Retour
 
Culture

La presse au défi du numérique : rapport au ministre de la culture et de la communication

Auteur(s) :

Editeur :

  • Ministère de la culture et de la communication

Date de remise : Février 2007
126 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Poursuite de la baisse de la diffusion et de l'audience, stagnation de la publicité, recul du nombre de points de vente, accélération des restructurations dans le secteur, la presse continue à connaître, en 2005-2006, une situation jugée préoccupante. Parmi les facteurs pouvant expliquer cette situation se trouve l'avènement des médias numériques qui bouleversent l'organisation de ce secteur, à la fois dans son contenu, son modèle économique et dans l'usage qu'en font les consommateurs. L'objet de ce rapport est de faire le point sur les conséquences et les perspectives pour la presse des évolutions liées au numérique (impact de l'arrivée du numérique, perspectives de la presse dans ce domaine, pistes d'évolution conciliant développement de la presse dans l'économie du numérique et qualité de l'information sur Internet).



SYNTHÈSE

INTRODUCTION

 
I. LE NUMERIQUE COMME CATALYSEUR DE CHANGEMENTS ET RÉVELATEUR DE FAIBLESSES POUR LA PRESSE
 

A. LE NUMÉRIQUE A UN IMPACT DIRECT SUR LA PLACE DE LA PRESSE
1. Le temps disponible pour la lecture de la presse se réduit
2. La presse perd son monopole de l’information dans de nombreux domaines
3. Internet crée des usages nouveaux auxquels la presse ne peut répondre

B. LE NUMÉRIQUE FRAGILISE LE MODÈLE ÉCONOMIQUE SUR LEQUEL LA PRESSE S’EST BÂTIE
1. La presse en passe de devenir le seul média d’information payant
2. Les perspectives de croissance dans le numérique détournent les recettes publicitaires de la
presse
3. Un manque de visibilité à moyen terme

C. INTERNET FAIT PARTICULIÈREMENT RESSORTIR LES FAIBLESSES SPÉCIFIQUES DE LA PRESSE
EN FRANCE
1. Une presse moins disponible à l’heure où l’accès à Internet se généralise
2. La presse française connaît un manque de rentabilité et de fonds propres dans un contexte
où des investissements sont nécessaires

 
II. LE NUMÉRIQUE, UNE CARTE A JOUER POUR LA PRESSE, MAIS LAQUELLE ?
 

A. LA PRESSE FRANÇAISE EST DÉJÀ TRÈS PRÉSENTE SUR LES RÉSEAUX NUMÉRIQUES
1. Une présence forte pour certains titres, un retard préoccupant pour d’autres
2. Une place enviable sur l’offre d’information en ligne
3. Des stratégies fondées sur la promotion des marques et/ou la diversification des contenus

B. CEPENDANT, ELLE N’A PAS ENCORE TROUVÉ DE MODÈLE ÉCONOMIQUE PÉRENNE DANS CE
NOUVEL UNIVERS
1. Comment rentabiliser le coût de l’information dans l’univers du numérique ?
2. Les nouvelles concurrences

C. DE NOUVEAUX RISQUES ET DE NOUVEAUX ENJEUX POUR LA PRESSE DANS L’UNIVERS
NUMÉRIQUE
1. La question du pluralisme est renouvelée sur les réseaux numériques
2. L’e-paper pourrait venir bouleverser l’aval de l’industrie de la presse
3. La presse, le « média oublié » du développement numérique ?

 
III. PERSPECTIVES ET PROPOSITIONS
 

A. FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT DE LA PRESSE DANS L’ÉCONOMIE DU NUMÉRIQUE
1. Sécuriser l’environnement juridique du développement de la presse dans l’univers
numérique
2. Porter un nouveau regard sur la concentration
3. Améliorer la distribution pour améliorer la rentabilité de la presse
4. Favoriser l’investissement dans la presse afin de lui fournir les fonds propres nécessaires à son développement numérique

B. PORTER LES VALEURS DE LA PRESSE DANS L’UNIVERS NUMÉRIQUE
1. Valoriser les contenus payants de qualité : une TVA réduite ?
2. Réformer les équipes éditoriales : un statut pour les journalistes citoyens ?
3. Mettre en valeur la qualité de l’information sur Internet : vers un label pour les sites
d’information ?

