Retour
 

Commission pédagogique nationale de la première année des études de santé

Auteur(s) :

    • FRANCE. Ministère de la santé, de la famille et des personnes handicapées; FRANCE. Ministère de la jeunesse, de l'éducation nationale et de la recherche

Editeur :

  • Ministère de la santé de la famille et des personnes handicapées

Date de remise : Septembre 2003
58 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Le premier chapitre du rapport tente de dresser l'état actuel des formations en santé. L'un des objectifs a consisté à rassembler des données démographiques à l'échelle de la France, tant sur des effectifs, d'étudiants, de professionnels, de centres de formation, etc, que sur les performances de notre système actuel de formation en première année de santé, ou en année préparatoire. D'une manière générale, l'accent est mis sur les données utiles pour étudier la faisabilité d'une première année commune aux professions de santé. Le second chapitre résume les grands principes de base qui se sont dégagés autour d'une première année commune. Le troisième chapitre présente les propositions de la commission sur une organisation possible d'une première année commune.


La commission

Lettre de mission

Remerciements

Introduction

Chapitre 1 : Le constat
1. Les professions de santé
2. Principales caractéristiques des cursus des professions de santé
3. Quelques données démographiques
4. Quelques résultats sur les taux de réussite aux concours
5. Les passerelles entre professions de santé et autres modes d'accès
6. Quelques comparaisons avec les systèmes éducatifs européens

Chapitre 2 : Les grands principes

Chapitre 3 : Le cadre général des propositions
1. Le périmètre des professions de santé concernées par la réforme
2. Organisation pédagogique de l'année commune
3. Organisation des concours et validation des connaissances
4. Passerelles
5. Mise en place et moyens nécessaires

Conclusions

Résumé des propositions

Annexe 1 : Le calendrier des réunions

Annexe 2 : Indications sur les programmes des modules









Extrait Extrait
Commission pédagogique nationale de la première année des études de santé
Domitien DEBOUZIE
juillet 2003


Résumé des propositions

Périmètre
Proposition n°1
L'année commune de préparation au concours et de formation a vocation à s'adresser aux quatorze professions de santé suivantes : médecin, pharmacien, chirurgien-dentiste, sagefemme,infirmier, masseur-kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, orthophoniste, orthoptiste, pédicure-podologue, audioprothésiste, manipulateur en électro-radiologie médicale et technicien en analyses biomédicales.

Proposition n°2
L'accès à toutes les professions de santé mentionnées dans la proposition n°1 sera exclusivement réservé aux étudiants inscrits dans la voie universitaire.

Organisation pédagogique de l'année commune
Proposition n°3
Tous les étudiants relevant de l'année commune prennent leur inscription administrative dans l'une des universités possédant une UFR médicale.

Proposition n°4
L'année commune est organisée en deux semestres : le premier comporte un tronc commun à tous les étudiants. Chaque étudiant choisit ensuite, soit la voie dite « sciences », soit la voie dite « sciences humaines et sociales ».

Proposition n°5
Le pourcentage d'étudiants recrutés par chacune des deux voies est défini nationalement,par profession de santé ; quelle que soit la profession, aucun des deux pourcentages des deux voies ne peut être inférieur à 5 %.

Proposition n°6
Tous les modules proposés dans l'année commune, hormis celui de présentation des professions de santé, sont déclinés en crédits ECTS, reconnus dans tous les établissements d'enseignement supérieur.

Proposition n°7
Chaque université, dans le cadre de son autonomie et compte tenu de ses compétences et de son environnement, peut introduire une part de souplesse dans l'organisation pédagogique de l'année commune.

Organisation des concours et validation des connaissances
Proposition n°8
La commission retient le principe de concours, organisés par université, séparés par profession de santé. Le coefficient d'un module peut varier selon le concours.

Proposition n°9
A la fin du premier semestre, chaque étudiant choisit le ou les concours qu'il présentera. Le nombre de concours choisis est laissé à l'appréciation de chaque étudiant.

Proposition n°10
Les universités ne disposant pas des ressources humaines qualifiées pour enseigner certains modules spécifiques, pourraient faire appel à des modules d'enseignement en ligne (TICE)

Proposition n°11
Chaque étudiant bénéficie d'un droit au redoublement, exprimé sous la forme de deux inscriptions administratives à l'université dans l'année commune.

Proposition n°12
Les concours de toutes les professions de santé se déroulent en deux phases, une admissibilité suivie d'une admission. L'admission est décidée sur l'ensemble des notes : d'une part, les épreuves écrites des modules (hors la présentation des professions) avec leurs coefficients, et d'autre part, un oral.

Passerelles
Proposition n°13


- de professionnels de la santé pour une validation des acquis de l'expérience,
- de titulaires d'une licence ou d'un master.
La part du numerus clausus ou du quota réservé à ces passerelles ne devrait pas être inférieure à 10 %, avec des variations selon les professions.

Mise en place et moyens nécessaires
Proposition n°14
La commission propose une mise en œuvre progressive, en considérant toutes les professions concernées, mais limitées à certaines régions volontaires. Ces régions auront mission de dresser la liste de toutes les difficultés liées à la mise en œuvre et de toutes les conséquences de l'année commune sur notre système éducatif.

Proposition n°15
Il est indispensable d'estimer le coût de la réforme, en recensant les probables transferts de charges induites par la réforme.









Lettre_de_mission Lettre de mission
Commission pédagogique nationale de la première année des études de santé
Domitien DEBOUZIE
juillet 2003


Le Ministre de la Jeunesse, de l'Education Nationale et de la recherche
Le Ministre de la Santé, de la Famille et des Personnes Handicapées

Paris, le 24 Septembre 2002

Monsieur le Président,
La commission pédagogique nationale pour la réforme de la première année des études de santé a été créée par un arrêté du 10 avril dernier.
Nous souhaitons, par ce courrier, vous confirmer tout l'intérêt que nous portons aux travaux de cette commission. Nous considérons, en effet, comme essentielle une refonte de l'organisation de l'enseignement délivré à l'ensemble des professionnels de santé au tout début de leurs études. Cette refonte doit permettre de modifier les modalités de sélection de jeunes étudiants souhaitant accéder à des professions de santé presque toutes soumises à un numerus clausus.
Nous considérons aussi comme indispensable la consultation de représentants de toutes ces professions. Pour cette raison, nous souhaitions que vous puissiez prendre toutes dispositions utiles afin d'entendre ceux qui ne seraient pas
membres de la commission que vous présidez. Ainsi, aucune profession ne se trouverait exclue du projet de réforme dont vous dessinez les contours pour la première année d'études. La consultation des représentants des étudiants
souhaitant s'engager dans ces différentes voies de formation nous paraît également utile.
Enfin, désireux de mettre en œuvre cette réforme dans les meilleurs délais, nous apprécierions de disposer des conclusions de vos travaux pour la fin du mois de mars 2003.
Nous vous remercions ainsi que tous les membres de la commission que vous animez, du travail que vous accomplissez.
Veuillez croire, Monsieur le Président, en l'assurance de nos meilleurs sentiments.

Luc FERRY
Jean-François MATTEI

Monsieur Bernard BELLOC
Premier Vice Président de la CPU
103, boulevard Saint-Michel
75005 PARIS
110 rue de Grenelle – 75357 PARIS 07 SP








 
 

Autres contenus apparentés

Voir aussi

Autres rapports sur le(s) thème(s):

Enseignement medical

Restez informé

Abonnement à la lettre d'information de la BRP