Retour
 
Enseignement

Les besoins actuels et futurs des industries de santé en termes de formation

Auteur(s) :

Editeur :

  • Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche

Date de remise : Février 2010
140 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Le secteur des industries de santé, intégré dans une économie mondialisée, soumis à des exigences de compétitivité élevées, connaît actuellement de profondes évolutions structurelles et un changement de modèle d'activité liés à des facteurs scientifiques, économiques, démographiques et sociétaux. Cette mutation va, à court ou moyen terme, exiger des compétences nouvelles capables de comprendre les enjeux et de contribuer à les relever. De son côté, l'université et d'une manière plus générale l'enseignement supérieur ont engagé des réformes structurelles visant à une plus grande autonomie qui doivent permettre une meilleur réactivité et adaptation à notre environnement économique et social. Dans ce contexte, l'objectif de ce rapport est d'analyser les besoins actuels et futurs des différents secteurs des industries de santé (médicament, biotechnologies, dispositifs et matériels médicaux) et de proposer, en fonction de ceux-ci, une évolution de notre offre de formation. Cinq grandes recommandations sont ainsi proposées et déclinées en une série d'actions ayant pour objectifs de relever les défis générés par les avancées scientifiques et techniques dans le domaine de la santé, d'une part, et les données économiques de ce secteur d'autre part.



Préambule

Lettre de mission

Résumé des recommandations

 
Le défi de la santé
 


 
Les industries de santé
 

Une industrie pharmaceutique puissante confrontée à de nouveaux défis
Le retard français des biotechnologies
Des secteurs spécifiques avec des besoins spécifiques ?
Politique de l’emploi et de la formation

 
L’offre actuelle de formation, en France et à l’étranger
 

De nombreuses formations de qualité, pas toujours visibles ou adaptées
Des initiatives nouvelles et des exemples à suivre
Les formations à l’étranger

 
Développer et promouvoir l’excellence dans les sciences de la vie et de la santé (recommandation 1)
 


 
Décloisonner les cursus de formation, exploiter les interfaces et favoriser les multi-compétences (recommandation 2)
 


 
S’appuyer sur quelques plateformes de recherche et de formation en sciences de la vie et de la santé (recommandation 3)
 


 
Organiser et partager l’offre et la demande des formations au sein d’un institut virtuel des métiers de la santé (recommandation 4)
 


 
Créer de nouveaux dispositifs de rapprochement universités – entreprises au service de la formation initiale et tout au long de la vie (recommandation 5)
   

Conclusion

Liste des personnalités auditionnées

Annexes

Annexe 1 : « La santé, le bien-être, l’alimentation et les biotechnologies »,
premier axe de la Stratégie Nationale de Recherche et d’Innovation (SNRI)

Annexe 2 : Diplômes, titres et certifi cats les plus demandés par les industries
de santé

Annexe 3 : Ecoles doctorales dans le domaine des sciences
de la vie et de la santé

Annexe 4 : Offre de formation à l’étranger :
extraits des réponses des postes d’ambassade

Annexe 5 : Projet européen EMtrain
(European Medicines Research Training Network)

Annexe 6 : Note de la Société Française de Génie Biomédical

Annexe 7 : Projet pilote d’une licence d’excellence en biotechnologies et
santé

Annexe 8 : Le cursus MD-PhD mis en place par l’école de l’INSERM « Liliane Bettencourt »

Annexe 9 : Projet de cahier des charges pour l’identifi cation et
la mise en place de plateformes d’enseignement et de recherche en sciences
de la vie et de la santé

Annexe 10 : Projet de cahier des charges pour la mise en place d’un institut
virtuel des métiers de la santé

Annexe 11 : Projet pilote de fi lière « bio santé » en alternance

Annexe 12 : Sources