Retour
 
Santé, bioéthique

La santé au travail. Vision nouvelle et professions d'avenir - Propositions pour des formations et un réseau de recherche en phase avec les missions

Auteur(s) :

    • FRANCE. Ministère du travail, de la solidarité et de la fonction publique; FRANCE. Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche; FRANCE. Ministère de la santé et des sports

Editeur :

  • Ministère du travail, de la solidarité et de la fonction publique

Date de remise : Août 2010
94 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Mission de réflexion sur la formation des professionnels de la santé au travail et l'attractivité de ces métiers. Le rapport comporte une quarantaine de propositions qui sont axées sur huit préoccupations principales : une approche intégrée pour un travail d'équipe ; le besoin d'ouvrir la perspective d'une deuxième carrière aux médecins souhaitant se reconvertir et exercer la spécialité de médecine du travail ; un effort en profondeur pour redynamiser la recherche et reconstituer le vivier des enseignants hospitalo-universitaires ; une formation initiale des professionnels de santé adaptée aux nouvelles missions ; la volonté de faire connaître et valoriser la médecine du travail en tant que discipline médicale ; le souci de valoriser l'action des services de santé au travail et d'affirmer les prérogatives du médecin du travail ; la nécessité de faire évoluer les mentalités ; La prise en main du changement par les acteurs locaux.



Synthèse


  
1. Préambule
   
2. Introduction
   
3. Contexte
 

3.1. La médecine du travail traverse une crise démographique, en dépit d’atouts
paradoxalement négligés
3.1.1. Une crise démographique 4
3.1.2. Des ressources potentielles
3.2. Le contexte des autres professionnels de santé au travail
3.2.1. Les infirmières dans le monde du travail
3.2.2. Les secrétaires médicales et les assistantes en santé au travail
3.2.3. Les intervenants en prévention des risques professionnels (IPRP)
3.2.4. Les assistantes sociales
3.2.5. Les directeurs des services de santé au travail
3.3. Un départ programmé des ressources médicales en formation et en recherche

 
4. Comment rendre le champ professionnel plus attractif ?
 

4.1. Reconfigurer des métiers passionnants dans le cadre d’une approche pluridisciplinaire
4.1.1. Clarifier et définir les responsabilités et les prérogatives des professionnels de
l’équipe de santé travail
4.1.2. Redéfinir la fonction de médecin dans une équipe
4.1.3. Renforcer la prise en considération des recommandations du médecin du travail
4.2. Faire reconnaître les services par les institutions
4.2.1. Associer les médecins du travail aux politiques de santé publique.
4.2.2. Associer l’ensemble des professionnels des services de santé au travail à la veille
sanitaire
4.2.3. La prise en charge des missions de la médecine du travail par la médecine de ville
ne peut être qu’une exception.
4.2.4. Valoriser les pratiques professionnelles
4.2.5. Réviser la procédure d’agrément dans le cadre de la nécessaire réorganisation des
services de santé au travail
4.3. Faire connaître et valoriser la santé au travail auprès des pairs
4.3.1. Former l’ensemble des médecins en santé au travail
4.3.2. Développer les relations entre les spécialistes et les partenariats entre les spécialités
4.3.3. Faut-il autoriser les médecins du travail à prescrire ?
4.3.4. Faut-il autoriser un exercice mixte ?
4.4. Impliquer les employeurs dans la santé au travail
4.4.1. Faire évoluer les mentalités
4.4.2. Encourager les entreprises à mettre en place avec les services de santé au travail
des plans d’actions en faveur de la santé et du mieux être en entreprise
4.5. Valoriser le rôle de l’équipe de santé au travail auprès des salariés
4.6. Associer les acteurs locaux à la mise en place du nouveau dispositif de santé au travail

 
5. Pour une formation initiale en phase avec les missions et les responsabilités
 

5.1. De nouveaux référentiels de compétences pour les professionnels des services de santé au
travail.
5.2. Valoriser la spécialité de médecine du travail
5.2.1. Une mauvaise image liée à une méconnaissance de la discipline
5.2.2. Premier cycle
5.2.3. Deuxième cycle
5.2.4. Troisième cycle / DES médecine du travail
5.2.5. Troisième cycle / DES autres spécialités
5.2.6. Permettre aux étudiants d’exercer la médecine du travail à titre de remplaçant
5.2.7. Développer les stages professionnalisants en mettant en place le système des « internes sacs à dos »
5.3. Reconnaître l’expertise des infirmières de santé au travail
5.3.1. Qualifier les infirmières en « santé au travail »
5.3.2. Clarifier les conditions d’intervention des infirmières de santé au travail
5.3.3. Reconnaître et légitimer la plus-value des actes réalisés par les infirmières de santé au travail
5.4. Créer un nouveau métier : les assistantes médicales en santé-travail
5.5. Redéfinir la place et la formation des intervenants en prévention des risques
professionnels (IPRP) dans le champ santé- travail.
5.6. Former les directeurs des services de santé au travail aux nouveaux enjeux de la santé publique, de la pluridisciplinarité et de la contractualisation
5.7. Former les membres des instances des services de santé au travail aux nouveaux enjeux
5.8. Un parcours de formation commun aux acteurs de santé au travail : du module au master

 
6. Organiser une filière de reconversion pérenne vers la médecine du travail et développer la formation continue
 

6.1. Répondre aux besoins exprimés par les médecins
6.2. Un DESC par alternance, en formation continue
6.3. Organiser le concours spécial par région
6.4. Faire de la formation continue une obligation pour tous les professionnels de santé au
travail
6.5. Lier la délivrance de l’agrément au développement d’une politique de formation
continue

 
7. Réinvestir le secteur de la recherche
 

7.1. Mobiliser les ressources publiques en faveur de la recherche en matière de santé au
travail et la rendre plus visible
7.2. Promouvoir la création de pôles d’excellence en santé au travail dans les centres
hospitalo-universitaires
7.2.1. Une proposition visant l’excellence
7.2.2. Des décisions nécessaires
7.3. Associer les services de santé au travail à l’effort d’enseignement et de recherche
7.4. Reconstituer le vivier des enseignants hospitalo-universitaires

 

Principales recommandations de la mission

 

Lettre de mission

 

Liste des personnes rencontrées

 

Annexes