le modèle de Rennes
Le modèle de la Seyne sur Mer
L’AMCV : l'Association du Management de Centre-Ville

La culture comme facteur de régénération urbaine et de qualité de
vie

Promouvoir une nouvelle excellence éducative en cœur de ville sur
la base de l’ouverture de l’école sur la société et sur l’entreprise.
L’école et l’entreprise
L’école et les seniors : création d’un lien intergénérationnel
L’école et la culture
L’école et le patrimoine
Des espaces verts reliés à l’école en cœur de ville

Comment mieux relier le cœur de ville aux espaces périurbains qui
l’entourent : recherche de dynamiques de complémentarité.
L’exemple de Rouen
L’exemple de Meaux
Développer la notion d’ « espaces interstitiels » entre le cœur
de ville et des zones excentrées

 
Quatrième partie : Le cœur de Ville : mise en œuvre d’un pôle d’excellence
 

Quatre priorités pour les pôles d’excellence de cœurs de ville

Pôles d’excellence de cœur de ville : Cahier des charges de l’appelà projet
Des pôles d’excellence de cœur de ville pour la promotion du
patrimoine, de la culture et du tourisme.
Des pôles d’excellence de cœur de ville pour une valorisation
et une gestion de la ville conforme à l’écologie urbaine et
l’environnement : propreté, éclairage, espaces verts et agricoles
en milieu urbain, consommation responsable.
Des pôles d’excellence de cœur de ville pour les offres de
services
Des pôles d’excellence de cœur de ville en matière de
logement
Des pôles d’excellence de cœur de ville en matière de
transport et de mobilité
Des pôles d’excellence de cœur de ville relatifs à des projets
exemplaires, notamment visant à donner du lien social,
intergénérationnel …

Quel dispositif juridique privilégier pour la mise en place de ce plan
national ?
Le modèle des pôles de compétitivité
Structure de la gouvernance des pôles de compétitivité
Limites des pôles de compétitivité
Le modèle de pôle d’excellence rurale

 

LEXIQUE


ANNEXES

CITATIONS