Retour
 

Du baluchonnage québécois au relayage en France : une solution innovante de répit

Auteur(s) :

    • FRANCE. Premier ministre; FRANCE. Secrétariat d'Etat aux personnes âgées et à l'autonomie

Editeur :

  • Ministère des affaires sociales et de la santé

Date de remise : Mars 2017
54 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Le présent rapport s'inscrit dans le cadre de la loi relative à l'adaptation de la société au vieillissement (ASV) du 28 décembre 2015. Mme Joëlle Huillier s'est vue confier la mission d'étudier le « baluchonnage », qu'elle a renommé « relayage ». Nouvelle formule de répit des aidants, le relayage est expérimenté par un certain nombre de structures en France. Il consiste en une intervention d'au moins 2 jours et 1 nuit d'un professionnel au domicile de la personne âgée. L'ensemble des acteurs et organisations rencontrés soutient ce dispositif et met en avant son intérêt tant pour la personne âgée, que le proche aidant et le relayeur. Le rapport préconise notamment un modèle d'organisation du relayage en France. Consultez également le rapport de M. Georges Labazée sur la tarification et les perspectives d'évolution des services d'aide et d'accompagnement à domicile (SAAD).

PREAMBULE

REMERCIEMENTS 

RAPPORT

1 L’AIDE AU REPIT A DOMICILE AU QUEBEC ET EN BELGIQUE

2 LE RELAYAGE EN FRANCE

2.1 Un consensus des acteurs du relayage pour affirmer des principes fondamentaux
2.2 Les démarches actuellement en cours : une mise en oeuvre pragmatique

3 UNE MISE EN OEUVRE QUI S’HARMONISE IMPARFAITEMENT AVEC LA LEGISLATION SUR LE TEMPS DE TRAVAIL 

3.1 Les structures relevant des services à la personne
3.2 Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes publics et privés
3.3 Les relayeurs indépendants
3.4 Le volontariat civique

4 UN DISPOSITIF ARTICULE EN PLUSIEURS ETAPES

4.1 La pré-analyse de la prestation
4.2 La pré-intervention
4.3 Le temps du relayage
4.4 Un temps impératif pour un bon « passage de relais »
4.5 La post-intervention

5 LE MODELE ECONOMIQUE

5.1 Un coût de prestation induit par le mode d’organisation
5.2 Les différentes aides au relayage
5.3 L’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie)
5.4 Les aides fiscales
5.5 Un engagement pour des subventions coordonnées et durables

6 UN DISPOSITIF A PILOTER POUR UNE POLITIQUE ENCADREE ET COORDONNEE

6.1 Une réponse à un diagnostic territorial
6.2 Une politique encadrée et coordonnée
6.2.1 Encourager l’adhésion à une Charte métier du relayeur
6.2.2 S’assurer de la viabilité et de la crédibilité des structures locales
6.2.3 Expérimenter une plateforme de coordination de l’offre de service
6.2.4 Assurer le suivi et l’évaluation de la démarche

7 LES EVOLUTIONS LEGISLATIVES NECESSAIRES

7.1 La recherche d’une juste adaptation du droit du travail
7.2 Rendre le financement de l’aide au répit destiné au relayage, non-conditionné à l’APA

8 RECOMMANDATIONS DU RAPPORT

 

CONCLUSION

LISTE DES PERSONNES RENCONTREES

ANNEXE

 
 

Autres contenus apparentés

Voir aussi

Autres rapports sur le(s) thème(s):

Personne agee , Personne agee dependante

Restez informé

Abonnement à la lettre d'information de la BRP