Retour
 
Histoire - Institutions

Le Premier président Le Conte

Un heureux mariage de raison avec la Cour des comptes 1902-1948

Auteur(s) :

Editeur :

Année d'édition : 2018
Réf. : 9782111456693
360 pages, 16 x 24 cm
ISBN : 978-2-11-145669-3

19,00

 

La Cour des comptes, pendant les 45 années retracées dans ce livre à partir de documents d’archives, a traversé le chaos financier d’après 1918 puis connu la laborieuse application des réformes budgétaires et comptables des années 1930. Des épisodes sont peu connus : le jugement des comptes du Crédit municipal de Bayonne lors de l’affaire Stavisky ; le « repliement » sur la Loire en 1939-1940 pendant la drôle de guerre, qui vaut de façon surprenante à Edouard Le Conte de « faire fonction de Premier président à Saumur ».

Avec la Cour des comptes, Edouard Le Conte, selon ses propres termes, avait contracté un mariage de raison, le mariage d’amour relevant de sa vie de famille. Ce choix professionnel apparaît comme une réussite à travers les chapitres de ce livre qui fournit de nombreuses informations sur l’évolution du contrôle des finances publiques en France dans la première moitié du XXème siècle.

Avant-propos

La Cour des comptes de 1902 à 1948, D’une vérification minutieuse des comptes à l’ambition d’un contrôle supérieur des finances publiques par Christian Descheemaeker

  • Introduction
  • Les auditeurs du concours de 1902
  • L’installation au Palais Cambon (1912)
  • Mener des contrôles dans un contexte de finances publiques saines (1903-1914)
  • La Cour des comptes et ses membres dans la guerre de 1914-1918
  • La commission des changes « Homberg » (1919-1920)
  • Mener de nouveau des contrôles malgré le désordre des finances publiques (1920-1927)
  • Avocat général auprès de Procureurs généraux occupés par les réformes budgétaires et comptables (1927-1934)
  • Conseiller maître à la Deuxième chambre (1934-1936) puis, lors de sa création, à la Quatrième chambre (1936-1939)
  • Faire fonction de Premier président de la Cour repliée à Saumur pendant la drôle de guerre (1939-1940)
  • Comment juger un compte faux : l’affaire des bons de Bayonne (1938-1941)
  • Juger les gestions occultes de l’administration : la jurisprudence Lamirand (1944)
  • Présider la Troisième chambre de la Cour pendant la guerre (1939-1946)
  • Pendant l’Occupation, des changements sans véritable réforme de la Cour (1940-1944)
  • Présider la Cour dans le grand bouleversement de l’après-guerre (juillet 1945-janvier 1948)

Souvenirs d’Édouard Le Conte (1876-1960), par Édouard Le Conte

  • Enfance et études
  • « La Belle-Époque »
  • Le service militaire
  • La Première Guerre mondiale
  • La Commission des changes
  • Les chasses, familiales et présidentielles
  • Le parquet
  • Année 1937
  • Saumur - septembre 1939-avril 1940
  • L’exode
  • L’armistice et l’Occupation
  • La Libération
  • La Première présidence

Carnets de guerre d’Édouard Le Conte

  • Payeur aux armées août 1914-janvier 1919, Extraits

Annexes

  • Annexe 1 – Généalogie simplifiée des Le Conte
  • Annexe 2 – Le discours d’Édouard Le Conte, avocat général remplaçant le Procureur général empêché à l’audience solennelle du 29 janvier 1932
  • Annexe 3 –La lettre d’Émile Labeyrie à Paul Reynaud du 14 septembre 1939
  • Annexe 4 – Les discours d’Edouard Le Conte en tant que Premier président – 1945-1947
  • Annexe 5 – Les discours lors de l’installation d’Édouard Le Conte en 1946
  • Annexe 6 – Éloges d’Édouard Le Conte après son départ de la Cour.329
  • Notes
  • Index des noms de personnes
  • Bibliographie
  • Sources et crédits
  • Remerciements

Auteur(s) moral(aux)

Comité d'histoire de la Cour des Comptes

La Documentation française

Tous les titres de l’éditeur

 

Autres contenus apparentés