Les effectifs des trois fonctions publiques

Le rapport 2006-2007 sur l’état de la fonction publique rappelle le périmètre de la fonction publique : « au sens strict, un agent de la fonction publique travaille dans un organisme public à caractère administratif dans lequel le recrutement se fait sur la base du droit public. C’est ainsi qu’ont été décomptés les 5,2 millions d’agents sur emploi principal de la fonction publique au 31-12-2005. Néanmoins, certaines missions de service public sont assurées hors de ce périmètre par des agents travaillant dans d’autres types d’organismes de droit public, par des organismes privés mais dont les agents sont soumis au droit privé, ou même par des entreprises privées. Ces personnes travaillent dans les services civils et militaires de l’État (administrations centrales et services déconcentrés), dans les collectivités territoriales (régions, départements, communes) et dans les établissements publics à caractère administratif nationaux ou locaux, tels que CNRS, universités, hôpitaux publics, centres de gestion de la fonction publique territoriale, caisses des écoles.... »

Fonction publique, service public et emploi total au 31 décembre 2005

Graphique représentant l'état de la fonction publique au 31 décembre 2005

Evolution des effectifs des trois fonctions publiques 1984-2005

Graphique représentant l'évolution des effectifs des trois fonctions publiques entre 1984 et 2005

La répartition des emplois entre les trois fonctions publiques

Répartition des effectifs entre les trois fonctions publiques

Graphique représentant la répartition des effectifs entre les trois fonctions publiques

Les dépenses des trois fonctions publiques

Le rapport 2006-2007 sur l’état de la fonction publique indique qu’ « en 2005, les dépenses de personnel des trois fonctions publiques s’élèvent à 190,7 milliards d’euros : 61,5 % pour l’État, 20,2 % pour la territoriale et 18,3 % pour l’hospitalière. Depuis 1997, les dépenses de personnel augmentent de 26 % pour l’État, 30 % pour la fonction publique hospitalière et 39 % pour la fonction publique territoriale.

En ce qui concerne la seule fonction publique de l'État, « Les dépenses induites, dépenses liées au personnel en activité ou retraité de la fonction publique de l’État, ont représenté en 2006 133,343 milliards d’euros, soit 44 % des dépenses du budget général, comme en 2005 et 2004, 45 % en 2003. Entre 2005 et 2006, le montant des dépenses induites augmente de 2,5 % » (rapport 2006-2007 sur l’état de la fonction publique).

Part des dépenses de la fonction publique dans le budget de l'État en 2006

Graphique représentant la part des dépenses de la fonction publique dans le budget de l'État en 2006

Mis à jour le 12/09/2005

 

Autres contenus apparentés

Ressources complémentaires