Retour
 

Diagnostic sur l'emploi des jeunes

Auteur(s) :

    • FRANCE. Conseil d'orientation pour l'emploi

Editeur :

  • Conseil d'orientation pour l'emploi

Date de remise : Février 2011
62 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Ce rapport présente un diagnostic de la situation des jeunes sur le marché du travail. Après une analyse des principaux indicateurs statistiques sur l'emploi et le chômage des jeunes, ce document examine deux difficultés majeures rencontrés par les jeunes, le manque de formation et les discriminations, puis s'intéresse aux deux formes d'emploi particulières que sont les contrats en alternance et les contrats aidés, et enfin passe en revue les principaux dispositifs d'accompagnement destinés aux jeunes. La conclusion rassemble les principaux enseignements de cette analyse.




INTRODUCTION

   
1. LA SITUATION DES JEUNES SUR LE MARCHE DU TRAVAIL : FRANCE ET COMPARAISONS INTERNATIONALES
 

1.1. Un jeune de moins de 25 ans sur dix est au chômage et, parmi les jeunes actifs, un sur
quatre est au chômage
1.2. L’emploi des jeunes et la crise : les jeunes ont été plus touchés que les autres
1.3. Les jeunes en emploi : des emplois souvent courts et parfois de faible qualité
1.4. L’insertion dans l’emploi souvent marquée par des allers-retours fréquents entre
emploi et chômage
1.5. Comparaisons internationales

 
2. LES JEUNES QUI ONT LES PLUS GRANDES DIFFICULTES D’INSERTION PROFESSIONNELLE SONT CEUX DONT LA FORMATION INITIALE EST INSUFFISANTE OU INADAPTEE A L’EMPLOI ET CEUX QUI SONT VICTIMES DE DISCRIMINATIONS
 

2.1. L’absence de diplôme entraîne un risque d’éloignement durable de l’emploi
2.2. Des phénomènes de discrimination renforcent les difficultés d’accès à l’emploi

 
3. LES FORMATIONS EN ALTERNANCE PERMETTENT UNE MEILLEURE INSERTION DANS L’EMPLOI
 

3.1. Les formations en alternance se sont fortement développées au cours des vingt
dernières années
3.2. Les formations par apprentissage offrent un meilleur accès à l’emploi que les
formations scolaires

 
4. LES CONTRATS AIDES CONSTITUENT UN MODE D’ACCES PRIVILEGIE A L’EMPLOI POUR UNE PART SIGNIFICATIVE DES JEUNES
 

4.1. Bien qu’ils ne leur soient pas réservés, les contrats aidés bénéficient dans une large
proportion à des jeunes
4.2. Les contrats aidés du secteur marchand offrent de meilleures perspectives d’insertion
professionnelle que ceux du secteur non marchand

 
5. LES PRINCIPAUX DISPOSITIFS D’ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES
 

5.1. Le CIVIS
5.2. Le contrat d’accompagnement formation
5.3. Le contrat d’autonomie
5.4. Les formations « deuxième chance »
5.5. Le revenu contractualisé d’autonomie

 

CONCLUSION

 

LISTE DES AUDITIONS