Retour
 

L'emploi des jeunes, grande cause nationale

Auteur(s) :

Editeur :

  • Présidence de la République

Date de remise : Janvier 2012
88 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Dans son rapport sur l'emploi des jeunes, remis au Président de la République, M. Alain Joyandet, député de Haute-Saône, s'attache à identifier des pistes visant à lutter contre le chômage des jeunes (qui touche 21,9 % des jeunes « actifs », dont 8,6 % âgés de 16 à 25 ans) et créer 350 000 emplois supplémentaires en 5 ans. A travers ses propositions, l'auteur retient plus particulièrement deux objectifs : d'une part, faire passer de manière structurelle le nombre de jeunes en alternance de près de 600 000 à près de 900 000 d'ici à 5 ans ; d'autre part, décider d'une mesure conjoncturelle afin de faire entrer très vite au moins 50 000 jeunes dans les très petites entreprises (TPE) avec la création d'un contrat sans charges pour les moins de 25 ans.

Partie I - Etat des lieux

1. Introduction : les orientations judicieuses du Gouvernement

2. L’emploi des jeunes en perspective

3..La formation en entreprise

4. Apprentissage : le partenariat Etat/Régions

5. Les mutations de l’alternance : la taxe d’apprentissage

6. L’insertion par les contrats aidés

7. L’écheveau des structures

8. Les partenaires sociaux : accompagner 65 000 jeunes

9. Eléments de diagnostics par des professionnels

10. Les prospectives sectorielles du Centre d’analyse stratégique (CAS)

11. Les préconisations de l’OCDE

12. L’exemple allemand :
- La formation en alternance : un pacte moral entre l’Etat et les entreprises
- Une structure dédiée aux jeunes demandeurs d’emploi

Partie II - Vaincre le chômage des jeunes : 350 000 emplois supplémentaires en 5 ans

Synthèse des propositions

1. – Faire entrer l’entreprise à l’école
Proposition 1 : permettre aux jeunes collégiens et lycéens de réaliser des stages en entreprise pendant les vacances scolaires
Proposition 2 : créer à tous les niveaux de l’enseignement et dès le collège un module obligatoire de préparation à la vie professionnelle
Proposition 3 : poursuivre la professionnalisation de l’orientation des jeunes
Proposition 4 : ouvrir des classes de prépa-pro dans l’ensemble des académies dès la classe de quatrième
Proposition 5 : garantir l’adéquation des formations aux besoins des entreprises en donnant aux branches professionnelles un droit de co-construction des diplômes

2. – Dynamiser structurellement la formation des jeunes en alternance : Faire passer le nombre de jeunes en alternance de 600 000 à 900 000
Proposition 6 : exonérer de charges sociales tous les contrats en alternance préparant à des diplômes ou des qualifications de niveau bac et BEP.
Proposition 7 : moduler les aides publiques à l’apprentissage pour favoriser la promotion sociale et pérenniser les emplois
Proposition 8 : développer les parcours mixtes en incitant les lycéens en lycée professionnel à réaliser leur dernière année de formation en CFA
Proposition 9 : créer au moins un « CFA de la deuxième chance » dans chaque département
Proposition 10 : expérimenter les CFA d’excellence d’entreprise
Proposition 11 : Assouplir le contrat de professionnalisation : plus de formation en entreprise
Proposition 12 : insérer des modules « permis de conduire » dans les formations en alternance conduisant à des métiers à forte mobilité

3 – Mesures conjoncturelles d’urgence : Création de 50 000 contrats sans charges pour les moins de 25 ans dans les TPE
Proposition 13 : le contrat sans charges pour les moins de 25 ans pour toute embauche dans les TPE
Proposition 14 : création d’une prestation « mobilité-logement » pour les moins de 25 ans
Proposition 15 : extension de la garantie des risques locatifs

4. – Une nouvelle gouvernance pour un suivi personnalisé
Proposition 16 : créer un ministère dédié à l’emploi des jeunes
Proposition 17 : créer un pôle « Avenir jeunes » : une structure et un référent uniques
Proposition 18 : création du dossier individuel « Avenir jeunes »
Proposition 19 : instituer un contrat territorial « Parcours jeunes »
Proposition 20 : l’emploi des jeunes «grande cause nationale »

D’autres pistes de réflexion

Evaluation de l’effet direct sur l’emploi des principales mesures proposées

Evaluation du coût pour l’Etat des mesures proposées

Remerciements