Retour
 
Culture

Pour une histoire des politiques culturelles dans le monde

1945-2011

Auteur(s) :

Editeur :

Année d'édition : 2016
Réf. : 9782111450585

ISBN : 978-2-11-145058-5

EPUB
13,99
Ouvrage numérique : besoin d'aide ?
 
PDF
13,99
Ouvrage numérique : besoin d'aide ?
 
 

Le colloque international qui s’est tenu en 2009 pour marquer le cinquantenaire du ministère de la Culture fut l’occasion d’échanges croisés entre responsables des politiques culturelles à l’étranger et en France. L’objectif de cet ouvrage est d’élargir et d’enrichir par des études de cas, les témoignages recueillis lors de ce colloque et, ceci, dans une perspective historique. La postface permet d’en dresser une synthèse et de saisir les principales évolutions qui, depuis la Seconde Guerre mondiale, ont caractérisé le renforcement des politiques publiques de la culture de par le monde. Les monographies portent sur les pays suivants : Allemagne, Australie, Belgique, Bulgarie, Canada (Québec compris), Chili, Danemark, Espagne, États-Unis, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Japon, Norvège, Royaume-Uni, Suède et Suisse.

La période considérée, la seconde moitié du XXe siècle, correspond à une phase d'institutionnalisation des politiques culturelles ; ce qui se traduit notamment par la création dans certains pays de ministère de la Culture. L'auteur, Pierre-Michel Menger souligne, sous la forme d'une synthèse des dix-neuf études de cas, les grandes tendances qui participent d'une évolution que l'on peut décomposer en quatre étapes successives :
- la construction d'une politique systématique d'offre culturelle à partir d'une définition restreinte de la culture éligible à l'intervention publique et à partir d'une conception verticale de la démocratisation par conversion ;
- une décentralisation progressive de l'action publique, qui provoque une différenciation croissante de ses missions et de ses fonctions, et qui soumet à contestation le modèle universaliste et unanimiste initial ;
- une révision du champ d'intervention légitime de l'action publique, qui déclare symboliquement obsolète l'une des hiérarchies fondatrices de la politique culturelle, celle
qui opposait la culture savante, objet de protection à l'écart des lois du marché, à la culture de divertissement, gouvernée par les lois de l'économie industrielle ;
- une justification croissante de la politique culturelle par ses contributions à la croissance économique et à l'équilibre de diversité sociale des nations, qui fonde en
légitimité le pouvoir régulateur de l'action publique, mais aussi les incitations à une expansion des « industries créatives » et les exigences d'évaluation des procédures et des résultats. Les études de cas montrent cependant des décalages chronologiques d'un État à l'autre, et soulignent l'inertie, dans une moyenne durée, de l'action publique.
Études de cas : Allemagne, Australie, Belgique, Bulgarie, Canada, Chili, Danemark, Espagne, États-Unis, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Japon, Norvège, Royaume-Uni, Suède et Suisse.

Auteur(s) physique(s)

Philippe Poirrier - Auteur physique

Auteur(s) moral(aux)

Comité d'histoire du ministère de la Culture

La Documentation française

Tous les titres de l’éditeur

Travaux et documents

Tous les titres de la collection

 

Autres contenus apparentés

Restez informé