Retour
 
 

Introduction

[Service civil volontaire ou service civil obligatoire ?], pour plus d'information, consulter la description longue en dessous de cette illustration

Jeunes.
Photo : Gilles Larvor © La Documentation française

Agrandir l'image

Dix ans après la fin du service militaire obligatoire en France, la question latente de son remplacement resurgit : service civil volontaire ou service civil obligatoire ?

Dès la suspension de l’appel sous les drapeaux des jeunes Français, conséquence de la professionnalisation des armées décidée en 1996, la question de son remplacement a fait débat. Fortement ancrée dans l’histoire républicaine, la conscription a longtemps été indispensable à la défense nationale. Elle constituait en outre le « creuset républicain » par excellence, outil de brassage social et d’apprentissage de la vie en communauté.

La crise des banlieues à l’automne 2005 a relancé le débat, qui est repris dans la campagne pour l’élection présidentielle. La « journée d’appel et de préparation à la défense » (JAPD) instituée pour tous les jeunes, filles et garçons, et les différentes formes de volontariat civil existantes ont semblé insuffisantes. Les propositions en faveur de l’instauration d’un service civil obligatoire se multiplient, tandis que le gouvernement lance un nouveau service civil volontaire.

Au-delà d’une simple nostalgie pour ce « rite républicain », la volonté d’instaurer une nouvelle forme de service national obligatoire, civil ou civique, se veut porteuse des valeurs de la République, susceptible de renforcer la cohésion sociale et le sentiment d’appartenance nationale. Mais elle se heurte à des difficultés considérables, qu’il s’agisse de ses modalités de mise en œuvre ou des moyens financiers nécessaires, sans parler de l’adhésion de la jeunesse à cette idée.

Mis à jour le 16/10/2006

 

Autres contenus apparentés

Ressources complémentaires