Retour
 

Quelles conclusions législatives et réglementaires tirer des assises de l'enseignement supérieur et de la recherche ? Compte rendu de l'audition publique du 4 décembre 2012

Auteur(s) :

    • FRANCE. Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques; FRANCE. Assemblée nationale; FRANCE. Sénat

Editeur :

  • Sénat : Assemblée nationale

Collection : Les Rapports de l'OPECST

Date de remise : Mars 2013
151 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Le présent rapport propose le compte rendu de l'audition publique organisée par l'OPECST dans le cadre des « Assises de l'enseignement supérieur et de la recherche », qui se sont tenus à l'automne 2012.

PROPOS INTRODUCTIFS

PREMIÈRE TABLE RONDE : GOUVERNANCE ET AUTONOMIE DES UNIVERSITÉS

DEUXIÈME TABLE RONDE : « L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR, LA RECHERCHE ET LES TERRITOIRES »

TROISIÈME TABLE RONDE : LA RÉUSSITE DES ÉTUDIANTS

QUATRIÈME TABLE RONDE : ACTEURS DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE, FINANCEMENT, ÉVALUATION

I. ALLOCUTIONS DE CLÔTURE

ANNEXES

ANNEXE 1 : AUDITION DE M. JEAN-FRANÇOIS BACH, SECRÉTAIRE PERPÉTUEL DE L'ACADÉMIE DES SCIENCES, SUR LES CRITIQUES ÉMISES PAR L'ACADÉMIE À L'ENCONTRE DE L'AGENCE NATIONALE D'ÉVALUATION DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE (AERES), LE 21 NOVEMBRE 2012

ANNEXE 2 : AUDITION DE M. DIDIER HOUSSIN, PRÉSIDENT DE L'AGENCE D'ÉVALUATION DE LA RECHERCHE ET DE L'ENSEIGNEMENT (AERES), LE 21 NOVEMBRE 2012

ANNEXE 3 : AUDITION DE MME GENEVIÈVE FIORASO, MINISTRE DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE, LE 5 FÉVRIER 2013

ANNEXE 4 : PRÉSENTATION, PAR M. JEAN-YVES LE DÉAUT, PREMIER VICE-PRÉSIDENT DE L'OPECST, DE SON RAPPORT AU PREMIER MINISTRE DU 15 JANVIER 2013 SUR LA RÉFORME DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE

 
 

Autres contenus apparentés

Voir aussi

Autres rapports sur le(s) thème(s):

Enseignement superieur , Recherche universitaire

Restez informé

Abonnement à la lettre d'information de la BRP