Retour
 

L'insertion professionnelle des jeunes

Auteur(s) :

Editeur :

  • France Stratégie

Rapport préparé en concertation avec le groupe de travail composé des représentants de huit organisations patronales et syndicales ainsi que de quatre organisations de jeunesse

Date de remise : Janvier 2017
98 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Piloté par France Stratégie et la DARES, la concertation en faveur de l'insertion professionnelle des jeunes a réuni les représentants des huit organisations patronales et syndicales ainsi que de quatre organisations de jeunesse (UNEF, FAGE, JOC, MRJC) lors de six séances de travail thématiques. Le groupe de travail présente un diagnostic sur les difficultés rencontrées par les jeunes dans l'accès à l'emploi, à travers 5 questions : en quoi la situation des jeunes sur le marché du travail est-elle spécifique ? Quels sont les facteurs d'hétérogénéité au sein de la population des jeunes ? Quelles difficultés d'insertion proviennent du fonctionnement du marché du travail ? Quelles difficultés d'insertion relèvent de facteurs externes au marché du travail ? Quel bilan peut-on dresser des dispositifs favorisant l'insertion professionnelle des jeunes ? Le rapport se termine par un zoom sur l'apprentissage.

QUESTION 1 – EN QUOI LA SITUATION DES JEUNES SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL EST-ELLE SPÉCIFIQUE ?

1. Des jeunes fortement touchés par le chômage et plus exposés à la conjoncture

2. Un taux d’activité inférieur à la moyenne européenne

3. Un indicateur plus pertinent que le taux de chômage : la part des jeunes au chômage

4. Moins de jeunes scolarisés et plus de NEET en France que dans les pays nordiques et en Allemagne

5. Une insertion progressive dans l’emploi marquée par un chômage élevé

QUESTION 2 – QUELS SONT LES FACTEURS D’HÉTÉROGÉNÉITÉ AU SEIN DE LA POPULATION DES JEUNES ?

1. Une surexposition au chômage d’abord liée au niveau de qualification

2. Un accès à l’emploi à durée indéterminée plus long pour les moins diplômés

3. Au sein des diplômés, des différences liées à la spécialité de formation

4. Les jeunes issus de l’immigration cumulent les difficultés

5. Un capital social déterminant dans la qualité de l’insertion

QUESTION 3 – QUELLES DIFFICULTÉS D’INSERTION PROVIENNENT DU FONCTIONNEMENT DU MARCHÉ DU TRAVAIL ?

1. Une insertion dans l’emploi marquée par une forte mobilité sur l’ensemble du marché du travail

2. Des modalités d’insertion qui renvoient à des formes spécifiques d’accès aux droits

3. Le coût du travail des jeunes est fortement réduit par les politiques d’allégements généraux

4. Une relation formation/emploi qui pose question

QUESTION 4 – QUELLES DIFFICULTÉS D’INSERTION RELÈVENT DE FACTEURS EXTERNES AU MARCHÉ DU TRAVAIL

1. Les compétences de base ne sont  pas acquises pour environ un jeune sur dix

2. De nombreux freins périphériques

2.1. Des freins à l’accès au marché du travail

2.2. Des freins à la disponibilité pour occuper un emploi

2.3. La précarité des conditions de vie comme frein à l’emploi

3. Le non-recours à l’offre d’insertion sociale et professionnelle

QUESTION 5 – QUEL BILAN PEUT-ON DRESSER DES DISPOSITIFS FAVORISANT L’INSERTION PROFESSIONNELLE DES JEUNES ?

1. Une individualisation qui s’est renforcée au prix d’une plus grande complexité institutionnelle

2. Les dispositifs d’accompagnement des jeunes : ce qui marche et ce qui ne marche pas

3. Les années récentes ont vu la création d’emplois aidés spécifiques aux jeunes

4. Une complexité qui engendre des difficultés sur le terrain

5. Quelles innovations récentes et quels enjeux futurs dans les pratiques d’accompagnement ?

ZOOM SUR L’APPRENTISSAGE

1. Les entrées d’apprentis dans le secondaire baissent depuis 2009

2. Un apprentissage « aspiré » par le haut

3. L’apprentissage bénéficie d’un grand nombre d’aides publiques

4. Les réformes en 2014 ont conduit à une hausse du coût employeur de l’apprentissage

5. Un quart des contrats sont rompus avant leur fin prévue