Retour
 

Coopération des professions de santé : le transfert de tâches et de compétences (rapport d'étape)

Auteur(s) :

    • FRANCE. Ministère de la santé, de la famille et des personnes handicapées

Editeur :

  • Ministère de la santé, de la famille et des personnes handicapées

Date de remise : Octobre 2003
58 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Après avoir présenté la pratique de la délégation d'actes et de tâches médicaux aux professions paramédicales dans un certain nombre de pays (délégation d'actes de soins primaires aux infirmières, délégation de tâches pour le suivi des pathologies chroniques...), Yvon Berland remarque que les initiatives françaises dans ce domaine sont très rares alors même qu'il existe une réelle volonté de certains acteurs médicaux et paramédicaux d'organiser ce transfert. Il formule, dans la deuxième partie du rapport, une série de propositions (transfert sur des acteurs bien identifiés, création de nouveaux métiers de soins, importance de la formation...).

LETTRE DE MISSION
 
INTRODUCTION
 
1 ETAT DES LIEUX
1.1 La délégation d'actes et de tâches médicaux aux professions paramédicales : une pratique éprouvée dans le monde
1.1.1 La situation internationale
1.1.2 La délégation d'actes de soins primaires aux infirmières
1.1.3 La délégation de tâches pour le suivi de pathologies chroniques
1.1.4 La délégation d'actes médico-techniques
1.1.5 La prise en charge des troubles de la vision
1.1.6 La délégation de tâches en Néphrologie
1.1.7 La prise en charge du handicap
1.1.8 Coopération entre les professions de santé dans le domaine chirurgical
1.1.9 La sédation par les infirmières au cours des endoscopies
1.2 De très rares initiatives françaises au prix, souvent, de pratiques non reconnues
1.2.1 Très peu d'expériences de la délégation de tâches en cabinet de ville
1.2.2 La consultation infirmière spécialisée : des habitudes plutôt que des pratiques organisées
1.2.3 La consultation diététicienne, une activité mal valorisée
1.2.4 Des « dosimétristes » qui s'ignorent
1.2.5 Le transfert de compétence en ophtalmologie en voie d'organisation
1.2.6 Techniciens en cardiologie, une expérience limitée mais ancienne
1.2.7 L'expérience en gastro-entérologie, les infirmières d'explorations fonctionnelles digestives
1.2.8 Des expériences récentes dans le cadre du transport primaire ou secondaire des malades
1.3 Une réelle volonté des acteurs médicaux et paramédicaux d'organiser le transfert de tâches et de compétences
1.3.1 Le partage de tâches en cabinet de médecine de ville
1.3.2 La délégation des compétences des actes médico-techniques
1.3.3 Les médecins spécialistes favorables au transfert de compétences pour le suivi des pathologies chroniques, quelques exemples qui justifient la demande
1.3.4 La prise en charge des troubles de la vision
1.3.5 L' organisation de la prise en charge du handicap dans notre pays peut-être améliorée
1.3.6 Coopération entre les professions de santé dans le domaine chirurgical
1.3.7 En Anesthésie, une répartition des tâches bien identifiée
1.3.8 En Obstétrique, vers une meilleure répartition des tâches plutôt qu'un transfert de compétences
1.3.9 Un transfert de compétence en Psychiatrie difficile à organiser
2 PROPOSITIONS
2.1 Vers une nécessaire mise en perspective du transfert de compétences
2.2 Des grands principes à respecter
2.3 Des transferts sur des acteurs bien identifiés
2.3.1 En imagerie médicale
2.3.2 En radiothérapie
2.3.3 En ophtalmologie
2.3.4 En chirurgie
2.4 Des transferts de compétences vers de nouveaux métiers de soins
2.4.1 Les infirmières cliniciennes spécialisées
2.4.2 Les diététiciens de soins
2.4.3 Les coordonnateurs du handicap
2.4.5 Les Psychologues praticiens
2.5 Des expériences à mettre en place
2.6 Une concertation à organiser pour avancer vers le transfert de compétences dans quelques domaines d'activité médicale