Retour
 
Environnement

Rapport d'information déposé (...) par la Commission des affaires économiques, de l'environnement et du territoire sur la mise en application de la loi n° 2006-1772 du 30 décembre 2006 sur l'eau et les milieux aquatiques

Auteur(s) :

Editeur :

  • Assemblée nationale

Collection : Documents d'information de l'Assemblée nationale

Titre de couverture : "Application de la loi du 30 décembre 2006 sur l'eau et les milieux aquatiques - Un an après son vote : quelle application de la loi sur l'eau ?"

Date de remise : Janvier 2008
63 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

La loi n° 2006-1772 du 30 décembre 2006 sur l'eau et les milieux aquatiques nécessite, pour sa mise en oeuvre, 77 textes réglementaires d'application. A la fin de janvier 2008, 48 mesures réglementaires ont été publiées, soit près de 60%. Ce rapport revient sur les chantiers jugés prioritaires qui ont été traités avec rapidité (réforme des redevances ou de la gouvernance de l'eau). Il aborde les mesures réglementaires qui se sont faites attendre (par exemple, l'assainissement non collectif), ainsi que celles qui, selon les auteurs, s'écartent des intentions du législateur, tel que l'arrêté sur le crédit d'impôt pour l'installation d'un dispositif de récupération des eaux de pluie. Les auteurs évoquent par ailleurs les sujets pour lesquels ils estiment que le Parlement n'est pas allé assez loin, comme la question du prix de l'eau.



 

INTRODUCTION


I.— UN AN APRÈS LE VOTE DE LA LOI SUR L’EAU : UNE MISE EN OEUVRE RÉGLEMENTAIRE TROP CENTRÉE SUR LA RÉFORME DE LA GOUVERNANCE ET DES REDEVANCES
 

A.— UNE APPLICATION RAPIDE DES DISPOSITIONS DE LA LOI DANS LE
DOMAINE DE LA GOUVERNANCE DE L’EAU ET DES REDEVANCES
1. Les décrets relatifs aux comités de bassin et aux agences de l’eau ont été publiés dès le mois de mai 2007

 

2. Le fonctionnement de plusieurs opérateurs fondamentaux dans le
domaine de l’eau est assuré
a) L’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (ONEMA)
b) La Fédération nationale de la pêche et de la protection du milieu aquatique
c) Le comité national de l’eau

 

3. Le nouveau dispositif des redevances devrait être totalement
opérationnel au début de l’année 2008

 

4. Plusieurs autres sujets importants ont été réglés dans le courant de
l’année 2007

 

B.— DANS LE CADRE DU GRENELLE DE L’ENVIRONNEMENT, L’ACCENT DOIT
MAINTENANT ÊTRE MIS SUR LA PRÉSERVATION DE LA RESSOURCE ET
SUR L’ALIMENTATION EN EAU
1. Des mesures importantes ont été prises tardivement dans le domaine
de la préservation de la ressource en eau
a) Les problèmes liés à la gestion quantitative de la ressource ont été traités
tardivement
b) Dans le domaine de la protection qualitative de la ressource, le
gouvernement semble attendre les résultats du Grenelle de l'environnement

 

2. Une accélération à espérer dans le domaine de l’alimentation en eau
a) La réforme de l’assainissement non collectif au point mort
b) La redéfinition du rôle des collectivités locales dans l’alimentation en eau
renvoyée à 2008

 

 

 
II.— UN TOUR D’HORIZON DES PRINCIPAUX ACTEURS DE L’EAU MET EN ÉVIDENCE UNE APPLICATION SATISFAISANTE DE LA LOI SUR L’EAU SUR LE TERRAIN, MALGRÉ QUELQUES EXCEPTIONS NOTABLES
 

A. CONTRÔLES SUR PLACE, CONTRÔLES SUR PIÈCES, AUDITIONS : UNE
MISE EN OEUVRE GLOBALEMENT SATISFAISANTE DE LA LOI SUR L’EAU
SUR LE TERRAIN
1. Les agences de l’eau, chevilles ouvrières de la réforme de notre
politique de l’eau
a) L’agence de l’eau Seine-Normandie : des craintes sur l’impact financier de
la réforme des redevances
b) L’agence de l’eau Rhin-Meuse : la loi sur l’eau consolide les initiatives
menées au niveau du bassin
c) Tableau de bord global des agences de l’eau : un effort financier qui doit être plus soutenu pour répondre aux objectifs de la directive-cadre

 

2. Les collectivités concédantes : des précisions nécessaires sur les
conditions de fourniture du service public de l’eau

 

3. Les entreprises de l’eau : une sécurisation globale de l’activité mais
plusieurs points à préciser

 

4. Les producteurs d’hydroélectricité : certains principes de la loi sur l’eau
doivent être respectés

 

5. Les acteurs de la protection des plantes : les dispositions de la loi sur
l’eau remises en perspective par le Grenelle de l’environnement

 

6. Le monde des pêcheurs : satisfaction sur la loi sur l’eau, malgré une
application réglementaire défectueuse dans le domaine des eaux
closes

 

7. Les représentants des consommateurs demandent au législateur d’aller
plus loin

 

B.— CERTAINES DISPOSITIONS ISSUES DE LA LOI SUR L’EAU DOIVENT ÊTRE
REVUES
1. Les dispositions réglementaires dont la rédaction doit être revue ou
précisée
a) Le décret eaux libres-eaux closes (décret n° 2007-978 du 15 mai 2007)
b) L’arrêté sur le crédit d’impôt pour la récupération des eaux pluviales
(arrêté du 4 mai 2007 pris pour l’application de l’article 200 quater du
code général des impôts relatif aux dépenses d’équipements de l’habitation principale)
c) L’arrêté sur le plafonnement de la part fixe

 

2. Certaines dispositions réglementaires doivent être envisagées
rapidement
a) Certains décrets n’ont pas été évoqués mais permettraient de faciliter
l’application de la loi sur l’eau
b) Les circulaires d’application sont essentielles pour la bonne compréhension
des dispositions de la loi sur l’eau par les services déconcentrés et les
collectivités locales

 

3.— Sur certains sujets, le législateur peut envisager des adaptations de
la loi sur l’eau ou un approfondissement du travail parlementaire
a) Des dispositions législatives à revoir ou à adapter
b) Des sujets sur lesquels le Parlement n’est pas allé assez loin

 

 

 
III. — SYNTHESE ET PROPOSITIONS
 


EXAMEN EN COMMISSION







 
 

Autres contenus apparentés

Voir aussi

Autres rapports sur le(s) thème(s):

Eau

Restez informé

Abonnement à la lettre d'information de la BRP