La coopération entre l'Union européenne et les Etats ACP est gérée par des institutions communes : le Conseil des ministres UE-ACP, l'Assemblée paritaire UE-ACP, le Comité des ambassadeurs UE-ACP et le Secrétariat du Groupe ACP.

Le Conseil des ministres

Organe suprême de décision et d'orientation, il est composé des membres du Conseil de l'Union européenne, des membres de la Commission européenne et d'un membre du gouvernement de chaque Etat ACP.
Il se réunit une fois par an, alternativement dans les pays ACP et ceux de l'Union européenne, sur l'initiative de la présidence qui est exercée à tour de rôle par un membre du Conseil de l'UE et par un membre du gouvernement d'un Etat ACP.

Les fonctions du Conseil des ministres sont les suivantes : mener le dialogue politique, adopter les orientations politiques et prendre les décisions nécessaires à la mise en œuvre des dispositions de l'Accord, examiner et régler toute question qui entrave la mise en œuvre de l'Accord,veiller au bon fonctionnement des mécanismes de consultation.

L'Assemblée parlementaire paritaire

Organe consultatif composé en nombre égal de membres du Parlement européen et de parlementaires de chaque Etat ACP, elle reçoit pour mission de promouvoir une meilleure compréhension entre les peuples et d'inciter à l'application de l'Accord de Cotonou.Elle a un rôle uniquement consultatif et adopte des résolutions concernant les différents domaines de la Convention. Elle se réunit deux fois par an en session plénière, alternativement dans l'UE et dans un Etat ACP.

Le Comité des ambassadeurs

Organe permanent des institutions de la Convention, composé d'un représentant de chaque Etat membre de l'Union européenne , un représentant de la Commission européenne et le Chef de mission de chaque Etat ACP. Il assiste le Conseil des miinistres.

Autre acteur : Secrétariat du groupe ACP

Jean-Robert Goulongana, Secrétaire général du Groupe ACP

Jean-Robert Goulongana, Secrétaire général du Groupe ACP

© CE

Agrandir l'image

A côté de ces trois instances officielles, un autre acteur important intervient dans la coopération UE-ACP : le Secrétariat du groupe ACP. Basé à Bruxelles, il a pour mission de faciliter la mise en oeuvre de l'Accord de Cotonou. Dirigé par un secrétaire général, il est chargé d'assister le Conseil des ministres, l'Assemblée parlementaire et le Comité des ambassadeurs dans l'application de l'Accord.

Agences spécialisées

Par ailleurs, deux agences spécialisées participent à l'application de l'Accord de Cotonou :

  • Le Centre pour le développement de l'entreprise (CDE) a pour mission de favoriser le partenariat entre les entreprises ACP et celles de l'UE.
  • Le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) a comme objectif premier de faciliter l’accès à l’information au profit du développement agricole et rural et de promouvoir le transfert, l’échange et l’utilisation de l’information dans les pays ACP.

Mis à jour le 01/06/2005

 

Autres contenus apparentés

Ressources complémentaires