Retour
 

Mission d'évaluation de la présence française à l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI)

Auteur(s) :

    • FRANCE. Conseil général de l'environnement et du développement durable

Editeur :

  • Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

Date de remise : Décembre 2012
44 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

L'OACI est en charge de la réglementation mondiale dans le domaine de la sécurité et de la sûreté de l'aviation civile ainsi que des impacts de ce secteur sur l'environnement. Compte tenu de l'importance en France des secteurs aérien et aéronautique, les enjeux de la présence française y sont réels. La mission effectuée à Montréal en juin 2012, portait sur l'évaluation du fonctionnement de la Représentation permanente de la France à l'OACI ainsi que sur la politique d'influence de la France auprès de cette organisation. Elle conduit à porter une appréciation positive sur le fonctionnement de la Représentation mais appelle cependant des observations, notamment sur : son rattachement administratif et budgétaire, la désignation d'un responsable de haut niveau de l'aviation civile ; l'amélioration de la transmission d'informations entre la DGAC et la Délégation. La mission porte un jugement favorable sur l'influence actuelle de la France à l'OACI, mais celle-ci risque d'être affaiblie dans les prochaines années. Cette perte d'influence ne pourra être enrayée qu'en menant une politique de coopération mieux ciblée et en s'appuyant plus sur l'Europe. Le rapport détaille des préconisations afin de consolider le poids français dans la seule instance internationale où se prennent les décisions du secteur.

RÉSUMÉ

INTRODUCTION

1. L'OACI : UNE ORGANISATION ASSEZ PARTICULIÈRE DANS LE SYSTÈME DES NATIONS UNIES

1.1. Comparée à d'autres institutions spécialisées des Nations Unies, ou organisations internationales de caractère technique, l'OACI présente un certain nombre de spécificités

1.2. Un contexte profondément modifié depuis 15 ans

2. LA REPRESENTATION PERMANENTE

2.1. La Représentation permanente : Un format à la hauteur des enjeux pour la France

2.2. Le Représentant permanent : La désignation dans ces fonctions, en 2009, de l'ancien DGAC correspond à une pratique devenue largement majoritaire au Conseil

2.3. Les relations avec Paris : Tournées principalement, et assez naturellement, vers la DGAC

2.4. L'année 2013, année cruciale pour la Représentation permanente

3. L'INFLUENCE DE LA FRANCE

3.1. Une réelle présence et autorité de la France

3.2. Cependant, une politique d'influence et de coopération en partie inefficace

3.3. Nécessité d'anticiper la perte d'influence à venir de la France, et donc de l'Union Européenne

3.4. Mieux jouer la carte de l'Union Européenne

3.5. La Représentation permanente, élément-pivot durable de l'influence française

CONCLUSION

ANNEXES
1. Annexe : Lettre de mission
2. Annexe : Liste des personnes rencontrées lors de la mission
3. Annexe : Synthèse des entretiens avec les Représentations permanentes
4. Annexe : Récapitulatif des entretiens menés avec les Représentions permanentes