Retour
 
Environnement

Les intempéries survenues dans les Pyrénées-Atlantiques le 4 mai 2007

Auteur(s) :

Editeur :

  • Ministère de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales : Ministère de l'écologie, du développement et de l'aménagement durables

Date de remise : Septembre 2008
55 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Par lettre du 13 juillet 2007, le ministre d'Etat, ministre de l'écologie, du développement et de l'aménagement durables, et le ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales ont souhaité que soit diligentée une mission d'inspection relative aux intempéries des Pyrénées-Atlantiques du 4 mai 2007. Cette mission a été conduite par l'Inspection générale de l'environnement et par l'Inspection générale de l'administration. Le rapport comporte une description du contexte géographique, hydrologique et hydraulique de la Nivelle, ainsi que la reconstitution de l'événement du 4 mai, et les premières conséquences qui en ont été tirées. Différentes propositions complètent le rapport.



Introduction

 
I LES INONDATIONS DE LA NIVELLE ANALYSEES DANS LE CADRE DU DISPOSITIF DE VIGILANCE CRUE EN VIGUEUR

I 1 RECONSTITUTION DES EVENEMENTS

1 1 1 Le bassin de la Nivelle : un bassin de faible extension géographique, au chevelu dense, et
soumis à une forte pluviométrie

I 1 2 Description de l’événement survenu dans la nuit du 3 au 4 mai 2007

I 1 3 Premières alertes, premières interventions

I 2 LES DYSFONCTIONNEMENTS DU DISPOSITIF DE PREVISION, DE VIGILANCE ET D’ALERTE

I 2 1 Une attention initialement portée sur le secteur de la Nive

I 2 2 Une détection précoce du CMIR/SO restée sans suite

I 2 3 Un SPC disposant de moyens limités, et pratiquement absent

I 2 4 Conduisant finalement à une alerte tardive

I 3 DES AMELIORATIONS APPORTEES (OUEN VOIE DE L’ÊTRE) POUVANT CONTRIBUER À UNE
MEILLEURE GESTION DE LA CRISE

I 3 1 La sécurisation et le durcissement des transmissions

I 3 2 Le renforcement de l’appareillage sur le bassin de la Nivelle

I 3 3 Les conséquences tirées des retours d’expérience

I 3 4 Le renforcement du SPC

I 3 5 Le raffermissement des mesures de prévention

I 4 AU DELA DU CAS D’ESPÈCE, UNE RÉFLEXION CRITIQUE PLUS LARGE EST NÉCESSAIRE

  
II LA PRÉVISION, LA VIGILANCE ET L’ALERTE DANS LE CAS DES PHÉNOMÈNES A CINÉTIQUE RAPIDE

II 1 CRUES A CINETIQUE RAPIDE ET CRUES A CINETIQUE LENTE : DES ECHELLES DIFFERENTES,
DES CONSEQUENCES CONTRASTEES

II 2 DES PHENOMENES RECURRENTS DANS LE SUD DE LA FRANCE ; DES PROCEDURES
D’ALERTE INSUFFISANTES

II 2 1 Des phénomènes classiques

II 2 2 Difficiles à prévoir

II 2 3 Les procédures de vigilance en vigueur ne prennent en compte les phénomènes de crue à cinétique rapide que sur une fraction limitée du territoire

II 3 LES TECHNIQUES PERMETTENT AUJOURD’HUI D’ANTICIPER CE TYPE D’EVENEMENT, MAIS
DANS CERTAINES CONDITIONS

II 3 1 Le progrès en matière de suivi des phénomènes météorologiques

II 3 2 L’utilisation des informations radar a néanmoins des limites

II 4 L’EXERCICE EFFICACE DE LA VIGILANCE FACE AUX PHENOMENES A CINETIQUE RAPIDE
SUPPOSE UN CHANGEMENT D’APPROCHE

II 5 IL FAUT ETABLIR UNE LIGNE DE PARTAGE CLAIRE ENTRE LES RESPONSABILITES EXERCEES
PAR L’ÉTAT, LES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET LES AUTRES ACTEURS

  
III LES PROPOSITIONS POUR L’AVENIR

III 1 LES LIMITES DU DISPOSITIF ACTUEL DE VIGILANCE ET DE GESTION DE CRISE

III 1 1 Une chaîne faisant appel à des compétences variées

III 1 2 Des SPC parfois insuffisamment équipés pour suivre en temps réel l’évolution desévènements

III 1 3 Des circuits d’alerte encore trop longs

III 1 4 Un préfet théoriquement responsable, mais en pratique démuni

III 2 DES PRINCIPES VALABLES QUEL QUE SOIT LE SCÉNARIO D’ORGANISATION DES SERVICES

III 2 1 La mise à disposition gratuite par l’État des observations hydrométéorologiques

III 2 2 L’État, compétent pour dire le risque et en tirer les conséquences

III 2 3 Les communes, chargées de l’édiction des mesures de sauvegarde

III 3 TROIS SCENARIOS CONTRASTES

III 3 1 Scénario 1 : conforter les SPC dans leur évolution

III 3 2 Scénario 2 : créer des services départementaux chargés des risques

III 3 3 Scénario 3 : externaliser la prévision des crues à cinétique rapide

  
IV CONCLUSION