Retour
 

Energies 2050

Auteur(s) :

Editeur :

  • Ministère de l'industrie, de l'énergie et de l'économie numérique

Date de remise : Février 2012
532 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Le présent rapport rend compte de l'ensemble des travaux de la Commission présidée par Jacques Percebois. Le premier chapitre présente la problématique énergétique à trois échelles : mondiale tout d'abord, européenne ensuite et nationale enfin. Le deuxième analyse le système énergétique français actuel et les principaux enjeux auxquels il va être confronté dans les années à venir. Cet examen permet également de mettre en évidence les principaux impacts du mix énergétique. Le troisième chapitre recense les différents scénarios de prospective énergétique publiés, relatifs à la France, avant de les comparer d'abord du point de vue de l'offre et de la demande, puis des enjeux transverses. Les différents scénarios sont ainsi notamment appréciés en termes d'émissions de CO2, d'emplois, de coût, de prix de l'énergie, de sécurité des approvisionnements. Le dernier chapitre analyse la pertinence des représentations du futur ainsi mises sous forme de scénarios et les limites actuelles de l'analyse. Il souligne ensuite les forces et faiblesses des systèmes énergétiques étudiés à travers leurs représentations sous forme de scénarios. Enfin dans une dernière partie, il est procédé à l'analyse des quatre grandes options envisagées par le Ministre : la prolongation de la durée de vie du parc nucléaire actuel, l'accélération du passage à la 3ème voire à la 4ème génération de réacteurs, la réduction progressive du nucléaire, la sortie complète du nucléaire.

Synthèse Générale

Chapitre 1 – Introduction

Chapitre 2 – Le contexte énergétique mondial et européen

1. Les principaux enjeux énergétiques à l’échelle de la planète
1.1. Une demande énergétique mondiale en croissance et satisfaite par une offre très majoritairement carbonée
1.2. Les ressources énergétiques sont abondantes mais des incertitudes pèsent sur leur accessibilité et sur leur prix
1.3. L’impact climatique et l’acceptabilité des politiques énergétiques sont au cœur des préoccupations

2. Le contexte énergétique européen
2.1. Le paquet Energie-Climat
2.2. La réalisation progressive du marché unique de l’énergie
2.3. Les enjeux du mix énergétique européen
2.4. Les perspectives

3. Les politiques contrastées de nos voisins européens
3.1. L’Allemagne accélère sa sortie du nucléaire
3.2. Le Royaume-Uni revient à plus de régulation et maintient son programme nucléaire

Chapitre 3 – Les enjeux du devenir du mix énergétique français et les incertitudes

1. Le mix énergétique français actuel
1.1. Un mix énergétique encore fortement dépendant des énergies fossiles
1.2. La dépendance énergétique de la France s’est considérablement réduite depuis 1973
1.3. Le parc de production d’électricité confère à la France le double avantage d’une électricité décarbonée et peu chère
1.4. La facture énergétique de la France est déficitaire, mais l’électricité apporte une contribution positive

2. Les contraintes et les incertitudes externes à la France qui pèsent sur la négociation énergétique
2.1. La lutte contre le changement climatique et les incertitudes qui pèsent sur la négociation internationale
2.2. La croissance et la volatilité des prix du pétrole et du gaz
2.3. L’achèvement du marché unique européen de l’électricité pose un certain nombre d’interrogations
2.4. Les évolutions contrastées de l’industrie du raffinage, entre pays occidentaux et pays émergents

3. Des déterminants et des incertitudes propres à la France pèsent également ses perspectives énergétiques
3.1. La nécessaire maîtrise de la demande
3.2. L’exigence de sûreté : un préalable absolu au fonctionnement des centrales nucléaires
3.3. Des technologies prévisibles à l’horizon 2030, incertaines au-delà
3.4. La construction nécessaire de nouvelles lignes électriques doit conduire à en accélérer la réalisation
3.5. Un tissu industriel français à développer en lien avec la politique énergétique
3.6. Une opinion publique favorable aux énergies renouvelables, plutôt favorable au nucléaire, mais surtout très sensible au prix de l’énergie
3.7. L’ « acceptabilité » de certaines évolutions technologiques n’est pas assurée

4. Les critères auxquels doit répondre le futur mix énergétique français à l’horizon 2050
4.1. Tout mix énergétique à horizon 2050 est-il réalisable ?
4.2. Les critères d’appréciation d’un scénario énergétique français à horizon 2050
4.3. Une trajectoire à 2050 se doit d’être flexible

Chapitre 4 – Une analyse de la problématique du mix énergétique français à l’horizon 2050 à l’aune des modélisations étudiées

1. Panorama des scénarios
1.1. Description des scénarios
1.2. Comparaison des scénarios

2. Enjeux en termes de demande d’énergie
2.1. Le cadre réglementaire français ne fixe pas d’objectifs de réduction de la demande au-delà de 2020
2.2. Les gisements d’économie d’énergie dans les différents secteurs sont bien identifiés par les scénarios traitant la demande
2.3. Certains scénarios peuvent se montrer prudents quant à l’atteinte des objectifs du Grenelle à l’horizon 2020

