Retour
 

Fruits et légumes : les nouveaux enjeux en 2009

Auteur(s) :

    • FRANCE. Premier ministre; FRANCE. Ministère de l'alimentation, de l'agriculture et de la pêche

Editeur :

  • Ministère de l'alimentation, de l'agriculture et de la pêche

Date de remise : Septembre 2009
16 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Jacques Remiller, député de l'Isère et président du groupe de travail en charge des fruits et légumes, propose un état des lieux de cette filière : consommation en France et à l'étranger, attente des consommateurs, formation des prix. Sur ce dernier point, l'auteur propose notamment l'application du taux super-réduit de TVA (2,1%) aux fruits et légumes frais. Il s'intéresse par ailleurs à l'avenir de la production française : enjeux de la production tels que la satisfaction des besoins alimentaires à l'échelle mondiale, rôle de la Politique agricole commune, question environnementale, question des produits phytopharmaceutiques, etc.




A- Qui consomme et comment ?
 

1- La consommation des fruits et légumes en France
Les recommandations du PNNS ; Les bénéfices pour la santé ; Produits frais, surgelés, ou
conserves ? ; Qui sont les plus gros consommateurs de fruits et légumes ?; Les politiques de
communication sont-elles efficaces ?

2- La consommation des fruits et légumes à l'Etranger
De grandes disparités ; Les efforts des pays d'Europe du Nord.

3- La question des prix est-elle pertinente ?
Les fruits et légumes sont-ils trop chers ? La TVA, un levier intéressant.

4- Quelles sont les attentes des consommateurs? Les Labels sont-ils utiles?
Les initiatives de la grande distribution ; Labels et signes de qualité ; Les fruits et légumes
biscornus


 
B- Quel avenir pour la production française ?
 

1- Les enjeux de la production
Les grands défis de l'agriculture ; Le rôle de la Politique agricole commune ; L'enjeu
environnemental.

2- Le modèle agricole européen
Les limites du système.

3- La question des produits phytopharmaceutiques
Durcissement de la réglementation ; Soutenir les méthodes alternatives.

4- Vers une production agricole durable

 

Conclusion

Préconisations








LES PRECONISATIONS


 

1- Création d’un organisme chargé de classifier, de contrôler et de communiquer
sur les labels afin de redonner confiance au consommateur.

2- Application du taux super-réduit de TVA (2,1%) aux fruits et légumes frais.

3- Soutien de la recherche faite par les entreprises en matière d’alternative aux
produits phytopharmaceutiques.

4- Création d’un crédit d’impôt pour soutenir les agriculteurs qui utilisent des
méthodes alternatives aux produits phytopharmaceutiques.

5- Réorganisation de la filière fruits et légumes.

6- Evaluation annuelle de l’autorisation de la mise sur le marché des « fruits et
légumes biscornus ».

7- Favoriser la consommation de fruits et légumes de saison, tant pour soutenir
les producteurs français que par souci écologique.

8- Renforcer la recherche agronomique publique, notamment sur le génie
génétique.