9 mai 1950
Robert Schuman affirme que :"l'Europe pourra, avec des moyens accrus, poursuivre la réalisation d'une de ses tâches essentielles : le développement du continent africain".

25 mars 1957
Le Traité de Rome qui institue la Communauté économique européenne, prévoit une aide de ses pays membres aux pays et territoires d'Outre-Mer sous la forme d'une "convention d'application relative à l'association des Pays et Territoires d'Outre-Mer".

20 juillet 1963
La première Convention de Yaoundé (Caméroun) est un accord d'association conclu pour une durée de cinq ans, du 1er juin 1964 au 1er juin 1969, entre la Communauté et dix-sept États africains et Madagascar.

29 juillet 1969
La deuxième Convention de Yaoundé (1er janvier 1971 au 31 janvier 1975) prévoit une part importante de l'aide financée par le FED (Fonds européen de développement) aux pays d’Afrique francophone récemment indépendants afin de soutenir les efforts de construction des infrastructures à la suite de la décolonisation.

24 septembre 1969
La convention d'Arusha (du 1er janvier 1971 au 31 janvier 1975) établit des liens commerciaux avec trois États d'Afrique orientale : Kenya, Ouganda et Tanzanie.

1er janvier 1973
L'adhésion du Royaume-Uni à la Communauté européenne entraîne la participation des ex-colonies britanniques à la coopération liant l'Europe à ses anciennes colonies.

6 juin 1975
L'Accord de Georgetown (Guyana) institutionnalise le groupe ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique), le dote d'une structure permanente (le Secrétariat général) et lui confère un véritable statut juridique.

28 février 1975
La Convention de Lomé I conclue avec 46 Etats ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) remplace la Convention de Yaoundé.
L'accent est porté sur la mise en place d’un dispositif de nature à garantir un accès plus large des produits ACP aux marchés européens.

31 octobre 1979
La Convention de Lomé II conclue avec 58 Etats ACP introduit le système SYSMIN, fonds spécial pour les produits miniers, créé en 1980, en vue de soutenir les Etats ACP tributaires de leurs recettes d'exportations minières vers l'Union européenne.

8 décembre 1984
La Convention de Lomé III conclue avec 66 Etats ACP met l'accent sur un développement basé sur l'autosuffisance et la sécurité alimentaire.

15 décembre 1989
La Convention de Lomé IV conclue avec 69 Etats ACP s'étend pour la première fois sur une période décennale avec une révision à mi-parcours le 4 novembre 1995 à l'Ile Maurice (Convention de Lomé IV bis).
Elle permet, sans clause de réciprocité, à pratiquement toutes les exportations des pays ACP d'entrer dans l'Union en franchise de droits. Parallèlement, leurs exportations de matières premières et de minerais sont protégées par des programmes de stabilisation.

1er janvier 1995
Entrée en vigueur de l'OMC (Organisation mondiale du commerce).
Adhésion de l'Autriche, de la Finlande et de la Suède à l'Union européenne.

27-28 novembre 1995
Première conférence euro-méditerranéenne à Barcelone qui organise le rapprochement de l'Union européenne et des pays tiers méditerranéens (Algérie, Chypre, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Malte, Maroc, Syrie, Tunisie, Turquie, Autorité palestinienne).
La Déclaration de Barcelone adoptée à l'issue de cette conférence a pour objectif d'établir un espace commun de paix et de stabilité politique, économique et sociale pour aboutir en 2010 à une zone de libre-échange.

Novembre 1996
Publication du Livre vert de la Commission européenne sur les relations entre l'Union européenne et les pays ACP à l'aube du 21ème siècle.

7 novembre 1997
Déclaration de Libreville adoptée par le premier sommet des chefs d'Etat et de gouvernement ACP dans laquelle les responsables africains s'engagent à "consolider l'identité politique du groupe afin de lui permettre de parler d'une même et unique voix dans toutes les enceintes internationales".

30 septembre 1998 - février 2000
Ouverture des négociations officielles entre l'Union et le groupe ACP, afin de définir les termes d'un nouvel accord de coopération appelé à succéder à la Convention de Lomé IV.

26 novembre 1999
Déclaration de Santo Domingo (République dominicaine) adoptée par le deuxième sommet des chefs d'Etat et de gouvernement ACP.

23 juin 2000
Signature de l'Accord de Cotonou entre les 15 pays de l'Union européenne et 76 pays d'Afrique, des Caraïbes et de l'Océan Pacifique, pour une durée de 20 ans.
Les objectifs principaux de l'accord sont la réduction et, à terme, l'éradication de la pauvreté et l'intégration progressive des pays ACP dans l'économie mondiale, tout en respectant les objectifs du développement durable.

14 décembre 2000
Le Conseil des Ministres des Etats d'Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP) admet Cuba comme 78ème membre du groupe ACP. Toutefois, Cuba avait retiré, en avril 2000, sa candidature à l'Accord de Cotonou.

