Retour
 
Economies étrangères
Ouvrage
Économie internationale

Economies étrangères

Pauvreté, inégalités et politiques sociales au Brésil.

Auteur(s) :

Année d'édition : 2004
Réf. : 3303332028443
32 pages, 21 x 27 cm

3,00

 

Problèmes économiques
No 2.844
18 février 2004


Economies étrangères

BRESIL
Pauvreté, inégalités et politiques sociales au Brésil
La lettre du CEPII
Jérôme Sgard
Au Brésil, la pauvreté résulte d’une grande inégalité de revenus et non d’un faible niveau de vie moyen. L’accès à l’éducation, en tant qu’investissement, constitue le meilleur outil pour lutter contre la pauvreté. Si la durée moyenne des études a augmenté au Brésil depuis plus de vingt ans, elle reste encore en deçà de celle observée dans des pays comparables. En conséquence, la mobilité sociale y est aussi moins forte. Une faible croissance économique au cours des deux dernières décennies, conjuguée à des réformes de structures profondes, ont fragilisé une partie de la classe moyenne dont le niveau de formation est assez élevé. « Le rendement » de l’éducation en termes de revenus a diminué depuis deux décennies. Au total, une croissance économique plus soutenue et des politiques sociales plus performantes que par le passé seraient nécessaires pour réduire la pauvreté. L’auteur revient sur la stratégie du gouvernement Lula.

EUROPE
Pays — Bas : vers la fin d’un modèle ?
CA- Flash Éco
Florent Masson
Le modèle « Polder » qui avait mené les Pays — Bas sur un sentier de croissance durable et non inflationniste au cours des deux dernières décennies serait-il en train de s’essouffler ? Tel est le point de vue soutenu par l’auteur. La dégradation du modèle européen au cours des trois dernières années, tant en matière économique que sociale, ne résulterait pas d’une simple crise conjoncturelle mais plutôt de difficultés plus profondes.

Italie : la mesure de l’économie souterraine
DREE
Anne Giudicelli
D’après l’institut de statistiques officielles italiennes, l’économie souterraine — celle portant sur des activités légales mais non déclarées - atteindrait 16,9% du PIB italien. Après avoir fortement augmenté au cours de la première moitié de la décennie 1990, cette part s’inscrit en recul depuis 1997. Mais l’évaluation reste soumise à la méthodologie retenue.

La réforme du système de retraite suédois
Revue française des affaires sociales
Ole Settergren
La Suède a choisi au début des années 1990 de réformer de façon radicale son système de retraite. Les changements introduits ont été tels que l’on peut considérer qu’un système complètement nouveau a été mis en place. L’objectif central de la réforme a été de garantir, en tenant compte des évolutions démographiques et économiques, la stabilité financière du régime de retraite par répartition.

ALGERIE
De l’indépendance aux années 1980 : les stratégies de développement
Informations et commentaires
Mohammed Liassine
Après son indépendance, l’Algérie fait le choix d’une politique d’industrialisation. Les banques sont nationalisées et la planification centralisée est instituée. La stratégie de développement adoptée est fondée notamment sur la croissance du secteur pétrolier et sur les entreprises publiques qui se substituent peu à peu aux organes administratifs. Depuis 1980, l’économie algérienne tente de passer d’une économie administrée à une économie de marché. Si — globalement - la stratégie choisie par le pays était, d’après l’auteur, la seule possible, ce dernier déplore néanmoins un système de gouvernance qui n’a pas toujours été efficace.




Auteur(s) moral(aux)

La Documentation française

 

Autres contenus apparentés