Retour
 
 

La mise en place du nouveau régime (octobre 1958-janvier 1959)

Première page du texte de la Constitution du 4 octobre 1958, publié au Journal officiel du 5 octobre

Première page du texte de la Constitution du 4 octobre 1958, publié au Journal officiel du 5 octobre.

Agrandir l'image

Le 4 octobre 1958, la Constitution est promulguée. Le surlendemain, Michel Debré, Garde des Sceaux, ministre de la Justice, y appose le sceau de la République et déclare : « Le sceau de l’Etat est celui de la République. Il date de 1848, il a été repris par la IIIe et la IVe République, la Ve le reprend donc (...) souhaitons longue durée et succès profond à ce texte dépositaire des principes et des institutions de la Nation ». Il répond en écho au discours du 3 juin du général de Gaulle : « Ce qu’il y aura, ce sera la continuation de la République, car vous entendez bien que si j’ai fait le Gouvernement que j’ai fait, c’est pour que la République continue ! [...] je voudrais résumer ce qui est dans notre esprit à tous en disant que toute la question qui se pose à nous, dans la situation où se trouve le pays, est de savoir si la République se réformera elle-même ou si elle entrera dans je ne sais quelle subversion ».

Les 23 et 30 novembre les élections législatives sont un succès pour les partisans du général de Gaulle et leurs alliés. L’Union pour la nouvelle République, mouvement que le Général a laissé se constituer afin de soutenir son action recueille 17 % des voix, mais le nouveau mode de scrutin, majoritaire à deux tours, lui permet d’avoir, avec ses alliés indépendants, une majorité en sièges.
 387 députés sortants sont battus, parmi eux tous les opposants au nouveau régime. Jacques Chaban-Delmas est élu président de l’Assemblée nationale.

Le 21 décembre, le général de Gaulle est élu Président de la République par un collège de 81 000 grands électeurs. Il recueille 78 % des voix contre 13 % à Georges Marrane, le candidat du Parti communiste, et 8 % au doyen Chatelet, candidat du centre gauche.

Le 8 janvier 1959, Charles de Gaulle est investi Président de la République. Il est salué en ces termes par René Coty : « Le premier des Français est désormais le premier en France ». Il nomme Michel Debré Premier ministre.

Mis à jour le 22/09/2008

 

Autres contenus apparentés

Ressources complémentaires