Retour
 
Culture

Les grands chantiers culturels

Auteur(s) :

    • FRANCE. Cour des comptes

Editeur :

  • La Documentation française

Date de remise : Décembre 2007
183 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

La construction du musée du quai Branly, la création de la Cinémathèque française, la rénovation des espaces d'accueil du musée d'Orsay, et la restauration du théâtre de l'Odéon, du Grand Palais et du grand foyer de l'Opéra Garnier comptent parmi les grands chantiers culturels récents. Sur la base de ces six exemples et des autres grands chantiers culturels programmés depuis 1998, la Cour évalue l'activité et les investissements du ministère de la culture en la matière. Compte tenu du caractère « politico-administratif » des grands chantiers culturels, la Cour note des écarts substantiels entre le coût des projets au moment de leur programmation et le coût réel, une fois les travaux achevés. Ces écarts font peser sur le ministère des contraintes de financement, au détriment de ses autres missions, notamment des opérations de restauration du patrimoine historique du territoire. La Cour s'intéresse par ailleurs à l'organisation du ministère pour porter et piloter ses grands chantiers, et aboutit au constat que le dispositif mis en place en 1998 autour du service national des travaux (SNT) et de l'établissement public de maîtrise d'ouvrage des travaux culturels (EMOC) est contrarié par plusieurs éléments qui rendent nécessaire son évolution. Elle analyse enfin les facteurs d'inefficience dont souffrent les grands chantiers culturels, depuis la phase de programmation jusqu'à l'exécution des travaux.



Introduction générale


Chapitre I - Les grands chantiers culturels, éléments de bilan
 

I - Six exemples d’opérations
A - La construction du musée du quai Branly
B - La rénovation du grand foyer de l’Opéra Garnier
C - La rénovation des espaces d’accueil du musée
d’Orsay
D - Le théâtre national de l’Odéon
E - La Cinémathèque française
F - Le Grand Palais

II - Les résultats : un bilan contrasté
A - Qualité technique et obligation de résultat
B - Les écarts de coût
C - Le dépassement des délais impartis

III - Les conséquences : un budget d’investissement
culturel sous tension
A - Les dépenses immobilières du ministère
de la culture
B - Opérations de restauration du patrimoine et grands
chantiers : un pilotage différent
C - Les enjeux financiers des chantiers à venir

 
Chapitre II - L’organisation des grands chantiers : un paysage institutionnel à redessiner
 

I - L’organisation de la maîtrise d’ouvrage des chantiers
culturels
A - Le partage de la fonction immobilière au ministère de
la culture
B - Les services spécialisés dans la conduite des grands
chantiers : l’EMOC et le SNT
C – L’absence de programmation immobilière d’ensemble

II - Un nouveau contexte : la montée en puissance des établissements publics culturels
A - Le développement de la maîtrise d’ouvrage des établissements culturels
B - L’avènement de l’ingénierie de projet culturel
C - Le plan de charge incertain de l’EMOC et du SNT
pour les années à venir

 
Chapitre III - Des programmes aux travaux, l’exigence d’une conduite plus performante des chantiers
 

I - La nécessaire rationalisation des programmes
A - Initiative politique et traduction budgétaire
B - Les aléas de la programmation

II - Des outils de pilotage à renforcer
A - L’absence de coût prévisionnel de référence
B - Le suivi des délais : un pilotage insuffisant
C - L’absence de bilan économique des opérations
D - Une inconnue : le coût de la maîtrise d’ouvrage

III - Des pratiques professionnelles à améliorer
A - Des relations ambivalentes avec les maîtres d’œuvre
B - La complexité des opérations
C - Coordination et présence sur le terrain

 


Conclusion générale

Annexe 1 – les grands chantiers culturels programmés depuis
1998
Annexe 2 – les dépenses immobilières du ministère
de la culture
Annexe 3 – répartition des projets entre EMOC et SNT

Réponse du président de l’établissement public de
maîtrise d’ouvrage des travaux culturels (EMOC)
Réponse du président de l’établissement public du
Musée du quai Branly
Réponse du directeur du théâtre de l’Odéon
Réponse du Président du conseil d’administration
de l’Opéra national de Paris
Réponse du Président Directeur du musée du Louvre
Réponse du Président de la Cité de l’architecture et du patrimoine
Réponse du Président du Centre des monuments nationaux (CMN)
Réponse de l’Architecte en chef des monuments historiques,
chargé des résidences présidentielles