Retour
 

L'apport de la culture à l'économie en France

Auteur(s) :

Editeur :

  • Ministère de la culture et de la communication

Date de remise : Janvier 2014
390 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

La mission conjointe IGF - IGAC se penche sur les agrégats économiques de la culture, avec l'objectif de mieux mesurer son poids dans l'économie et déterminer les leviers d'action permettant d'utiliser pleinement le potentiel de croissance des industries culturelles et créatives. La mission a articulé ses travaux en trois volets. Dans un premier temps, elle s'est attachée à mesurer le poids de la culture dans l'économie du pays, ainsi que l'intensité et les modalités d'intervention financière de l'Etat et des collectivités territoriales dans l'économie des différents secteurs de la culture. Dans un deuxième temps, elle a analysé plus particulièrement la structure et le dynamisme économique, notamment à l'international, de cinq secteurs culturels : l'audiovisuel, le cinéma, le jeu vidéo, le marché de l'art et la mode. Enfin, la mission a déployé une méthodologie visant à mesurer l'impact de l'implantation d'événements et d'équipements culturels sur le développement économique d'un territoire.

INTRODUCTION

1. LES BRANCHES CULTURELLES CONTRIBUENT À 3,2 % DE LA RICHESSE NATIONALE ET EMPLOIENT 670 000 PERSONNES

1.1. Un cadre conceptuel et statistique inspiré des initiatives de l’Unesco et de l’Union européenne

1.2. Une valeur ajoutée culturelle de 57,8 Md€ en 2011, mais dont la part dans la valeur ajoutée nationale est en diminution depuis 2005

1.2.1. La valeur ajoutée des entreprises culturelles : 57,8 Md€ en 2011

1.2.2. Après avoir crû entre 1995 et 2005, la part des activités culturelles dans la valeur ajoutée nationale diminue régulièrement depuis lors

1.3. Une empreinte plus large de la culture dans l’économie à travers des consommations intermédiaires et des emplois

1.3.1. Une production culturelle de 129,8 Md€ et l’apport de la culture à l’économie de 104,5 Md€ en 2011

1.3.2. Si les entreprises culturelles emploient 670 000 personnes dans des professions culturelles et non culturelles, les professions culturelles  (870 000 personnes) irriguent également les entreprises non culturelles

1.4. L’intervention de l’État dans l’économie de la culture, une intensité et des modalités variées selon les secteurs

2. LES SECTEURS CRÉATIFS DU JEU VIDÉO, DE L’AUDIOVISUEL, DU CINÉMA ET DE LA MODE PRÉSENTENT UNE STRUCTURATION DE LA VALEUR AJOUTÉE PROCHE, MAIS DES DÉFIS DIFFÉRENTS À L’INTERNATIONAL

2.1. Des poids économiques différents, mais une structuration de la chaîne de valeur similaire

2.2. Une intensité et des modalités d’intervention publique variées, mais aux finalités convergentes dans les quatre secteurs

2.3. La compétitivité à l’export et le caractère « disruptif » du numérique, des défis structurants pour les quatre secteurs

3. L’ANALYSE DE L’IMPACT D’UNE IMPLANTATION CULTURELLE SUR LE DYNAMISME SOCIO-ÉCONOMIQUE D’UN TERRITOIRE TEND À DÉMONTRER UNE CORRÉLATION POSITIVE ENTRE CULTURE ET DÉVELOPPEMENT LOCAL

3.1. Une initiative récente de formalisation de méthodologies d’analyse d’impact conjoncturel de manifestations culturelles

3.2. Une méthodologie visant à analyser l’impact structurel d’une implantation culturelle sur le développement local

3.3. Des résultats indiquant une corrélation plausible entre implantation culturelle et dynamisme socioéconomique d’un territoire
  

CONCLUSION

 
 

Autres contenus apparentés

Voir aussi

Autres rapports sur le(s) thème(s):

Politique culturelle , Industrie culturelle

Restez informé

Abonnement à la lettre d'information de la BRP