26 février 2001
Le Conseil Affaires générales de l'Union européenne adopte l'initiative "Tout sauf les armes" - visant à lever les restrictions quantitatives et tarifaires sur tous les produits, à l'exception des armes, en provenance des 48 pays les moins avancés (PMA)..

9 juillet 2001
Adoption de la Nouvelle Initiative africaine par les chefs d'Etat de l'Organisation de l'unité africaine. Le projet, qui vise à la reconstruction de l'Afrique à travers un nouveau partenariat avec les pays créanciers, obtient le soutien du Groupe des Huit (G8) lors du sommet de Gênes. Il prend l'appellation de Nouveau Partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) en octobre 2001.

12 juillet 2001
La Commission européenne adopte un règlement instaurant un nouveau schéma de préférences tarifaires généralisées (SPG) afin d'encourager le développement durable.

9-14 novembre 2001
Quatrième conférence ministérielle de l'OMC à Doha, Qatar qui autorise l'accès préférentiel au marché de l'Union européenne, dont bénéficient les produits ACP, jusqu'au 31 décembre 2007 selon l'Accord de Cotonou.

8 février 2002
La France ratifie l'Accord de Cotonou.

15 et 16 mai 2002
Première rencontre des représentants du secteur privé des pays ACP et de l'Union à Bruxelles.

18 juillet 2002
La déclaration adoptée lors du troisième Sommet Union européenne - ACP à Nadi (Fidji) énumère les missions prioritaires dans les deux prochaines années, à savoir le renforcement de la cohésion et la solidarité entre les pays ACP afin de relever les défis de la mondialisation.

14 août 2002
La Commission européenne lance plusieurs stratégies de coopération sur cinq ans (2002 - 2007) avec quatre pays du groupe ACP (Afrique Caraïbes Pacifique) : Belize, les Comores, la Guinée et Tuvalu.

27 août 2002
Lors du sommet mondial des Nations unies sur le développement durable à Johannesburg, la Commission européenne s'engage à débloquer 22 milliards d'euros supplémentaires pour l'aide au développement pour la période 2002-2006.

29 août 2002
Lancement d'un partenariat Union européenne - pays en voie de développement pour lutter contre le sida, la malaria et la tuberculose.

18 septembre 2002

  • Dans le cadre de l'initiative "Pays pauvres très endettés" (PPTE) en vigueur depuis 1999, la Commission européenne décide de supprimer 60 millions d'euros de la dette des pays ACP.
  • Lancement d'un nouveau cycle de négociations commerciales devant permettre la conclusion d'Accords de partenariat économique (APE) entre l'Union européenne et les 76 pays ACP.

22 octobre 2002
Lancement officiel du programme de partenariat UE-ACP "ProInvest" sur sept ans dont le montant s'élève à 110 millions d'euros afin d'encourager les investissements et les transferts de technologies dans les entreprises des secteurs clés dans les pays ACP.

1er avril 2003
Les quinze Etats de l'Union européenne et 76 Etats ACP ont ratifié l'Accord de Cotonou qui entre en vigueur.

13 mai 2003
La République démocratique de Timor-Leste est admise comme 79ème membre du groupe ACP par le Conseil des Ministres des Etats d'Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP).

16 mai 200
Le gouvernement cubain retire sa candidature d'adhésion à l'Accord de Cotonou, la Commission européenne ayant exprimé ses inquiétudes quant à la situation des droits de l'homme dans l'île et décidé de reporter l'examen de sa demande.

2 juin 2003
La Banque européenne d'investissement (BEI) lance officiellement la Facilité d'investissement de l'Accord de Cotonou. Dotée d'une enveloppe de 2,2 milliards d'euros, elle est destinée à promouvoir le secteur privé et à lutter contre la pauvreté dans les pays ACP.

2 octobre 2003
Négociation des accords de partenariat économique (APE) au cours de la deuxième réunion UE-ACP au niveau ministériel.

16 février 2004
Renforcement de la coopération intra-ACP : établissement de relations diplomatiques entre l'Ethiopie et Saint-Vincent-et-Grenadines.

6-7 mai 2004
Conseil des ministres ACP-UE à Gaborone (Botswana).

23-24 juin 2004
Déclaration de Maputo (Mozambique) adoptée par le quatrième sommet des chefs d'Etat et de gouvernement ACP.

23 février 2005
Accord sur la révision quinquennale de l'Accord de Cotonou. Un compromis est finalement trouvé au terme de négociations ouvertes en mai 2004, sur l'enveloppe financière d'aide pour la période 2008-2013, la clause sur la non-prolifération des armes de destructions massives et la question de la Cour pénale internationale.

25 juin 2005
Signature de l'Accord de Cotonou révisé par l'Union européenne et 76 pays ACP. Parmi les nouvelles dispositions figurent le renforcement du dialogue politique, des références à la lutte contre le terrorisme ainsi que la coopération dans la lutte contre la prolifération des armes de destruction massive. Cette signature doit être suivie par un processus de ratification dans chaque pays. L'accord prévoit la négociation d'APE (Accords de partenariat économique) avec les six régions concernées.

Mis à jour le 01/06/2005

 

Autres contenus apparentés

Ressources complémentaires