Retour
 
Santé, bioéthique

Evaluation des risques liés aux pratiques alimentaires d'amaigrissement - Rapport d'expertise collective

Auteur(s) :

    • AGENCE NATIONALE DE SECURITE SANITAIRE DE L'ALIMENTATION, DE L'ENVIRONNEMENT ET DU TRAVAIL(France)

Editeur :

  • Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail

Date de remise : Novembre 2010
160 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

La quête de la minceur et le foisonnement de régimes qu'il est possible de suivre seul, sans avis médical, amènent à s'interroger sur les risques liés à ces pratiques. Le surpoids et l'obésité, qui touchent respectivement 32 % et 15 % des personnes de plus de 18 ans en France, constituent un véritable problème de santé publique qui nécessite la prise en charge par un professionnel de santé et peut justifier la mise en oeuvre d'un régime alimentaire sous contrôle médical. Mais, dans de nombreux cas, des pratiques alimentaires d'amaigrissement sont adoptées en l'absence de surpoids ou de toute indication médicale, pour des raisons essentiellement esthétiques. L'Anses a été saisie par le ministère chargé de la santé pour évaluer les risques qu'engendrent ces pratiques. L'expertise montre que les régimes amaigrissants, pratiqués sans recommandation ni suivi d'un spécialiste, très largement diffusés auprès du public dans le commerce et sur Internet, présentent des risques pour la santé plus ou moins graves. Il met en évidence des effets néfastes sur le fonctionnement du corps, et notamment pour les os, le coeur et les reins, ainsi que des perturbations psychologiques, notamment des troubles du comportement alimentaire. L'analyse des données scientifiques établit également que la pratique des régimes peut provoquer des modifications profondes du métabolisme énergétique du corps. Ces dernières modifications sont souvent à l'origine du cercle vicieux d'une reprise de poids, éventuellement plus sévère, à plus ou moins long terme.




1. RAPPEL DE LA SAISINE
   
2. CONTEXTE
   
3. METHODE D’EXPERTISE
   
4. ARGUMENTAIRE
 

4.1. METHODOLOGIE SUIVIE PAR LE GROUPE DE TRAVAIL
4.1.1. Identification des grands types de régime
4.1.2. Champ bibliographique permettant d’associer des dangers/risques à chaque grand type de
régime

4.2. ASPECTS PSYCHOLOGIQUES DU COMPORTEMENT ALIMENTAIRE HUMAIN

4.3. IMPACT DES DIFFERENTS REGIMES SUR LES APPORTS NUTRITIONNELS
4.3.1. Principes généraux des différents régimes étudiés
4.3.2. Caractérisation des régimes
4.3.3. Impacts sur l’apport énergétique et en macronutriments
4.3.4. Impacts sur l’apport en micronutriments
4.3.5. Données nutritionnelles issues de l’étude Inca 2

4.4. ÉVALUATION DU RISQUE NUTRITIONNEL ET PHYSIOPATHOLOGIQUE
4.4.1. Déséquilibre nutritionnel et déficits en vitamines et minéraux
a. Déséquilibres nutritionnels en macronutriments
b. Déséquilibres nutritionnels et adaptations métaboliques
c. Déficits nutritionnels et déficits en vitamines et minéraux
4.4.2. Conséquences physio-pathologiques
a. Risques osseux (cf. 4.4.1 c)
b. Risques rénal, hépatique et digestif
c. Risques cardiovasculaires
d. Risques liés à la perte de poids
4.4.3. Conséquences psychologiques et comportementales des régimes amaigrissants
a. État des lieux de la littérature
b. Conséquences psychologiques des régimes amaigrissants
c. Conséquences comportementales des régimes amaigrissants
d. Considérations sur le principe du régime
4.4.4. Risques spécifiques liés aux populations particulières
a. Femme enceinte et allaitante
b. Enfants/adolescents (croissance et puberté)
c. Personnes âgées
d. Homme sportif
e. Femme sportive

4.5. SYNTHESE


 
5. CONCLUSION GENERALE
   
6. ANNEXES
   
7. REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES