Retour
 

L'article 349 du Traité sur le fonctionnement de l'Union européenne : contribution à l'application du cadre dérogatoire au service d'un projet global de développement des régions ultrapériphériques

Auteur(s) :

Editeur :

  • Premier ministre

Date de remise : Mai 2013
78 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Comment améliorer la prise en compte des spécificités des RUP (régions ultrapériphériques regroupant la Guadeloupe, la Guyane française, la Martinique, la Réunion, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, les Açores, Madère et les îles Canaries) dans les politiques communautaires ? Telle était la mission confiée par le Premier ministre à Serge Letchimy, député de la Martinique. Sur la base de déplacements dans les régions ultrapériphériques et de rencontres avec plusieurs hauts fonctionnaires de la Commission européenne, l'auteur fait le point sur le statut européen des RUP et l'évolution du cadre juridique qui fonde la reconnaissance de leurs spécificités. Il propose de dépasser les divergences d'interprétation du Traité entre la Commission européenne et ces régions, et formule 43 propositions concrètes de renforcement des politiques sectorielles, aussi bien dans le domaine agricole, celui de la pêche que celui du tourisme ou du traitement des déchets. Il propose également une nouvelle méthode de traitement des dossiers relatifs aux filières d'avenir.

Introduction : Rappel du contexte

I. La question de la base juridique : texte ou prétexte

1.1 Le cadre juridique de la construction de l’Union
1.1.1 Rappel de ses objectifs essentiels

1.1.2 Le cadre juridique du traitement de l’ultrapériphérie : une construction progressive
A. Les dispositions initiales
B. Les premières démarches de politiques différenciées et l’inventivité des bases juridiques
C. La construction progressive d’un nouveau cadre juridique
C.1 Les premières initiatives communes : la phase déclarative
C.2 La modification du Traité

1.2 Une pratique révélatrice des limites imputées à la nouvelle base juridique
1.2.1 La lecture restrictive de la Commission

1.2.2 L’interprétation du dernier alinéa de l’article 349

Conclusion

II. Les régions ultrapériphériques et l’Union européenne : un dialogue nourri mais, pour partie, inabouti

2.1 Les régions ultrapériphériques : une spécificité reconnue
2.1.1 L’article 349 du TFUE, base juridique de la reconnaissance des spécificités des RUP

2.1.2 Les handicaps structurels reconnus par le Traité et leur impact au regard du marché unique

2.2 …qui fonde un dialogue ancien, abondant mais qui rencontre aujourd’hui ses limites
2.2.1 Le POSEI : une initiative communautaire prometteuse et considérée comme porteuse d’une stratégie d’intégration différenciée réaliste

2.2.2 La définition progressive d’une nouvelle stratégie par la Commission
A. La communication du 26 mai 2004
B. La communication du 12 septembre 2007
C. L’impact de la nouvelle configuration économique de l’Union sur cette nouvelle approche

2.2.3 La stratégie 2008 : le cadre d’une approche rénovée

2.2.4 La stratégie 2012 : la confirmation du « nouveau paradigme »

Conclusion

III. Au-delà du débat juridique : la définition d’un cadre approprié de traitement de la situation particulière des régions ultrapériphériques

3.1 Etat des lieux et situation socio-économique des RUP
3.1.2 Le contexte économique et social des RUP françaises : un bilan contrasté
A. Les sujets de préoccupation
B. Les signes d’encouragement

3.1.2 Paradoxes et enjeux et du développement des RUP

3.2 Renforcer les politiques sectorielles : 42 propositions
3.2.1 La filière agricole

3.2.2 La filière canne-sucre-rhum

3.2.3 Le secteur de la pêche

3.2.4. Le secteur forêt-bois

3.2.5 Le secteur des déchets

3.2.6 Le secteur de l’énergie

3.2.7 Le secteur du tourisme

3.2.8 Les connections interrégionales et transfrontalières

3.2.9 Les entreprises

3.2.10 Les adaptations et dérogations au titre des financements européen

3.2.11 Portée et limites de la politique de coopération

3.2.12 L’adaptation des normes européennes : une condition du développement des régions ultrapériphériques dans leurs bassins transfrontaliers

3.2.13 Les cas spécifiques de Saint Martin et de Mayotte

3.3. La question du groupe interservices

3.4 Proposition de méthodologie de traitement des dossiers relatifs aux filières d’avenir
3.4.1 Présentation générale de la démarche envisagée

3.4.2 Le recours à une démarche de type « programme spécifique multifilière » empruntant à la logique des POSEI
A. L’exemple de la filière bois en Guyane
B. L’exemple de la filière énergie

Conclusion générale

IV. Annexes

4.1 Récapitulatif des 43 propositions

4.2 Liste des documents consultés

4.3 Calendrier de déroulement de la mission

4.4 Lettre de mission du Premier ministre au député LETCHIMY