22 août 1864
Création de la Croix-Rouge et signature de la première convention de Genève pour l’amélioration du sort des blessés et des malades dans les armées en campagne, qui fixe les principes de l'aide humanitaire.

1949
Adoption de quatre nouvelles conventions de Genève qui définissent des règles de protection des personnes en cas de conflit armé, notamment les soldats, les blessés et prisonniers de guerre, mais aussi les civils et leurs biens.

14 décembre 1950
Création du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

28 juillet 1951
Adoption de la Convention relative au statut des réfugiés, qui constitue le document-clé dans la définition du réfugié, ses droits et les obligations légales des États.

1967-1970
La guerre civile au Biafra (Nigéria), déclenchée par la proclamation d'indépendance de la province le 30 mai 1967, est à l’origine d’une grave crise humanitaire qui cause la mort d’un à deux millions de civils.

21 décembre 1971
Face à la crise humanitaire au Biafra et devant l’inaction des chefs d'État et de gouvernement, des médecins français travaillant pour la Croix-Rouge créent l'organisation Médecins sans frontières (MSF).

8 décembre 1988
Adoption de la résolution 43/131 de l'Assemblée générale des Nations unies qui reconnaît un droit de secours aux victimes dans les zones sinistrées et pose le principe du libre accès aux victimes dans les situations d'urgence, amorce du droit d'ingérence humanitaire.

1992
- Création, au sein du secrétariat des Nations unies, du Département des affaires humanitaires chargé d’organiser et d’optimiser sur le terrain l’aide humanitaire internationale.
- Création de l'Office humanitaire de la Communauté européenne devenu en 2004 la Direction générale de l’aide humanitaire et de la protection civile de la Commission européenne, connue sous l’acronyme ECHO (European Community Humanitarian Office).

3 décembre 1992
La résolution 794 du Conseil de sécurité impose pour la première fois à un État n’ayant pas donné son assentiment, la Somalie, une opération à but strictement humanitaire.

6 avril - 4 juillet 1994
Au Rwanda, lors du génocide des populations tutsies par les Hutus qui fait 800 000 morts, les forces de l'ONU se montrent impuissantes à protéger les populations.

11 juillet 1995
A Srebrenica, enclave décrétée "zone protégée" par l'ONU, les forces de l'ONU n'empêchent pas le massacre de 7 000 à 8 000 Musulmans par les Serbes de Bosnie.

1998
Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (Office for the Coordination of Humanitarian Affairs, OCHA) succède au Département des affaires humanitaires, dans le cadre de la réforme du secrétariat des Nations unies.

10 juin et 25 octobre 1999
Suite aux conflits du Kosovo et du Timor oriental qui sont à l'origine de graves crises humanitaires, les missions des Nations unies créées dans ces deux pays intègrent une composante humanitaire aux opérations de paix : la MINUK au Kosovo et l'ATNUTO au Timor oriental.

26 décembre 2004
Un tsunami, qui dévaste les côtes de l’Asie du Sud-Est, fait plus de 227 000 morts. États et ONG lancent de nombreuses opérations humanitaires, pour un coût total estimé par la Banque mondiale à 5 milliards de dollars.

8 décembre 2005
Le troisième protocole additionnel aux conventions de Genève adopte un signe distinctif nouveau, le cristal rouge, qui permet aux sociétés nationales de secours aux blessés ne désirant pas utiliser la croix rouge ou le croissant rouge de bénéficier de la protection des conventions de Genève.

15 septembre 2005
Lors du sommet mondial des Nations unies, les chefs d’État et de gouvernement adoptent par consensus le concept d’une "responsabilité de protéger".

15 décembre 2005
Création du Fonds central d'intervention d'urgence des Nations unies (CERF) dont l’objectif est de fournir une aide humanitaire urgente.

12 janvier 2010
Séisme à Haïti qui fait 300 000 victimes. En mars 2010, les promesses d'aides gouvernementales se chiffrent à près de dix milliards de dollars. Selon un rapport de l'Institut américain pour la paix d'avril 2010, Haïti serait devenue une "République des ONG" en raison de l'influence de quelque 3 000 ONG présentes sur place.

17 mars 2011
La résolution 1973 du Conseil de sécurité autorise une intervention militaire de l’OTAN en Libye au nom de la responsabilité de protéger.

Sources : chronologie de Questions internationales n° 56, "L'humanitaire" et chronologie internationale du site ladocumentationfrancaise.fr

Mis à jour le 22/11/2012

 

Autres contenus apparentés

Ressources complémentaires