Retour
 

Sécurité énergétique et Union européenne : propositions pour la présidence française

Auteur(s) :

Editeur :

  • Premier ministre

Date de remise : Avril 2008
30 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Sécurité, lutte contre le changement climatique, croissance économique, tels sont les trois objectifs, abordés en début de rapport, que doit poursuivre une politique énergétique. Le premier chapitre analyse les risques contre lesquels il convient de se prémunir, qu'il s'agisse de risques à long terme (le monde va-t-il manquer d'énergie ?) ou de risques à court terme (ruptures d'approvisionnement). S'agissant de la définition et de la mise en oeuvre de la politique énergétique commune et ses rapports avec les relations internationales, le second chapitre appelle les Etats-membres de l'Union européenne à « parler d'une seule voix » et préconise de ce fait une plus grande solidarité entre les Etats. Le troisième chapitre traite du cas particulier de la relation avec la Russie, qui représente un quart des importations de gaz naturel dans l'Union européenne. Le quatrième chapitre aborde plus particulièrement le projet Nabucco, destiné à permettre l'acheminement vers l'Europe du gaz naturel exploité sur le territoire des pays riverains de la mer Caspienne, en particulier l'Azerbaïdjan, le Turkménistan et le Kazakhstan, à travers la Turquie et les pays européens. Le dernier chapitre revient d'une façon plus générale sur le rôle des organisations internationales et du dialogue dans le domaine de l'énergie. Il suggère des pistes pour développer la confiance entre les différents interlocuteurs.



 

Introduction


I. Sécurité énergétique : quels sont les risques?
 

I .1 Long terme et court terme
I.2 Importer n’est pas un problème en soi

 
II. Parler d’une seule voix : l’exigence de solidarité responsable
 

II.1. Généralités
II.2. Cas du pétrole et des produits pétroliers
II.3. Gaz
II.4. Electricité
II.5. L’achèvement du marché intérieur de l’électricité et du gaz


 
III. La relation avec la Russie
 

III.1. Une Union européenne le dos au mur
III.2. Une relation plus respectueuse de la souveraineté
III.3. Donner la priorité au développement des projets d’intérêt commun

 
IV. La relation avec les pays de la Caspienne : Le projet Nabucco
 

IV.1. A quoi sert Nabucco ?
IV.2. La relation avec les pays caucasiens et d’Asie centrale
IV.3. Le rôle de la Turquie

 
V. Dialogue et gouvernance
 

V.I. Faut-il créer de nouvelles institutions ?
V.2. La pratique du dialogue
V.3. La relation avec l’Union pour la Méditerranée
V.4. La transparence