3. Enjeux en termes d’offre
3.1. Une grande variété de mix électriques est proposée, mais les effets sont loin d’être identiques
3.2. A horizon 2050, les projections sont évidemment plus hasardeuses qu’à 2030
3.3. L’électricité ne représente néanmoins qu’une partie du mix énergétique français, qui doit être considéré dans sa globalité
3.4. Les évolutions des coûts de production, de prix et d’éventuels sauts technologiques sont des déterminants majeurs pour juger de la pertinence des scénarios étudiés
3.5. Le développement et le renforcement des réseaux sont des défis à relever dans la plupart des scénarios ce qui a un lien avec l’évolution des échanges internationaux

4. Enjeux transverses
4.1. Impacts des options sur les investissements
4.2. Impacts des options sur les coûts unitaires et les prix de l’électricité
4.3. Impacts des options sur la protection de l’environnement en particulier la lutte contre le changement climatique
4.4. Impacts des options sur la facture énergétique et les approvisionnements
4.5. Impacts des options sur l’acceptabilité sociale des solutions
4.6. Impacts des scénarios en termes d’emplois

Chapitre 5 - Les principaux enseignements de l’analyse

1. Pertinence des représentations du futur correspondant aux scénarios étudiés
1.1. La réduction de la demande est une variable à mieux documenter dans le futur
1.2. Quel que soit l’horizon étudié et quel que soit le scénario, les incertitudes justifient que des calculs de sensibilité soient effectués pour évaluer leur robustesse
1.3. Les conséquences sur les réseaux de distribution et de transport, du déploiement des énergies intermittentes dans la production d’électricité mériteraient d’être précisées
1.4. La valeur du carbone est pour le moins incertaine dans les scénarios étudiés et traduit les incertitudes de la négociation internationale
1.5. La capacité de l’économie à financer les investissements proposés par les différents scénarios mériterait d’être mieux détaillée

2. Quelques idées forces pour un futur mix énergétique reposant sur l’examen des systèmes énergétiques étudiés à travers leurs représentations sous forme de scénarios
2.1. Les technologies qui pourraient émerger sont relativement bien connues d’ici 2030, mais difficiles à imaginer au-delà ; l’action de la puissance publique doit être adaptée à l’état de maturité de la technologie
2.2. Les prix futurs de l’énergie représentent un enjeu majeur pour l’économie française
2.3. L’acception des choix énergétiques sous-tendus par les scénarios est difficile à évaluer que ce soit pour les émissions de CO2, la sobriété énergétique, le nucléaire, les gaz de schiste ou de nouvelles technologies comme le CSC ; un dialogue sur l’encadrement des nouvelles technologies est à prévoir le plus en amont possible
2.4. La politique énergétique doit préserver ses filières d’excellence et en développer de nouvelles : il faut miser sur les filières d’excellence pour lesquelles nous possédons des compétences reconnues, mais aussi sur celles qui ont un potentiel de croissance important
2.5. La R&D doit être renforcée pour ouvrir les choix du futur et positionner au mieux l’industrie nationale
2.6. La combinaison de différentes énergies peut constituer l’une des clés du mix énergétique de demain
2.7. La formation doit constituer une priorité dans le cadre de la transition énergétique

3. Les conditions de réalisation et les impacts globaux de quatre grandes options de mix énergétique en fonction du rôle joué par le nucléaire
3.1. Classification des scénarios et regroupement en options
3.2. Description des quatre grandes options
3.3. Quelques éléments quantifiés de comparaison de ces différentes options
3.4. Analyse qualitative des options

Annexes
Annexe 1 : Lettre de mission

Annexe 2 : Composition du groupe

Annexe 3 : Propositions des membres de la commission
Propositions de l’ADEME
Propositions de l’AEE
Propositions de l’AFG
Propositions de ANCRE
Propositions de Dominique BUREAU
Propositions de CAP GEMINI
Propositions de la CFDT
Propositions de la CFE-CGC
Propositions de la CGT
Propositions de Jean-Marie CHEVALIER, Université Paris Dauphine
Propositions de la CLCV
Propositions du Conseil National des Ingénieurs et Scientifiques de France
Propositions de la Direction Générale de la Recherche et l’Innovation (MESR)
Proposition de FO
Propositions de Pierre GADONNEIX, Président du Conseil mondial de l’énergie
Propositions du MEDEF
Propositions de Sauvons le climat
Propositions du SER

Annexe 4 : Synthèse de certains scénarios

Annexe 5 : Analyse des scénarios

Annexe 6 : Technologies : coûts et diffusion

Annexe 7 : Réseaux et marchés

Annexe 8 : Filières énergétiques et compétitivité

Annexe 9 : Emplois

Annexe 10 : Acceptabilité

 
 

Autres contenus apparentés

Voir aussi

Autres rapports sur le(s) thème(s):

Politique de l'energie

Restez informé

Abonnement à la lettre d'information de la BRP