Retour
 
Faits de société

Mission au profit du Président de la République relative à la prévention de la dépendance des personnes âgées

Auteur(s) :

Editeur :

  • Présidence de la République

Date de remise : Juillet 2011
140 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Dans le cadre du débat national sur la dépendance, M. André Trillard, sénateur de Loire-Atlantique, a été chargé par le Président de la République, d'une mission relative à la prévention de la dépendance des personnes âgées. Après avoir présenté le contexte, les enjeux démographiques, et identifié les populations à risque de dépendance, la mission a répertorié les principaux facteurs pouvant conduire à la perte d'autonomie des personnes âgées, avant d'apporter des réponses en termes de prévention de la dépendance physique et psychique, et de soutien au quotidien dans le milieu de vie ordinaire.



AVANT PROPOS

CONTEXTE ET ENJEUX

 
1ère PARTIE : UN TRAVAIL DE REPERAGE DES POPULATIONS A RISQUE S’IMPOSE DANS LE DEBAT ACTUEL
 

1.1 - L’EVOLUTION DE LA DEPENDANCE DES PERSONNES
AGEES EST UN PHENOMENE A RELATIVISER
1.1.1 - Une immense partie des personnes âgées en France vit en bonne santé
1.1.2 - Les personnes âgées peu dépendantes vivent majoritairement à domicile
1.1.3 - Les personnes âgées en perte d’autonomie sont concentrées au grand âge

1.2 - DES GAINS D’ESPERANCE DE VIE EN BONNE SANTE SONT ENCORE
POSSIBLES


1.3 - LE RISQUE DE LA DEPENDANCE EST MARQUEE PAR DE PROFONDES
INEGALITES
1.3.1 - Les inégalités socio-économiques
1.3.2 - Les inégalités hommes/femmes
1.3.3 – La transition épidémiologique
1.3.4 - Des inégalités territoriales

 
2ème PARTIE : LES FACTEURS POUVANT CONDUIRE A LA PERTE D’AUTONOMIE : IDENTIFIER LES CAUSES DE LA PERTE D’AUTONOMIE POUR MIEUX LA DEPISTER, LA PREVENIR ET LA RETARDER
 

2.1 - LA DIFFICULTE DU DEPISTAGE

2.2 - LES MALADIES DITES LIEES A L’AGE

2.3 - L’INACTIVITE

2.4 - LA FRAGILITE

2.5 - LA MALADIE D’ALZHEIMER ET LES MALADIES APPARENTEES

 
3ème PARTIE : LES CLES D’UN VIEILLISSEMENT REUSSI OU COMMENT PRESERVER LE CAPITAL SANTE DES PERSONNES AGEES
 

3.1 - LA PREVENTION DE LA DEPENDANCE DOIT S’INSCRIRE PLUS
GLOBALEMENT DANS UNE PREVENTION TOUT AU LONG DE LA VIE

3.2 - L’AMELIORATION DU STYLE DE VIE ET DE LA PRISE EN CHARGE
MEDICALE

3.3 - L’ACTIVITE PHYSIQUE JOUE UN RÔLE MOTEUR DANS LA PREVENTION
DE LA DEPENDANCE

3.4 - CONSOLIDER LE RÔLE DU MEDECIN DANS SES MISSIONS DE
PREVENTION DE LA DEPENDANCE DES PERSONNES AGEES

 
4ème PARTIE : ENCOURAGER LE MAINTIEN DANS LE MILIEU ORDINAIRE
 

4.1 - LE SOUTIEN DES AIDANTS FAMILIAUX ET PROFESSIONNELS
4.1.1 - Une aide informelle a valoriser et protéger
4.1.2 - Une aide formelle à mieux structurer

4.2 - POUR UNE ADAPTATION DU LOGEMENT, DU QUARTIER OU DU VILLAGE,
ET DE LA VILLE
4.2.1 - L’adaptation du logement des personnes âgées
4.2.2 - Pour une approche nouvelle du domicile dans son environnement urbain
4.2.3 - Faciliter et développer les modes de déplacement

4.3 - L’APPORT DES NOUVELLES TECHNOLOGIES
4.3.1 - La domotique
4.3.2 - Les nouvelles technologies de l’information et des communications
4.3.3 - Le développement de gérontotechnologies

 

RECOMMANDATIONS

PERSONNALITES RENCONTREES

BIBLIOGRAPHIE

ANNEXES