Retour
 

Rapport d'information déposé (...) par le comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques sur la mise en oeuvre des conclusions du rapport d'information (n° 3968) du 17 novembre 2011 sur la médecine scolaire

Auteur(s) :

Editeur :

  • Assemblée nationale

Collection : Documents d'information de l'Assemblée nationale

Titre de couverture : "Evaluation de la médecine scolaire : suivi des conclusions du rapport"

Date de remise : Novembre 2012
48 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Un an après la publication de son rapport d'évaluation intitulé « Une médecine scolaire renforcée et rénovée au service de l'enfant », le Comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques (CEC) dresse un bilan des mesures prises par le Gouvernement et identifie, dans la perspective d'évolutions législatives en faveur de l'éducation et de la santé publique, les axes visant à donner une nouvelle définition de la politique de santé à l'école. Les rapporteurs proposent que la place de la santé à l'école fasse désormais l'objet d'une inscription dans la loi, en faisant de la promotion de la santé une composante du droit à l'éducation. Le contenu de cette mission de l'école devra être défini selon trois axes : la protection de la santé des élèves, l'insertion dans l'école et la réussite scolaire, et l'éducation à la santé et à la sexualité. En outre, les rapporteurs souhaitent que les volets de la politique de santé à l'école soient mis en cohérence au sein d'un parcours santé à l'école, qui regroupe toutes les actions susceptibles d'être mises en oeuvre à l'échelle d'un établissement : bilans infirmiers, consultations médicales, avis portés par les psychologues scolaires, adaptations mises en place dans le cadre d'un projet d'accueil individualisé (PAI) ou d'un projet personnalisé de scolarisation (PPS), aides sociales… Cette proposition vise à recentrer la politique de santé à l'école sur la personne de l'élève, en mettant l'accent sur les interactions qu'il convient de développer au niveau des établissements scolaires entre les différentes prestations individuelles et collectives prévues par le code de l'éducation.

INTRODUCTION

I. – LA POLITIQUE DE SANTÉ À L’ÉCOLE : UNE DÉFINITION DES OBJECTIFS ENCORE INABOUTIE

A. – UNE PHASE NÉCESSAIRE DE CLARIFICATION DE LA PLACE DE LA SANTÉ À L’ÉCOLE

B. – POUR UNE MEILLEURE DÉFINITION DES AXES DE LA POLITIQUE DE SANTÉ À L’ÉCOLE
1. La protection de la santé à l’école
2. La santé comme déterminant de la réussite scolaire
3. La santé comme enjeu éducatif

II. – COMMENT METTRE EN œUVRE UNE POLITIQUE DE SANTÉ OPÉRATIONNELLE À L’ÉCOLE ?

A. – POUR UNE MEILLEURE ADÉQUATION AVEC LES BESOINS DE SANTÉ DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS
1. S’inscrire dans une politique de santé de l’enfant et de l’adolescent rénovée
2. Repenser les niveaux d’intervention à l’échelle territoriale
3. Mettre en cohérence tous les éléments de la politique de santé à l’école au sein d’un « parcours santé à l’école » attaché à l’élève

B. – L’AVENIR DU DISPOSITIF DE SANTÉ À L’ÉCOLE
1. Un cadre statutaire en voie de rénovation
a) Des mesures d’urgence visant à enrayer la perte de personnels qualifiés
b) L’adaptation aux futurs cadres d’emploi
2. Le choix d’un modèle organisationnel pour le service médical à l’école

EXAMEN PAR LE COMITÉ

ANNEXE : CIRCULAIRE N° 2002-024 DU 31 JANVIER 2002 RELATIVE À LA MISE EN OEUVRE D’UN PLAN D’ACTION POUR LES ENFANTS ATTEINTS D’UN TROUBLE SPÉCIFIQUE DU LANGAGE ORAL OU ÉCRIT

 
 

Autres contenus apparentés

Voir aussi

Autres rapports sur le(s) thème(s):

Medecine scolaire

Restez informé

Abonnement à la lettre d'information de la BRP