Tous les produits

 
Retour
 
Tourisme, loisirs, sports

Rapport au Parlement et au Gouvernement portant sur : Urbanisme et sports de nature

Auteur(s) :

    • FRANCE. Conseil national des activités physiques et sportives

Editeur :

  • Conseil national des activités physiques et sportives

Date de remise : Juillet 2008
41 pages

Pour lire les rapports vous avez besoin d'un lecteur PDF comme Adobe Reader (Acrobat) ou un logiciel libre

Numérique
 
Télécharger

Un tiers des Français, soit 20 millions de personnes, déclarent pratiquer régulièrement les sports de nature : randonnée, escalade, canoë-kayak, parapente, vélo, voile... Le présent rapport propose tout d'abord une définition large des sports de nature, en incluant toutes les activités se pratiquant ou s'étant pratiquées à un moment de leur existence dans le milieu naturel, quelle qu'ait pu être par la suite leur évolution. C'est dans un contexte de forte urbanisation depuis un siècle que ces différents sports se transforment et donnent naissance à des disciplines nouvelles, parfois impraticables dans la nature, voire à des pratiques sportives artificielles qui deviennent de plus en plus virtuelles (cybernétique, multimédia). Le rapport revient ensuite sur l'action des pouvoirs publics pour accompagner cette urbanisation des sports de nature. Il présente enfin diverses propositions alliant urbanisation et sports de nature : priorité donnée à la question des transports dans l'accès aux sports de nature, valorisation des espaces naturels, existants, des villes, etc.



Préface

Introduction

 
1. La pratique des sports de nature en milieu urbain : un retentissement sur la pratique sportive et l’évolution de ces sports

A. Les sports de nature, pour se développer, se rapprochent des zones urbaines, ils
se transforment et donnent naissance à des disciplines nouvelles, parfois impraticables
dans la nature.

 

B. Les progrès techniques, et notamment ceux de la cybernétique et du multimédia,
ouvrent la voie à des pratiques sportives artificielles qui deviennent de plus en plus
virtuelles.

  
2. Les pouvoirs publics accompagnent cette urbanisation des sports de nature

A. Une animation à la fois culturelle, sportive et de loisir, et un facteur d’éducation
et de lien social pour l’ensemble de la population.

 

B. Le sport, de plus en plus un facteur de développement social et économique qui
pourtant ne doit pas apparaître comme un « sous- produit » de problématiques
autres.

 




Conclusion

Propositions

Les personnes ressources auditionnées

Annexes