Retour
 

Rôle et fonctionnement des services académiques d'inspection de l'apprentissage (SAIA)

Auteur(s) :

    • FRANCE. Inspection générale de l'éducation nationale; FRANCE. Inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche

Editeur :

  • Ministère de la jeunesse, de l'éducation nationale et de la recherche

Date de remise : Novembre 2002
50 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Depuis 1992, date de parution du dernier rapport sur "les missions des corps d'inspection et le développement des formations en alternance", les domaines et les modalités d'intervention des corps d'inspection à compétence pédagogique ainsi que le dispositif de l'apprentissage ont connu des mutations profondes avec notamment des statuts particuliers pour les inspecteurs pédagogiques régionaux et les inspecteurs de l'éducation nationale. Le présent rapport fait le bilan de la réorganisation des corps d'inspection pédagogique, remarque que les interventions dans l'inspection de l'apprentissage vont s'amenuisant. Il note la bonne maîtrise des compétences dans la formation en alternance, l'existence d'une ingénierie pédagogique et la construction de partenariats avec les collectivités territoriales. Il propose des mesures pour améliorer le contrôle de la formation des apprentis, notamment en demandant au niveau ministériel d'assumer ses fonctions d'implusion, de régulation, d'accompagnement et d'évaluation.


SOMMAIRE

Introduction

Chapitre 1 : L'apprentissage, une formation à part entière
Le contexte institutionnel, juridique et pédagogique
Une voie de formation à part entière mais diversement développée

Chapitre 2 : Une action ministérielle partagée entre missions du Code du
Travail et rénovation de l'apprentissage en EPLE
Un engagement fécond de l'éducation nationale :la rénovation de
l'apprentissage public
Un accompagnement déterminé mais limité, reflet de la faiblesse des moyens
affectés aux structures de la DESCO en charge l'apprentissage
Une implication de l'inspection générale qui reste nécessaire

Chapitre 3 : Un positionnement incertain du SAIA préjudiciable à l'efficacité
Un instrument des politiques académiques insuffisamment reconnu et exploité
Un service à la disposition de la région
Les attentes exprimées par les acteurs

Chapitre 4 : Des corps d'inspection inégalement engagés
Une implication qui reste globalement restreinte
Des missions exercées avec compétence, mais qui perdent de leur cohérence
et s'éloignent de la spécificité d'une formation en alternance
Des pôles de compétences avérées et reconnues

Conclusion