Apparue à la fin du XIXe siècle, la coopération intercommunale s’est considérablement développée à partir des années 1990, notamment sous l’effet de la loi du 6 février 1992. En une dizaine d’années, l’intercommunalité s’est discrètement mais solidement installée dans le "paysage" local, renforcée par la loi Chevènement du 12 juillet 1999.

Collecte ou traitement des ordures ménagères, assainissement, transports urbains, développement local, aménagement, urbanisme, voirie, habitat, équipements culturels et sportifs… Les compétences que peuvent exercer les groupements intercommunaux, au cœur de la vie locale, sont nombreuses et variées. Ils constituent en effet une réponse au grand émiettement des communes françaises et aux difficultés de gestion qui en découlent.

Des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) de différentes catégories peuvent ainsi être créés. Aujourd'hui, les groupements à fiscalité propre semblent s’affirmer comme les outils d’un approfondissement de l’intercommunalité.

Mis à jour le 25/04/2005

 

Autres contenus apparentés

Ressources complémentaires