20 septembre 1990
L’Ossétie du Sud, région autonome de Géorgie, s’autoproclame république fédérée au sein de l’URSS, au même titre que la Géorgie, déclenchant des heurts violents entre les Géorgiens et les Ossètes du Sud à partir de décembre 1990.

9 avril 1991
Proclamation de l’indépendance de la Géorgie, qui est admise à l’ONU le 31 juillet 1992.

30 août 1991
Proclamation de l’indépendance de l’Azerbaïdjan, qui est admise à l’ONU le 2 mars 1992.

23 septembre 1991
Proclamation de l’indépendance de l’Arménie, qui est admise à l’ONU le 2 mars 1992.

10 décembre 1991
Référendum au Haut-Karabakh, région autonome d’Azerbaïdjan, peuplée majoritairement d’Arméniens : 90 % des votants se prononcent pour l’indépendance, déclenchant un conflit entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie.

21 décembre 1991
La création de la CEI (Communauté des Etats indépendants) est entérinée à Alma-Ata (Kazakhstan) par onze républiques soviétiques dont l’Arménie, l’Azerbaïdjan, mais non la Géorgie.

29 décembre 1991
Lancement du programme européen TACIS (Technical Assistance for the Commonwealth of Independent States) qui couvre l’ensemble des pays de la CEI (Communauté des Etats indépendants) et la Mongolie pour la période 1991-1999. Il a pour objectif d’encourager l’établissement de conditions favorables à l’économie de marché et de renforcer la démocratie.

19 janvier 1992
Référendum (99,75 % de oui) sur l’indépendance en Ossétie du Sud (Géorgie), sans la participation des habitants géorgiens.

30 janvier 1992
Les onze républiques de la CEI (Communauté des Etats indépendants) sont admises au sein de la CSCE (Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe). La Géorgie en devient membre le 24 mars suivant.

28 février 1992
La CSCE adopte un plan de paix pour le Haut-Karabakh (Azerbaïdjan). Il ne sera pas appliqué.

24 mars 1992
Création du Groupe de Minsk de l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) pour le Haut-Karabakh. (coprésidents : Etats-Unis, France, Russie, autres membres : Allemagne, Biélorussie, Finlande, Italie, Portugal, Pays-Bas, Suède, Turquie).

3-7 mai 1992
Conférence de Bruxelles qui lance la TRACECA (Transport Corridor Europe-Caucasus-Asia). Le programme doit développer un corridor de transport sur un axe ouest-est européen, à travers la mer Noire, le Caucase et la Mer Caspienne vers l'Asie centrale. Le programme TRACECA couvre le transport par chemins de fer et par voie maritime.

24 juin 1992
Cessez-le-feu en Ossetie du Sud (Géorgie), avec la médiation de la CSCE (Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe). Création d’une force de maintien de la paix composée de trois bataillons : russe, ossète et géorgien.

23 juillet 1992
Proclamation de l’indépendance de l’Abkhazie, région autonome de Géorgie. Un conflit armé éclate le 2 août 1992 entre les forces géorgiennes et les séparatistes abkhazes.

24 août 1993
Création par le Conseil de sécurité des Nations unies de la MONUG (Mission d'observation des Nations unies en Géorgie).
En liaison avec la Mission de la CSCE (devenue OSCE en décembre 1994) en Géorgie, elle est chargée de veiller au respect du cessez-le-feu entre les forces gouvernementales et les séparatistes d'Abkhazie.

23 octobre 1993
Adhésion de la Géorgie à la CEI (Communauté des Etats indépendants).

23 mars 1994
La Géorgie adhère au Partenariat pour la paix de l’OTAN (Organisation du traité de l’Atlantique Nord) visant à asseoir la stabilité dans la zone euro-Atlantique, suivie le 4 mai de l’Azerbaïdjan et le 5 octobre de l’Arménie.

12 mai 1994
Entrée en vigueur du cessez-le-feu au Haut-Karabakh (Azerbaïdjan).

15 mai 1994
Signature à Moscou d’un cessez-le-feu en Abkhazie (Géorgie). Il est placé sous la surveillance de la MONUG (Mission d'observation des Nations unies en Géorgie) et des forces russes de maintien de la paix (2 000 hommes) sous l’égide de la CEI.

Novembre 1995
Lancement à Bruxelles du Programme INOGATE (Interstate Oil and Gas Transport to Europe) financé par l’Union européenne dans le cadre du programme TACIS. Il a pour but de permettre à l'UE d'accéder à de nouvelles sources d'énergie notamment dans le bassin de la mer Caspienne.

22 avril 1996
Signature des trois Accords de partenariat et de coopération (APC) entre l’Union européenne et l‘Arménie, l‘Azerbaïdjan, et la Géorgie.

27 avril 1999
Admission de la Géorgie au Conseil de l’Europe.

1er juillet 1999
Entrée en vigueur des trois Accords de partenariat et de coopération (APC) signé en 1996.

11 décembre 1999
Le Conseil européen adopte un nouveau règlement dit TACIS 2 (Technical Assistance to the Commonwealth of Independent States-CEI) pour la période 2000-2006, doté de 3,138 milliards d’euros.

4 juin 2000
La Géorgie entre à l’OMC (Organisation mondiale du commerce).

25 janvier 2001
Admission de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan au Conseil de l’Europe.

