Les 25 pays de l'Union européenne, en dépit de traditions socioculturelles diverses, sont confrontés à des défis communs. Le vieillissement démographique, le coût croissant des technologies médicales, le bouleversement du marché du travail et le déficit de la branche maladie conjugués à l'exigence de la population de se voir garantir un bon accès aux soins de santé constituent les tendances lourdes des sociétés occidentales.
Dotés de systèmes nationaux de santé comme ceux de Grande-Bretagne ou d'Europe du Nord, ou de sytèmes d'assurance maladie tels ceux d'Allemagne ou des pays d'Europe centrale nouvellement entrés dans l'Union européenne, tous les pays européens s'efforcent, en engageant des réformes de l'assurance maladie, de concilier des objectifs contradictoires : la recherche de la qualité, l'efficacité, et l'égalité des soins tout en préservant la viabilité du système dans un contexte de restrictions budgétaires. Les remèdes proposés, qui prennent des formes nationales, combinent l'introduction de mécanismes de concurrence, une diminution du niveau de la prise en charge, et une décentralisation plus ou moins poussée.
La Commission européenne, quant à elle, recommande une collaboration plus étroite entre les Etats membres en matière de modernisation des systèmes de protection sociale à travers l'Union, notamment dans le contexte de l'élargissement et du développement de la libre circulation des personnes.

Mis à jour le 01/02/2007

 

Autres contenus apparentés

Ressources complémentaires