 


LISTE DES PERSONNALITES RENCONTREES OU AUDITIONNEES PAR LA MISSION

ANNEXE I: QUELQUES STATISTIQUES SUR LA
PRESSE ET LE NUMERIQUE EN FRANCE ET DANS LE
MONDE

I. DIFFUSION ET AUDIENCE DE LA PRESSE

A. LA PRESSE PAYANTE FRANÇAISE CONNAÎT UNE ÉROSION CONTINUE DE SA DIFFUSION DEPUIS
LES ANNÉES 1960, CONTREBALANCÉE PAR LA MONTÉE EN PUISSANCE RÉCENTE DES JOURNAUX
GRATUITS

B. LES TITRES DE LA PRESSE QUOTIDIENNE TENTENT DE FIDÉLISER LEUR LECTORAT EN
AUGMENTANT LEURS VENTES PAR ABONNEMENT

C. LA PQR EST LE TYPE DE PRESSE AYANT LA PLUS FORTE AUDIENCE, MALGRÉ LA FORTE
PROGRESSION DE LA PRESSE QUOTIDIENNE GRATUITE

D. LA DIFFUSION ET L’AUDIENCE DE LA PRESSE SONT TRADITIONNELLEMENT MOINS
IMPORTANTES EN FRANCE QUE D’AUTRES GRANDS PAYS DE L’OCDE

E. LA BAISSE DE LA DIFFUSION DES QUOTIDIENS N’EST PAS PROPRE À LA FRANCE MAIS TOUCHE
AUSSI LES AUTRES GRANDS PAYS DE L’OCDE

 

II. LE MARCHE PUBLICITAIRE : UNE RECOMPOSITION EN FAVEUR
D’INTERNET ?

A. LA PART DE LA PUBLICITÉ DANS LES REVENUS DES QUOTIDIENS EST PLUS FAIBLE EN FRANCE
QUE DANS LES AUTRES GRANDS PAYS DE L’OCDE

B. LE MARCHÉ PUBLICITAIRE MONDIAL EST EN EXPANSION ET PROFITE À TOUS LES MÉDIAS
SUPPORTS DE PUBLICITÉ (PRESSE, TÉLÉVISION, RADIO, PUBLICITÉ EXTÉRIEURE, INTERNET)

C. INTERNET TEND À S’IMPOSER AU NIVEAU MONDIAL COMME NOUVEAU SUPPORT
PUBLICITAIRE, AU DÉTRIMENT DE LA PRESSE ET DE LA TÉLÉVISION, QUI CONSERVENT NÉANMOINS
UN POIDS PRÉPONDÉRANT

D. CETTE MUTATION DU MARCHÉ PUBLICITAIRE SE RETROUVE EN FRANCE OÙ LA POSITION
LA PRESSE FRANÇAISE SEMBLE PLUS MENACÉE

 

III. L’AUDIENCE DES SITES D’INFORMATION

A. EN FRANCE, LES SITES DE PRESSE SONT PLUS CONSULTÉS QUE LES SITES D’AUTRES MEDIAS
TRADITIONNELS, MAIS SUBISSENT LA CONCURRENCE DES AGRÉGATEURS D’INFORMATION

B. CEPENDANT, L’AUDIENCE DES SITES DE PRESSE EST TRÈS INFÉRIEURE AUX AUTRES TYPES
DE SITE CONSULTÉS PAR LES FRANÇAIS.

C. A LA DIFFÉRENCE DES ETATS-UNIS ET DU ROYAUME-UNI, LES SITES DE PRESSE FRANÇAIS
ONT UNE POSITION FAVORABLE SUR LE MARCHÉ DES SITES D’INFORMATION.



ANNEXE II - L’UTILISATION D’INTERNET PAR LA
PRESSE FRANÇAISE

I.RÉSULTATS DE L’ENQUETE SUR LA PRESSE FRANCAISE

A.L’ACCÈS AUX ARTICLES

B. JOURNAL EN FORMAT ÉLECTRONIQUE

C.MEDIAS DISPONIBLES

D.LE WEB 2.0

E.SITES PARTICULIÈREMENT ACTIFS

 

II.COMPARAISON AVEC LES AUTRES MEDIAS

A.ACCÈS AU CONTENU

B.MEDIAS DISPONIBLES

C.INTERACTIVITÉ : BLOGS ET ÉLÉMENTS WEB 2.0

 

III.METHODOLOGIE DE L’ENQUÊTE

A.ECHANTILLON

B.INDICATEURS

IV.LES PAGES D’INFORMATION DES MOTEURS DE RECHERCHE