27 décembre 2001
Adoption par la Commission européenne des trois documents de stratégie nationale pour la période 2002-2006 : Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie.
Le document concernant la Géorgie a été révisé le 23 septembre 2003.

5 février 2003
L’Arménie entre à l’OMC (Organisation mondiale du commerce).

11 mars 2003
Lancement de la politique européenne de voisinage. Le document «L'Europe élargie - Voisinage : un nouveau cadre pour les relations avec nos voisins de l'Est et du Sud» propose un nouveau concept, celui de la politique de voisinage de Marrakech à Moscou, pour les pays voisins de l'est et du sud de l'Union européenne élargie qui n'ont pas vocation à entrer dans l'UE. Les trois pays du Caucase du Sud, qui n’ont pas de frontières avec l’UE, ne sont pas inclus.

7 juillet 2003
Création d’un poste de Représentant spécial de l’UE pour le Caucase du Sud, et nomination à ce poste du diplomate finlandais Heikki Talvitie.

Novembre 2003
« Révolution des roses » en Géorgie : suite aux élections législatives du 2 novembre, l’opposition dénonce des fraudes. Mikhail Saakachvili, leader de l’opposition, proclame la victoire de la coalition d’opposition au vu des sondages sortie des urnes et appelle à des manifestations pacifiques pour l’annulation des élections. Le 22 novembre, les opposants, portant des roses, interrompent une séance du Parlement et contraignent le Président Edouard Chevardnadzé, qui gouvernait la Géorgie depuis fin 1992 et avait été élu Président en 1995, à quitter les lieux. Celui-ci proclame l’état d’urgence, mais l’armée ne le suivant pas, il démissionne le 23 novembre. La Cour suprême annule les élections.

12 décembre 2003
Adoption par le Conseil européen du document du Haut Représentant de la PESC (politique étrangère et de sécurité commune), Javier Solana : «Une Europe sûre dans un monde meilleur : stratégie européenne de sécurité».

12 mai 2004
Avec le document intitulé « Politique européenne de voisinage - Document d'orientation » la Commission européenne balise les prochaines étapes de la nouvelle politique européenne de voisinage après l'élargissement de l'UE à dix nouveaux pays. Elle précise les contours de la PEV, soit dix pays méditerranéens (Algérie, Autorité palestinienne, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Syrie, Tunisie), trois pays est-européens (Biélorussie, Moldavie, Ukraine), et recommande l’intégration des trois pays du Caucase du Sud.

14 juin 2004
Le Conseil de l’Union européenne (affaires générales) réuni à Luxembourg décide d’inclure l’Arménie, l’Azerbaïdjan et la Géorgie dans la politique européenne de voisinage (PEV).

29 septembre 2004
La Commission européenne propose la création d'un instrument européen de voisinage et de partenariat (ENPI), qui remplacerait MEDA à partir de 2007. Cette nouvelle structure qui devrait devenir opérationnelle dans le cadre des nouvelles perspectives financières 2007-2013, concerne les seize pays inclus dans la nouvelle politique européenne de voisinage plus la Russie.

2 mars 2005
Par la communication complémentaire «Politique européenne de voisinage - recommandations pour l'Arménie, l'Azerbaïdjan et la Géorgie, et pour l'Egypte et le Liban» la Commission européenne souligne l'importance qu'elle attache au Caucase du Sud. Publication également de rapports nationaux préliminaires aux plans d’action dans le cadre de la PEV : Country Report Armenia [PDF, 140 Ko], Country Report Azerbaijan [PDF, 202 Ko], Country Report Georgia [PDF, 152 Ko].

25 avril 2005
Le Conseil de l’Union européenne (Affaires générales) réuni à Luxembourg invite la Commission européenne à entamer les travaux destinés à préparer un plan d'action, pour chacun des trois pays du Caucase du Sud.

25 mai 2005
Inauguration à Bakou (Azerbaïdjan) de l’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan (BTC).

22 novembre 2005
La Communication de la commissaire chargée des relations extérieures Bénita Ferrero-Waldner à la Commission européenne  : « Appliquer et promouvoir la politique européenne de voisinage » établit un bilan de la PEV.

19 janvier 2006
Résolution du Parlement européen sur la politique européenne de voisinage, qui propose notamment un "pacte de stabilité de l'Union pour le Caucase du Sud" associant l'UE, la Russie, les Etats-Unis et l'ONU.

20 février 2006
Nomination d'un nouveau représentant de l'UE pour le Caucase du Sud, le diplomate suédois Peter Semneby, qui a dirigé de 2002 à 2005 la mission de l'OSCE en Croatie.

24 octobre 2006
Décision du Conseil arrêtant les dispositions générales instituant un Instrument européen de voisinage et de partenariat (IEVP) [PDF, 135 Ko] (Règlement CE 1638/2006). Crédité d'un montant de 11,181 milliards d'euros pour la période 2007 à 2013, il remplace TACIS (aide aux pays de la Communauté des Etats indépendants, CEI) et MEDA (partenariat euro-méditerranéen).

14 novembre 2006
Le Plan d'action pour l'Arménie [PDF, 120 Ko], le Plan d'action pour l'Azerbaïdjan [PDF, 140 Ko], et le Plan d'action pour la Géorgie [PDF, 123 Ko] sont adoptés par les conseils de coopération.

Mis à jour le 14/11/2006

 

Autres contenus apparentés

Ressources complémentaires