Vaccination lors de l’incorporation d’un appelé au service militaire en 1995

Vaccination lors de l’incorporation d’un appelé au service militaire en 1995.

Photo : Jean-Marie Huron/Editing © La Documentation française

Agrandir l'image

Dans son rapport pour le Conseil d’analyse de la société (« Faut-il instituer un service civil obligatoire ? »), Alain Béreau rappelle que l’idée d’instaurer un service civil obligatoire est périodiquement avancée depuis la suspension du service militaire il y a dix ans.

« La décision de suspendre, et non de supprimer, l’appel sous les drapeaux des jeunes Français a été prise il y a maintenant dix ans. Elle mettait fin à deux siècles de pratique de la conscription sur laquelle reposait l’organisation de notre défense. Le service militaire assurait à nos armées les effectifs dont celles-ci avaient besoin. Dorénavant elles auront recours uniquement à des militaires professionnels. (…)

Si cette professionnalisation n’a pas fait débat, par contre la suspension de l’appel sous les drapeaux avait presque aussi unanimement suscité le regret d’un service militaire qui contribuait, dans l’esprit des Français, à la cohésion nationale, à l’apprentissage de la vie communauté, au brassage social et à la prise de conscience par les jeunes, au moment où ils arrivaient à l’âge adulte, de leurs devoirs vis-à-vis de la communauté nationale. Par manque de moyens financiers, les différentes possibilités de substitution du service militaire par un service civil ont été abandonnées.

La question d’un service civique, latente pendant plusieurs années, a resurgi après la crise qu’ont connue les banlieues à la fin de 2005 et le débat a pris de la vigueur avec l’amorce de la campagne pour les élections présidentielles. De nombreuses personnalités politiques et de la société civile ont pris parti pour le rétablissement d’un service national sous la forme d’un service civique ».

Plusieurs initiatives pour créer un service civil obligatoire ont été lancées, comme par exemple un appel de l’hebdomadaire La Vie en décembre 2005, soutenu par plus de 400 parlementaires et de nombreuses personnalités. Plusieurs propositions de loi ont été déposées en ce sens par des députés, par exemple le 25 janvier 2006 (n° 2817 et 2818).

Mis à jour le 16/10/2006

 

Autres contenus apparentés

Ressources complémentaires